NEWS

Voyager

CATALOGNE 2019

Théâtre-Musée Dali

@vagabondageautourdesoi.comLe théâtre-musée Dalí (Teatre-museu Dalí en catalan) est un musée consacré à l’artiste Salvador Dalí, situé dans la ville catalane de Figueres de la province de Gérone en Espagne.

Vers les années 60, le Maire de la ville a voulu rendre hommage à l’enfant du pays : Un musée fut construit sur les vestiges de l’ancien théâtre. La suite ici

Maison Musée de Port lligat

En 1930, ne pouvant s’installer à Ca@vagabondageautourdesoidaqués en raison de l’hostilité paternelle, Dali et Gala achètent une minuscule maison de pêcheur à quelques centaines de mètres de Cadaqués, au bord de la mer, dans la petite crique de Portlligat. La suite ici

 

LITTERATURE  JEUNESSE

Justin Case : Bons baisers en Russie – Jean-Luc Bizien

@vagabondageautourdesoiQuatrième enquête de la série Justin Case, « Bons baisers de Moscou » embarque son lecteur de plus de 12 ans au cœur de trafics illégaux à l’échelle mondiale.

Jeune héritier, riche à Crésus, J.C (le Jésus-Christ des erreurs judiciaires 🙂 ) est contraint de se lancer à la poursuite d’Allistair Quinn, ancien compagnon de route de son parrain, Mathiew Slides, un avocat d’affaires membre du conseil d’administration de la société C. and Son Compagny dont le président est Justin Case en personne. La suite ici

Promenade en Europe

@vagabondageautourdesoi
Couverture

L’Europe, il faut la défendre ! Pour moi, elle était éternelle. Avec le « Brexit », nous savons que ce n’est pas le cas. « Une promenade en Europe » est un album jeunesse présentant quinze villes de quinze pays différents de l’Union Européenne.

En relevant les particularités culinaires, les habitudes, les principaux monuments, l’artisanat et bien sûr, l’art, Amélie Laffaiteur nous présente sous une double page chacune de ces villes : sur la page de droite, une superbe illustration avec plein de détails à découvrir … La suite ici

 

 

RENTRÉE POLAR

La vérité à deux visages – Michael Connelly

@vagabondageautourdesoi

Pas une, mais deux histoires dans ce nouveau polar de Michael Connelly « Une vérité à deux visages » où Harry, Hyeronimus pour les intimes (Bosch bien sûr) reprend du service même si son auteur lui ait fait une infidélité pour aller batifoler avec sa nouvelle héroïne Renée Ballard que j’ai beaucoup aimé.

« Aussi bien savait-il qu’il est deux sortes de vérité dans ce monde. Celle qui, inaltérable, fonde et la vie et la mission de l’individu, et l’autre qui, entièrement malléable, sert aux politiciens, charlatans, avocats ripoux et leurs clients pour atteindre le but visé, quel qu’il soit. »

Voilà tout est dit. La suite ici

Du poison dans la tête – Jacques Saussey

@vagabondageautourdesoiCe nouveau roman de Jacques Saussey, Du poison dans la tête, est un thriller psychologique réussi qui raconte la domination, l’emprise et sa violence destructive.

Le commandant Magne et son équipe ont à résoudre des meurtres sans arme et sans violence, véritable crimes parfaits. Dans ses assassinats sans preuve, il est question de violence psychologique exercée par un homme sur d’autres femmes jusqu’à les manipuler pour les forcer à se suicider. La suite ici

Paz – Caryl Férey

@vagabondageautourdesoi.com

Paz, la Paix en espagnol, drôle de titre pour un roman de Caryl Férey ! Pour ceux qui ne le connaissent pas, c’est le spécialiste ex-routard des crimes barbares inscrits dans la réalité politique et sociale d’un pays aux prises à des violences politiques proches d’une guerre civile sur fond de corruption organisée en système. Pour celui-ci, même ambiance en Colombie avec en plus des relations familiales pathologiques. La suite ici

 

RENTRÉE LITTÉRAIRE – FIN 

Le bal des folles – Victoria Mas

@vagabondageautourdesoiPrix Renaudot des lycéens 2019 pour son premier roman, Victoria Mas signe un succès littéraire mérité.

Prendre prétexte du bal de la mi-carême organisé par la Salpêtrière à la fin du XIXè siècle, chaque année, pour présenter l’enfermement des femmes anormales mais aussi dérangeantes et déviantes, ou simplement paumées ou esseulées, est une idée originale. La suite ici

Rien n’est noir – Claire Berest

@vagabondageautourdesoiFascinée par Frida Khalo, Claire Berest présente le roman « Rien n’est noir » sur sa vie commune avec Diego Riviera. Jeune fille, éprise de liberté et de soif de vivre, est victime d’un accident qui la laisse handicapée et douloureuse.

Pour juguler sa rage, la Frida de Claire Berest commence à peindre ce que les mots ne suffisent plus à dire. Enfin, debout après des mois de souffrance, elle se met au défi de conquérir le peintre le plus reconnu de tout le Mexique, celui qui souhaite aussi dompter le monde. La suite ici

Dernière sommation – David Dufresne

@vagabondageautourdesoi.com

David Dufresne a choisit la forme du roman pour raconter l’histoire presque en direct de l’insurrection qui a agité la France pendant l’hiver 2018/2019 et les violences policières qui ont été relevées sur Twitter par le # Allo @Place_Beauvau – c’est pour un signalement.  La suite ici

Visiter

 

Le monde nouveau de Charlotte Perriand –     Fondation Louis Vuitton

La fondation Vuitton présente cet hiver 2019/2020 une exposition remarquable de modernité. Dans ce cadre construit par Franck Gerhy, l’exposition dévoile les innovations architecturales et de design d’intérieur de Charlotte Perriand (1903/1999), créatrice en architecture, en urbaniste et au niveau de la photographie en les mettant en situation avec les œuvres de ses contemporains, Picasso, Léger, Calder Le Corbusier. Charlotte Perriand, seule architecte femme du XXè siècle, a bénéficié en 2011 d’une exposition au Grand Palais dont l’affiche actuelle reprend la mème photo. La suite ici

Degas à l’opéra

@vagabondageautourdesoi.comL’opéra à Paris, créé par Louis XIV, va fêter ses 350 ans d’existence en 2020. Le Musée d’Orsay et l’Orangerie se sont associés au National Gallery of Art de Washington pour présenter à Paris cet automne une ode à cette institution. Et, qui convoquer pour nous en parler le mieux ?  Degas, bien sûr ! L’éternel abonné de l’opéra Pelletier qui à partir du milieu des danseuses a fait un champ d’étude presque exclusif de sa technique picturale. C’est du moins ainsi que Henri Loyette, commissaire général, présente la naissance de cette exposition. La suite ici 

 

 

7 commentaires

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :