Actualités

Actualités Littérature française

RENTRÉE LITTÉRAIRE 2020

Isabelle Carré – Du côté des indiens

Isabelle Carré affirme dans son second roman « Du côté des indiens » choisir  ceux qui subissent, plutôt que les autres, même si elle espère un peu changer le cours des choses.

Isabelle Carré présente la situation de quatre personnages reliés autour de la même période: Ziad, dix ans, attend le retour de son père le soir en écoutant les bruits de l’ascenseur. Un jour, celui-ci monte au dessus de son étage avec son père, Bertrand, à l’intérieur . Il rejoint Muriel. Première faille dans l’admiration de l’enfant pour son parent.

Muriel, objet de cet adultère, présente elle aussi une déchirure dont elle met du temps à dépasser les ravages de la culpabilité.  Puis vient le tour de Bertrand. Son malaise est analysé ainsi que ses doutes et la maladie qui le contraint à retrouver pas à pas son autonomie.  Laurence, la mère, gère ses addictions jusqu’au moment, où elle arrive à s’en décharger. Tous ces personnages évoluent vers plus d’acceptation, de légèreté, arrivant à mettre de côtés les malaises qui les ont bridées. La suite ici

Paul Gréveillac – Art nouveau

vagabondageautourdesoi.comPour l’Art nouveau, il y eut Gaudi à Barcelone, Horta à Bruxelles, Guimard à Paris, Otto Wagner à Vienne. Et à Budapest ? Pas sûr que le nom de Odön Lechner soit bien connu. Paul Gréveillac y pallie.

Car, Paul Gréveillac décide avec son roman Art nouveau de raconter ce mouvement appelé La Sécession hongroise en inventant un personnage fictif, Lajos Ligeti pour approcher une époque avec ses Maîtres architectes ainsi que leurs collaborateurs, mais aussi avec des musiciens et des peintres. La suite ici

J. P. Delaney – La femme parfaite

vagabondageautourdesoi.com

La femme parfaite de J.P. Delaney est un thriller psychologique autour de l’Intelligence Artificielle dont l’intrigue se déroule en Californie au cœur d’une start-up où le responsable a une personnalité pour le moins particulière.

 La suite ici

Véronique Olmi – Les évasions particulières

vagabondageautourdesoi.com

Le roman « Les évasions particulières » de Véronique Olmi raconte le retentissement des événements de 68 sur deux familles jusqu’à la fin des  « trente glorieuses ».

A Aix, Agnès et Bruno fondent à dix-huit ans la famille Malivieri, aux valeurs catholiques engagées, unie autour de leurs trois filles. La suite ici

Christiane Taubira – Gran Balan

vagabondageautourdesoi.com

Dès les premières lignes de Gran Balan, la fiction s’invite dans le domaine de la justice. Christiane Taubira commence par décrire le moment du  procès où le procureur accuse un chauffeur de taxi d’avoir conduit pour 15 euros une bande de copains pour un acte délictueux. (…)

 La suite ici

Adrien Goetz – Intrigue en Égypte

vagabondageautourdesoi.comDans la chapelle de Lazaret à Jaffa. Bonaparte donne l’ordre de tuer pour enrayer l’épidémie de peste bubonique qui sévit. Pour l’aider à soulager sa culpabilité, il y dépose un talisman Ça rappelle le tableau de Antoine-Jean Gros réalisé en 1804 qui va être restauré. Ainsi commence Intrigue en Égypte, le cinquième roman policier de Adrien Goetz avec Pénélope Breuil comme enquêtrice. La suite ici

Fatima Daas – La petite dernière

@vagabondageautourdesoi

« Mazoziya » (la dernière), « Loundja » (Princesse aux cheveux d’or) mais aussi « wildi » (mon petit fils), « La petite dernière », premier roman de Fatima Daas, explore la recherche d’une adolescente, devenue jeune adulte, pour assumer en conscience ce qu’elle est.

 La suite ici

Oriane Jeancourt-Galignani – La femme-écrevisse

@vagabondageautourdesoiInventer une eau-forte créée par l’un plus grand peintre de l’histoire de la peinture pour montrer les liens entre art et folie au cours des siècles, quelle épopée ! Oriane Jeancourt-Galignani raconte l’histoire d’une gravure La femme-écrevisse,  que Rembrandt aurait réalisé au milieu du 17ème siècle, représentant le bas d’une femme avec la tête du crustacé. Celle-ci a traversé les siècles dans la même famille avant d’être exposée au Louvre dans la salle 33.  La suite ici

Emmanuel Carrère – Yoga

@vagabondageautourdesoi

Impossible pour moi de découvrir Yoga d’Emmanuel Carrère après l’expérience de son dernier livre, « Le Royaume ». Trop introspectif et papillonnant, je m’y étais perdue. Mais, là, le yoga et la dépression m’attiraient irrémédiablement. Alors, pour y répondre, j’ai tenté l’expérience du livre audio. Et, c’est la voix de Thibault de Montalembert qui a donné vie aux mots de l’auteur. La suite ici

