BRIC A BRAC DE CULTURE EN VRAC

Bric à brac de culture en vrac. De tout, de rien, mais pour le plaisir de partager. A chaque jour, un sujet !

Du Bric à brac de culture en vrac

Merci pour vos retours

 D’ores et déjà, bric à brac, derniers posts en vrac

STREET-ART EN VRAC

Miss.Tic

#MissTicLe public connait Miss.Tic, son visage, son âge (née en 1956), son lieu d’habitation (longtemps elle a placé son logo dans les arrondissements de Paris) mais on ne connait pas son vrai nom !

Devenue artiste de rue vers les années 80, elle prend le nom d’un personnage de Walt Disney et commence à poser son pochoir et le décalcomanie de son message énigmatique sur les murs de Paris. La suite ici

LITTÉRATURE EN VRAC

Les Fleurs du Mal

Le site Gallica de la Bibliothèque Nationale de France met en accès libre les premières épreuves d’imprimerie du recueil de poésies Les Fleurs du Mal, montrant ainsi les échanges entre Charles Baudelaire et son éditeur.

Baudelaire annote ses remarques sur cette page de présentation.

ART EN VRAC

Madeleine Vionnet

Non seulement Madeleine Vionnet est une figure de la haute-couture de l’entre deux-guerre, complétement oubliée aujourd’hui. Elle a notamment supprimée la première le corset de ses créations. Mais, c’est Paul Poiret qui s’en attribuera la paternité.  C’est normal pour l’époque !

Née en 1876, elle fait toute son enfance à Aubervilliers, dans la Seine-Saint-Denis, où son père est nommé receveur d’octroi. Sa voisine lui apprend à coudre. En 1890, elle entre en apprentissage dans une maison de couture de la rue de la Paix qu’elle quitte pour découvrir l’atelier de Kate Reily à Londres. La suite ici

PHOTOS EN VRAC

Walter Evans à la Havane

Walter Evans (1903 – 1975) était issu de la grande bourgeoisie américaine. Jusqu’à la fin de son adolescence, il reçoit une éducation attentive aux objectifs que ce sont fixés ses parents, la conservation de son rang social !

Néanmoins, leur divorce amène Walter Evans a voir la réalité du monde. Obligé de travailler car son père a coupé tous les moyens de subsistance pour lui et sa mère, il découvre une vie difficile faite d’incertitudes. Au bout de quelques années, conscient de ses difficultés, son père lui paye un voyage en Europe de 13 mois pour continuer à parfaire son éducation. La suite ici

ARCHI EN VRAC

Architecture du Bauhaus

Le manifeste du Bauhaus est écrit en 1919. Pour compléter les trois principes développés dans l’article Bauhaus, en voici dix relevés dans le magazine Art : 

  1. Aucune frontière entre l’artiste et l’artisan.
  2. L’artiste est un artisan exalté.
  3. «La forme suit la fonction»
  4. Œuvre d’art complète
  5. Matériaux réels.
  6. Les artistes du Bauhaus ont préféré les formes linéaires et géométriques,
  7. Mettre l’accent sur la technologie, etc. La suite ici

CHANSONS EN VRAC

Est-ce ainsi que les hommes vivent ?

Et leurs baisers au loin les suivent…

Les mots sont d’Aragon (1897-1982), extraits de son poème « Bierstube Magie allemande » paru dans le Roman inachevé, en 1956, et mis en musique par Léo Ferré et arrangé par Jean-Michel Delaye.

Léo ferré va avec l’album Les chansons d’Aragon « mettre la poésie dans les juke-box » et se faire reconnaître comme interprète. Quatre ans plus tôt il avait publié un album « Les fleurs du Mal » des textes adaptés de Baudelaire. Sans succès ! La suite ici

HOMMAGES EN VRAC

La radio a 100 ans !

La radio a 100 ans ! Impossible de passer à côté de cet anniversaire sans se faire plaisir à évoquer des souvenirs.

Je ne sais pas quel âge j’avais ! Mais mon premier souvenir de radio est la « La famille Duraton » . Le silence se faisait et chez moi, tout le monde  écoutait…La suite ici

ANIMATIONS EN VRAC

Burn-out – École de l’image des Gobelins

Une animation Burn-out est présentée pour relever la nécessaire renaissance qu’il faut lorsqu’on doit se réinventer ! Elle fut publiée l’année dernière par l’école de l’image des Gobelins. Cette école est classée en 2020 première école du monde en matière d’animation. La suite ici

 

HUMEUR EN VRAC

Les Goguettes en trio, mais à quatre

Pour sourire, Les Goguette en trio, mais à quatre, encore avec leur nouvelle parodie « C’est la Covid qui redémarre ». Dans la tradition des chansonniers, ils ont atteint depuis la pandémie une réputation indispensable. Ici, leur dernière parodie et en plus, c’est drôle ! La suite ici

 

HISTOIRES EN VRAC

Bicentenaire de la mort de Napoléon

Bivouac de Napoléon

vagabondageautourdesoi.com Pendant ses campagnes militaires, Napoléon a développé des techniques pour garder un certain confort. Son bivouac n’en était pas vraiment un.  L’exposition actuellement à La Villette témoigne de ce souci.

