PHOTOS EN VRAC

De bric à brac

BRIC A BRAC PHOTOS EN VRAC

Pour ce Photos en vrac, l’art photographique m’a toujours attirée. J’essaye par cette rubrique de développer une veille concernant la production mais aussi l’histoire de la photographie dans ces différents aspects.

Partager l’émotion, quelque fois des colères, mais aussi pour découvrir.

Du bric à brac de culture

vagabondageautourdesoi.com
Manifestation

Merci pour vos retours

PHOTOS EN VRAC

En premier, photos en vrac de photographes

Émile Zola, photographe

Archives de Zola

Ainsi de 1894 jusqu’à sa mort, Émile Zola se passionne pour la photographie. Désormais, écrivain célèbre, il se distingue par son attrait pour ce nouvel outil de création.

Ainsi avec plus de 7000 plaques photographiques réalisées, le regard d’Émile Zola reste naturaliste. Alors, il emprunte ses sources d’inspiration tout d’abord à son environnement proche. La suite ici

Myr Muratet, photographe des lisières

@MyrMuralet 1

J’ai découvert Myr Muratet avec l’excellent blog de Fabien Ribery. Ses photographies m’ont alertée et son côté militant m’a attirée.

« Je ne fais pas un travail sur les pauvres, nuance-t-il. Ce qui m’intéresse, c’est de montrer comment les gens qui n’ont rien essaient de se construire une existence. Et montrer comment ceux qui résistent… ne résistent pas vraiment. Ils sont plutôt dans l’évitement. On ne résiste pas au pouvoir et à la force. Le pouvoir veut toujours reprendre la main. » La suite ici

Maryam Ashrafi, photojournaliste

@maryamashrafi

Maryam Ashrafi est une photojournaliste iranienne basée à Paris. Née à Téhéran en 1982, elle a obtenu son diplôme de photographie documentaire à l’université de Wales Newport. Ainsi depuis ses études, elle s’est principalement intéressée aux questions sociales et politiques.

Tout d’abord, sa première exposition « S’élever au milieu des ruines, danser entre les balles » s’est déroulée à Paris en 2016 avec des photos mettant à l’honneur les femmes combattantes kurdes en Syrie et  au Kurdistan d’Irak. Aujourd’hui, elle publie un livre-photo sur ces femmes qu’elles a rencontrées lors de nombreux voyages effectués entre 2012 et 2017. Lire la suite ici

Bill Brandt

vagabondageautourdesoi.com

 

Bill Brandt (1904-1983) est devenu photographe au contact de Man Ray lorsqu’il a quitté son Allemagne natale. Possédant aussi la nationalité anglaise et après son épisode parisien, il s’installe à Londres  vers 1931.

«Il me semblait qu’il y avait encore d’immenses champs non explorés. Je me suis mis à photographier des nus, des portraits et des paysages». – Bill Brandt La suite ici

Ronan Guillou

Photos © Ronan GuillouAujourd’hui pour le D-DAY, présentation de Ronan Guillou qui a consacré sa vie de photographe à rendre compte d’une Amérique, diverse, inégalitaire et ravagée par ses démons mais grandiose à la fois.

Captivé par l’impact socioculturel, environnemental et politique des États-Unis sur le monde, aimanté par la glorieuse iconographie du pays, Ronan Guillou a fait de ce territoire le cœur de ses recherches. Festival du regard La suite ici

Man Ray

vagabondageautourdesoi.com

La photo c’est une page écrite, un tableau, un cri, une chanson, c’est une forme d’expression, mais ce n’est pas un appareil.

De son vrai nom Emmanuel Radnitsky, Man Ray (1890 – 1976) grandit dans un atelier  de confection de Brooklyn. Lors de ses études artistiques, la technique d’expression anarchiste l’éloigne déjà des techniques traditionnelles. C’est là qu’il découvre les arts de la peinture, de la photographie et du cinéma. La suite ici

Picasso à La Californie

vagabondageautourdesoi.com

En premier, la Californie est une bâtisse qui appartient au patrimoine architectural de Cannes. En effet, construite en 1920, elle tire son nom du quartier. Située 22 avenue Coste-Belle, elle a changé plusieurs fois de noms et s’appelle aujourd’hui Pavillon de Flore.

Ainsi, construite après la guerre par un architecte cannois, elle bénéficie d’un jardin avec une végétation exotique et une piscine. D’un style éclectique propre à la fin XIXe siècle, de grandes baies cintrées structure l’édifice. L’ornementation de la façade ainsi que la toiture en tuiles vernissées de couleur verte assurent sa particularité. La suite ici

Puis Michaël Serfaty

@vagabondageautourdesoi

Aujourd’hui, je vous présente un photographe que j’ai découvert grâce au blog de Fabien Ribery L’Intervalle. Son nouveau livre de témoignages-photographies parait cette fin d’année. Son travail fera l’objet d’une exposition à l’Hôtel de Sauroy (Paris) au Printemps 2021. La suite ici

vagabondageautourdesoi.com

Et après Allan Kaval

@allankaval

Le dernier prix Albert Londres est remis au travail du journaliste Allan Kaval pour le reportage effectué dans le centre de rétention en Syrie. Les forces Kurdes gèrent le centre. Là, les derniers combattants (combattantes) du califat de Daech vivent dans cette prison. Les autorités occidentales laissent les forces kurdes réglées le problème dans l’indifférence mondiale. La suite ici

D’autres photos en vrac encore

En commençant par  Jean-Luc Bertini

Né en 1969 en région parisienne, Jean-Luc Bertini fait des études de Lettres Modernes. Il s’intéresse à la poésie, l’anthropologie et la peinture. Puis, il devient photographe.  La suite ici

Puis, Photographies aériennes

vagabondageautourdesoi.com

D’abord, la technique du drone révolutionnent les photographies aériennes. Chaque année, un prix récompense celles qui sont les plus marquantes. La suite ici

Un petit détour vers Sabine Weiss

« La photographie n’est pas un art, c’est un artisanat. »

En cette année si particulière, le prix Women in Motion est attribué à une photographe humaniste encore vivante, Sabine Weiss. La suite ici

 

Ensuite, découverte de Chris Killip

vagabondageautourdesoi.comEn découvrant une photographie de Cartier-Bresson dans Paris-Match, Chris Killip décide d’en faire son métier

Photographe anglais, Chris Killip (1946-2020) s’est fait connaître dans les années Thatcher avec des photographies sur la région du nord-est  touchée par le recul de l’industrialisation et le retour de la misère. La suite ici

Un détour vers, Jean Luc Feixa –Fenêtre vers l’intérieur

vagabondageautourdesoi.comJean-Luc Feixa a arpenté la Belgique, à la recherche de fenêtres atypiques. Une collection d’images aussi loufoques que poétiques.

« Mon idée première était de trouver un sujet qui pourrait être conciliable avec ma vie professionnelle. Trouver des moments libres pour s’adonner à la photographie relève souvent d’une mission impossible, assez frustrante. Il me fallait un projet simple, que je pourrais développer au quotidien » La suite ici

Puis, Anthony Wallace

@vagabondageautourdesoiVisa pour l’image vient de se finir. Et, avec lui, son lot de prix remis. Anthony Wallace a reçu le prix de la Ville de Perpignan. Chef photographe du bureau de l’AFP à Hong Kong, Anthony Wallace est récompensé pour son travail sur les manifestations dans sa ville. 

Anthony Wallace est originaire de Londres. La suite ici

Ensuite, Ariane Clément – Photographe

Ariane Clément est une photographe canadienne contemporaine. Elle s’est spécialisée dans la photographie d’aînés. Maîtrise en photographie de l’Université des arts de Londres en poche, Ariane Clément s’est consacrée aux personnes du 3ème âge et auprès des personnes marginalisées.  Pour découvrir son regard plein de tendresse. La suite ici

Ainsi, Peter Turnley – Photojournaliste

Photographe depuis 1972 souvent accompagné par son frère jumeau David, Peter Turnley (né en 1955) s’installe à Paris et commence à photographier les parisiens et les rues de la ville. La suite ici

 

 

Et puis,  Gerda Taro (1910 -1937)

@vagabondageautourdesoiPremière journaliste femme à couvrir une guerre, Gerda Taro fut complétement éclipsé par Robert Capa. Militante antifasciste, elle fut contrainte de quitter Allemagne avec la montée de l’hitlérisme.  En 1936, elle obtient sa carte de presse. Avec Capa, ils couvent la guerre d’Espagne du côté des républicains. Le 25 juillet 1937, sautant sur un camion, elle est blessée par un char républicain. Elle décède le lendemain dans un hôpital de Madrid. La suite ici

 

Ensuite, Portrait de Herbert List

Herbert List est un photographe allemand né en 1903 et mort en 1975. Devenu photographe vers 1930, les « lois de Nuremberg » instaurées par le régime national-socialiste et ses amitiés homosexuelles, font de lui un « juif de sang mêlé » et l’incitent à quitter l’Allemagne en 1936. La suite ici

 

En dernier, Le nu de Willy

« Parfois, les choses me sont offertes avec grâce. C’est ce que j’appelle le moment juste. je sais bien que si j’attends, ce sera perdu, enfui ». 

Willy Ronis (1910-2009)

Photographe français dont les travaux ont été couronnés par les plus prestigieux prix, Willy Ronis a aussi bien photographié Paris et ses habitants, la France, la classe ouvrière, sa famille et l’étranger. La suite ici

En dernier, Photos en vrac d’expositions

D’abord,Noir et blanc

vagabondageautourdesoi.com

 

Alors que l’exposition Noir et blanc est reportée jusqu’à nouvel ordre, le site du Grand Palais propose  des vidéos, textes, images et jeux…autour des tirages de l’exposition rassemblant plus de 200 photographes. La suite ici

 

Puis  exposition « Détenues »

@vagabondageautourdesoiAvec le soutien de l’ex-garde des sceaux, Robert Badinter, Bettina Rheims, photographe portraitistes des stars, s’est plongée dans un projet particulier « Détenues ».

Ainsi par l’objectif de son appareil photo, son but était de redonner une part de féminité aux femmes qui se retrouvent depuis de nombreuses années en prison. Sans connaître leur vie, Bettina Rheims « s’est contentée  » d’organiser les prises de vues. La suite ici

Et après, Bruno Réquillard, mesures dans l’espace

@vagabondageautourdesoi

En premier lieu, c’est la page FB du Musée du Jeu de Paume, actuellement fermé pour travaux, qui m’a fait découvrir le travail de Bruno Réquillard (né en 1947) que je ne connaissais pas. Ainsi, Le jeu de Paume – Château de Tours avait présenté une exposition en 2013, d’où est extraite la vidéo ci-dessous. La suite ici

Ensuite , Art et photojournalisme

Ainsi dans l’île de Porquerolles, la Fondation d’art contemporain créée en 2000 par le financier Édouard Carmignac a ouvert ses portes au public en 2018 , une maison édifiée par l’architecte Henri Vidal, spectaculairement agrandie en sous-sol pour abriter les collections d’art contemporain et exposer les travaux du lauréat d’un prix de photojournalisme institué depuis 2009. Constitués d’à peu près  300 œuvres,… La suite ici

En conclusion, des photos pour témoigner

@vagabondageautourdesoiEn premier, seconde semaine de manifestations aux USA pour la mort de Georges Floyd par des membres de la police de Minneapolis. Ainsi, la photographie rend compte de l’événement mais participe aussi à sa propagande. La suite ici