Laurent Mauvignier – Histoires de la nuit

@vagabondageautourdesoi

Histoires de la nuit est un roman sur la violence subie, maitrisée, apprivoisée et dominée comme les histoires que la mère du roman lit le soir à sa fille pour lui apprendre à n’avoir pas peur des divers loups. Laurent Mauvignier est parti d’un scénario de 35 pages pour faire le récit d’une séquestration de plus de 600 autres. La suite ici

Carole Fives – Térébenthine

@vagabondageautourdesoi

« Térébenthine » est le surnom donné aux étudiants apprenti – peintres.  De plus, dans les années 2000, plus personne n’utilise la peinture pour peindre ! Et Luc, Lucile et la narratrice font partie des derniers attachés à cette technique. Alors lorsqu’ils font connaissance sur les bancs de l’école des Beaux-Arts de Lille pour leurs trois ans d’étude, ils comprennent que le chemin sera long vers leur existence d’artiste  et encore plus vers leur reconnaissance. Lire la suite ici

Laurent Petitmangin – Ce qu’il faut de nuit

Prix Stanislas 2020 du premier roman

Prix Littéraire Georges Brassens 2020

@vagabondageautourdesoi

Ce qu’il faut de silence pour créer un fossé ! Ce qu’il faut d’obstination pour ne plus pouvoir communiquer et expliquer et ensuite, pardonner ! « Ce qu’il faut de nuit » pour laisser ainsi gâcher la vie d’un gamin et à jamais le regretter !

Laurent Petitmangin aborde dans « Ce qu’il faut de nuit » les liens entre un père qui ne reconnait plus son fils et entre un fils qui aimerait tellement que son père le reconnaisse. La suite ici

Carole Martinez – Les roses fauves

@vagabondageautourdesoi

Lola a toujours su contenir ses émotions comme ses cheveux rassemblés par son élastique. Ce goût de l’ordre et de la maîtrise lui vient de son père, du moins c’est ce qu’elle pense. Mais, un mot, prononcé par celui-ci l’a éteinte, arrêtée comme tétanisée, car repris par tant d’autres dans les vallons alentours. Elle a développé tant de rituels pour arriver à survivre : aligner les paires de chaussures, orienter une statuette..  La suite ici

Franck Bouysse – Buveurs de vent

@vagabondageautourdesoi

Dans les « Buveurs de vent » de Franck Bouysse, l’araignée est  une métaphore de l’insoumission. Tout au long du roman, elle tisse une toile pour aider une vallée coupée du monde à retrouver sa lumière.La suite ici

 

Camille Laurens -Fille

@vagabondageautourdesoiVoix de stentor mais cinquante deux centimètres. « C’est une fille! », « Ah, c’est bien aussi ! » Le ton est donné par Camille Laurens

Le roman plonge le lecteur dans la petite bourgeoisie de province d’avant 68, imprégnée de protestantisme, amoureux des règles et respectueux de l’ordre .La suite ici

Alice Zeniter – Comme un empire dans un empire

@vagabondageautourdesoi

Pour cette rentrée littéraire, Alice Zeniter offre avec Comme un empire dans un empire une analyse affutée des situations absurdes que rencontrent notre actualité contemporaine, à partir du récit de l’univers de trois trentenaires qui tentent d’agir sur le monde qu’ils habitent. La suite ici

 Faïza Guène -La discrétion

@vagabondageautourdesoiYamina Taleb est une femme de 70 ans vivant à Aubervilliers. Elle ne s’est jamais sentie abîmée par le mépris qui l’entoure. C’est sa forme de résistance à elle. Mais, la colère filtre et se transmet à ses enfants qui exigent que l’on reconnaisse, sous son foulard et ses yeux baissés, la femme courageuse qu’elle est.  La suite ici

Alexandre Lacroix – La naissance d’un père

@vagabondageautourdesoiPremier enfant à vingt-cinq ans et cinquième à quarante-deux ans, c’est donc sa paternité active que Alexandre Lacroix a choisi de raconter sous la forme d’un roman dont le titre est « La naissance d’un père ».La suite ici

 

Alain Mabanckou – Rumeurs d’Amérique

@vagabondageautourdesoi

Pour la première fois, Alain Mabanckou n’écrit pas sur son pays de cœur, le Congo Brazzaville. Il choisit de raconter dans « Rumeurs d’Amérique » sa « transhumance » comme il aime à le rappeler, l’Afrique pendant 17 ans, puis la France, dis-sept ans aussi, et maintenant les États-Unis. La suite ici

 

Lola Lafon -Chavirer

Prix Landerneau des Lecteurs 2020

@vagabondageautourdesoi

Dans Chavirer, Cléo a treize ans, quatre mois et onze jours en 1984. Elle habite Fontenay sous bois et ne connait de la ville de Paris que la quatrième station de son RER qui la dépose au Forum des Halles. Lola Lafon raconte ses longues années de collège, de lycée puis de sa vie de femme. Lorsque commence le roman, Cléo est en quatrième et rêve de danse.   La suite ici