La collection présentée est issue du Musée Wellington. Le tapis de sol « Léopard » est isolant et épais. Le pliable est mis à l’honneur avec le lit, la chaise et la table. La lampe est dite bouillotte (1815). Une fois qu’il faut déménager, tout est plié et rangé dans des malles y compris la lampe. La suite ici

Napoléon, construction d’un mythe !

Napoléon, construction d'un mythe !

Napoléon fut un incroyable communicant. Il a travaillé son image tout au long de sa vie en la faisant en un véritable outil de diffusion à sa propre gloire.

Impossible pour autant de se tourner vers les seuls portraits contrôlés par le ministre des arts, Vivant Denon. Tous avaient quelque chose de fabriqué, chaque trait étant pensé politiquement. Olivier Ihl dans la Revue Circe  La suite ici

La Commune de Paris

Pour le 150ème anniversaire de la Commune de Paris, série d’articles

Nadar ou l’art du portrait

Gaspard – Félix Tournachon dit Nadar (1820-1910) fut non seulement l’inventeur célèbre de l’art du portrait mais aussi un témoin de son temps acéré et attentif.

Ainsi à l’origine, il est caricaturiste entre autre dans le journal illustre du moment « Le Charivari ». Il apprend à saisir d’un trait la caractéristique de ses personnages en l’accentuant. La suite ici

La Commune et Gustave Courbet

De Gustave Courbet, on connait évidemment L’origine du Monde, tableau exposé au Musée d’Orsay et encore censurée sur les réseaux sociaux. Mais, il a aussi participé activement à La Commune de Paris.

Né dans le Doubs au printemps 1819, Gustave Courbet monte à la capitale après avoir suivi les cours des Beaux-Arts de sa région natale. A ses parents, il explique qu’il va travailler son Droit. Mais dès 1840, il se consacre entièrement à la peinture.

La suite ici

Louise Michel

vagabondageautourdesoi.com

On ne peut parler de La Commune de Paris, sans parler de la figure devenue incontournable de Louise Michel.

Né en 1830 en Haute-Marne dans un manoir où sa mère est servante, elle est issue d’une liaison ancillaire. Néanmoins, sa mère n’est pas répudiée et les châtelains acceptent d’aider Louise à grandir.

La suite ici

Dugudus et ses communards

vagabondageautourdesoi.com

Graphiste, illustrateur et affichiste, Dugudus, de son vrai nom Régis Léger, se spécialise dans l’image à portée sociale. Militant engagé au parti communiste, il effectue plusieurs voyages à Cuba. Il entreprend alors de raconter pour la première fois l’histoire de l’affiche cubaine. Puis, il passe par l’argentine où il sérigraphie ses affiches en direct pour les donner aux manifestants. La suite ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sacré Cœur

@vagabondageautourdesoi L’idée de construire une nouvelle basilique que l’on nomme Sacré-Cœur revient à deux laïcs  influents qui attribuaient la défaite devant la Prusse, à Sedan en 1870, à un manque de conscience des français.

Ainsi, Alexandre-Félix Legentil, propriétaire d’un grand magasin et Hubert Rouault, peintre, se promettent de construire une église pour provoquer une réaction morale et politique, pour un sursaut national et le retour d’un nouvel ordre moral. La suite ici

Séverine, la princesse du journalisme

En souvenir de la commune de Paris dont on fête aujourd’hui le début du 150ème anniversaire, l’envie de faire connaître certains personnages oubliés. Aujourd’hui,  Catherine Rémy dite Line et Séverine (1855-1929) est la première femme directrice d’un journal.

Pourtant rien ne la prédestinait à une telle carrière. Issue d’une famille bourgeoise et conformiste, elle rêve D’être actrice. Mais, impossible dans cette famille ! Alors, elle se marie à 16 ans et a un fils. Elle le quitte et vit de petits boulots et profite de la légalisation du divorce pour se séparer officiellement. La suite ici

Actualités

%d blogueurs aiment cette page :