Un jour viendra couleur orange- Grégoire Delacourt

@vagabondageautourdesoi

Un vers d’Aragon repris dans une chanson de Ferrat et voilà la culture qui s’invite au rond-point ! Les gilets couleur luciole, Grégoire Delacourt raconte leurs histoires dans « Un jour viendra couleur orange » vue de l’angle d’une famille comme il en existe des milliers dans la France d’aujourd’hui. La suite ici

Actualité Littérature étrangère

Erri de Luca – impossible

@vagabondageautourdesoiDans son roman précédent Le tour de l’oie, Erri de Luca s’entretenait avec un fils imaginaire sur l’héritage qu’il pourrait lui laisser. Dans Impossible, ce court roman raconte les interrogatoires entre un jeune magistrat et un marcheur montagnard averti qui ressemble comme deux gouttes à Erri de LucaLa suite ici

Actualités Essai

Laure Adler – La voyageuse de nuit

@vagabondageautourdesoi

Sa culture et sa vision du monde permettent à Laure Adler dans son nouvel essai « La voyageuse de nuit » de parler de la vieillesse. A l’aide de références littéraires et historiques, elle dresse un savoir-vivre de ce que devrait être la vieillesse dans notre monde moderne.

 La suite ici

Une farouche liberté – Gisèle Halimi

@vagabondageautourdesoiLa rage dès son enfance, des études brillantes, un concourt d’éloquence sur le « droit de supprimer la vie », Gisèle Halimi se raconte dans « Une farouche liberté » avec l’aide d’Annick Cojean, grand reporter au journal Le Monde et directrice des collections Empreintes et Duels sur France 5 et présidente du jury du prix Albert-Londres. La suite ici

Actualité Polar

Une ville / Un flic de polar

Athènes – Kostas Charitos

vagabondageautourdesoi.com

Pétros Márkaris (en Grec : Πέτρος Μάρκαρης) est né le 1er janvier 1937 à Istanbul en Turquie de père arménien élevé à Vienne. Écrivain, dramaturge, traducteur et scénariste Grec vivant à Athènes. Il est surtout connu en France comme auteur de roman policier et scénariste du film « L’éternité et Un Jour » de Théo Angelopoulos, Palme d’or du Festival de Cannes en 1998. La suite ici

Actualités Visite

Pierre Trovel – En quête d’humanité

@vagabondageautourdesoi

Pierre Trovel est à la fois un photographe et un reporter. Pierre Trovel s’est formé au sein du service des correspondants du journal de l’Humanité. En 1975, il intègre son service photo, dont il a été le chef, avant son départ à la retraite en 2010.

Moins d’une soixantaine de photographies sont présentées dans le hall de l’immeuble qui accueille aussi les archives départementales de la Seine-Saint-Denis, choisies par les archivistes eux-même dans un fonds de 382 000 clichés pris entre 1960 et 2014. La suite ici

Cindy Sherman

@vagabondageautourdesoi

Après une rétrospective présentée au MoMA de New-York en 2012, la Fondation Louis Vuitton organise une rétrospective de 170 clichés de Cindy Sherman avec, en plus, des œuvres récentes et celles des débuts. L’accrochage n’est pas chronologique.

La suite ici

Crossing views

@vagabondageautourdesoi

Cette présentation fait écho à la rétrospective Cindy Sherman à la fois autour du portrait et sur les artistes qui l’ont influencée. Elle présente vingt-trois artistes français et internationaux avec une cinquantaine d’œuvres de 1960 à nos jours.

Comme avec ceux de Cindy Sherman, les portraits présentés interrogent le genre, l’âge, la culture, l’identité mais aussi la mémoire. La suite ici

 

Bric à brac de culture

Hiroshige Utagawa

Paysages célèbres des soixante provinces du Japon

vagabondageautourdesoi-

Lorsque le livre « Paysages célèbres des soixante provinces du Japon » paraît, Hiroshige Utagawa (1797 – 1858) s’inscrit dans un genre florissant dont il fut l’un des investigateurs.

Il semble que Hiroshige Utagawa fut invité à accompagner et illustrer une mission officielle pour le gouvernement. L’album illustre le voyage fait sur la route du Tolaïdo, menant d’Edo, la nouvelle capitale, et Kyoto, axe principal à l’époque. Le livre  représente, sous forme d’estampes, les soixante sites les plus célèbres du Japon. La suite ici

vagabondageautourdesoi-

Kapwani Kiwanta

Le Prix Marcel Duchamp 2020 récompense Kapwani Kiwanga pour son œuvre « Flowers for Africa : Uganda » . Lundi 19 octobre, le jury  s’est réuni pour élire la 20ème lauréate du Prix Marcel Duchamp au Centre Pompidou à Paris.

Flowers For Africa est un projet protocolaire de l’artiste qui questionne la matière dont est faite l’histoire, sa fragilité, son infaillibilité, sa visibilité et sa hiérarchie. La suite ici

Dance Theatre of Harlem

vagabondageautourdesoi.com

Pour amener le ballet aux habitants, la compagnie Dance Theatre of Harlem a choisi de chausser leurs tennis et de se produire dans la rue. A NY City, au cœur de Manhattan et au nord de Central Park, le quartier de Harlem s’est  transformé cet été en scène de ballet. La suite ici

7 commentaires

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :