Actualités

ACTUALITÉS CULTURELLES

Présentation des actualités dans tous les domaines qui font la diversité de ce blog :  littérature générale, roman policier, essais lus et chroniqués dans le mois courant, dernières visites et voyages ainsi que des actualités culturelles effectuées.

Merci beaucoup aux nouveaux abonnés pour leur confiance et, bien sûr, aux anciens

pour leur présence fidèle.

Actualités Littérature contemporaine

Ivan Nilsen – Les carnets de Salonique

Les carnets de Salonique ouvrent les portes du souvenir que Ivan Nilsen manient avec délectation au sein d’une enquête tout aussi captivante que documentée.

Gabriel Franceschi, professeur d’histoire à la Sorbonne, fait un rêve étrange : une figure de vieux, couvert d’une tiare, aux yeux bleus et lèvres rouges apparaît au dessus d’un mur de pierre. En se réveillant, il accuse la chaleur de cette fin de mois de juin ou la fatigue d’avoir animé la veille un séminaire de fin d’études sur la restauration en archéologie. Ou est-ce un rêve prémonitoire ?

La suite ici

Bernard Pivot …mais la vie continue

Fait nouveau de société, la vieillesse s’affiche et même revendique sa participation sociale ! Bernard Pivot choisit lui aussi à travers le roman …mais la vie continue de s’inscrire dans un mouvement de visibilité du grand-âge.

A 84 ans, Guillaume Jurus est un retraité amoureux de Manon, légèrement plus jeune que lui qui est encore en activité puisque vétérinaire. Il choisit de raconter sa vie notamment au travers de sa bande d’amis « Les JOP » (Jeunes Octogénaires Parisiens). La suite ici

Pour finir, les derniers romans lus en avril

Mathieu Menegaux – Femmes en colère

vagabondageautourdesoi.com

Court et incisif, le nouveau roman Femmes en colère de Mathieu Menegaux saisit le lecteur tant il renverse par sa narration ciselée d’un procès d’une femme pour avoir décidé de se faire justice elle-même.

Une femme attend, dans la cellule des accusés, la décision de la cour lors de son procès, seule avec un papier et un stylo pour écrire son ressenti qu’elle livre au fur et à mesure que l’attente se fait plus longue. C’est l’occasion pour elle de repasser les interventions de chacun, les preuves exposées et de nous faire part de ses impressions. La suite ici

Édouard Louis  – Combats et métamorphoses d’une femme

Entrer en littérature avec les mots d’Édouard Louis procure à la fois des émotions mais aussi de l’admiration ! Et, encore, lorsqu’il décrit les déterminismes d’une classe dont on ne parle que trop peu. Combats et métamorphoses d’une femme raconte le chemin d’une femme, sa mère, pour sortir des dominations qui l’enchaînent.

A partir d’une photographie de sa mère retrouvée lorsqu’elle avait vingt ans, Édouard Louis part à la reconquête de ses souvenirs pour décrire les soumissions diverses qu’elle a accepté plus tard. Jusqu’aux injures d’un père pourtant presque absent ! A partir de son récit du quotidien, la jeune fille pleine d’espoir de la photographie décline vers la femme dominée, inexistante, avec son mariage pour seul horizon, les maternités obligées et la violence du mari. La suite ici

Actualités Essais

En finir avec les violences sexistes et sexuelles – Caroline De Haas

vagabondageautourdesoi.com

Malgré des avancées notoires que la société européenne enregistre au niveau de l’égalité des hommes et des femmes, mais aussi, au niveau de la prise de conscience du chemin qui reste encore à parcourir, l’essai de Caroline De Haas avec l’association #NousToutes montre avec pragmatisme dans son essai En finir avec les violences sexistes et sexuelles qu’elles nécessitent un plan d’action.

C’est un manuel en trois parties pour prendre en main les situations de violence en sachant les repérer et agir pour faire cesser le danger.

Sa première partie est réservée à l’identification des violences afin d’appréhender leur ampleur dans notre vie quotidienne.

Les chiffres sont bruts et dérangeants. Une femme sur 2 a déjà subi une violence sexuelle. Dans un ascenseur, si il y a une autre femme, si c’est pas vous, c’est elle ! 80 % des femmes en situation de handicap ont été victimes de violences sexuelles. Et, on ne sait toujours pas combien d’hommes ont été violents, soit en agressant ou violant une femme …Il n’y a pas d’étude ! La suite ici

Pour commencer, les derniers essais lus en avril :

Orangerie

vagabondageautourdesoi.com

Un peu à la manière de « Ma petite Orangerie » pour le plus petits, le livre Orangerie présente les principales œuvres du Musée du même nom.

Tout petit, le guide tient dans la main, donc dans une poche, comme un téléphone ! Orangerie présente 124 des principales œuvres du musée à raison d’une œuvre soit sur une double page ou sur une simple page, complétée alors d’une citation éclairant l’œuvre. (Voir photos) La suite ici

Maxime Le Forestier – Brassens et moi

J’ai découvert Maxime Le Forestier avec son premier album, Mon frère, vers 1975. J’ai eu la chance de voir Brassens à Bobino, lors de son dernier récital, à peu près à la même période. Il faudra attendre la reprise que Maxime Le Forestier propose des chansons de Brassens, vers les années 2000, pour comprendre que ces deux-là étaient proches.

 La suite ici

Actualités polars

Pour commencer, les derniers polars lus en avril

Jean-Luc Bannalec – Enquête troublante à Concarneau

Envie de prendre un grand bol d’air chargé d’embruns et d’odeurs d’algues ! Alors, prendre en main le nouveau polar de Jean-Luc Bannalec, Enquête troublante à Concarneau, trouver un coin tranquille à l’abri de la légère brise de mai et se laisser bercer par cette investigation qui rend hommage à la ville d’adoption du Commissaire Dupin mais aussi au maître du genre, Georges Simenon.

Pointe du raz dans le Finistère. Finis-terrae, c’est à dire « la pointe septentrionale du Golfe de Gascogne ». Dupin est allongé dans l’herbe lors d’une superbe journée de printemps, vielle du week-end de la Pentecôte. Côté police, c’est très tranquille. D’ailleurs au commissariat, les peintures sont entrain d’être refaites. Et, tous les lieutenants, dont la précieuse Nolwenn et l’indispensable Le Ber, en ont profité pour prendre des jours de congés. La suite ici

Michael Connelly – Séquences mortelles

vagabondageautourdesoi.comDans Séquelles mortelles, Michael Connelly renoue avec son journaliste fétiche pour remonter une escroquerie à l’ADN et retrouver l’Écorcheur, un tueur en série, qui jusqu’à présent a pu tranquillement sévir sans être nullement inquiété.

Après avoir eu son heure de gloire en poursuivant « Le Poète », puis en publiant deux best-sellers, Jack McEvoy a trouvé une place dans un journal en ligne chargée de défendre les consommateurs. Fair Warning est une petite plateforme associative avec cinq journalistes basées à Los Angeles. L’illustre journaliste s’oublie dans des enquêtes routinières lorsque deux policiers, Masson et Sakai, viennent lui demander son alibi pour une soirée, un an plus tôt. La suite ici

Hervé Le Corre – Traverser la nuit

vagabondaheautourdesoi.comQuelques lignes, deux pages à peine, et la misère s’étend, blafarde et collante, tout juste sortie des mots d’Hervé Le Corre dans Traverser la nuit.

Un homme est couché sous le banc d’un abri bus avec un tee-shirt ensanglanté. Quelques heures plus tard, il s’écroule mort d’une balle dans la nuque dans une pièce du commissariat d’un quartier de Bordeaux. La suite ici

Bicentenaire de la mort de Napoléon

Napoléon, construction d’un mythe !

Napoléon, construction d'un mythe !

Napoléon fut un incroyable communicant. Il a travaillé son image tout au long de sa vie pour en faire un véritable outil de diffusion à sa propre gloire.

Impossible pour autant de se tourner vers les seuls portraits contrôlés par le ministre des arts, Vivant Denon. Tous avaient quelque chose de fabriqué, chaque trait étant pensé politiquement. Olivier Ihl dans la Revue Circe  La suite ici

 

Et, finalement, actualités, Bric à brac de culture en vrac

D’ores et déjà, ces jours-ci

Hiroshige et le voyage

vagabondageautourdesoi.com

En plus d’être un graveur artiste, Hiroshige Utagawa (1797 – 1858) est un voyageur. Il reprend l’objectif de son illustre prédécesseur, Hukosaï, en se proposant de décrire son pays.

A travers les estampes, il s’agit de donner envie à ses compatriotes de voyager et de découvrir les richesses du Japon. Son pays est toujours soumis à la dynastie d’autocrates qui assure un contrôle absolu sur tout. La suite ici

John Hamon -L’inconnu le plus connu de Paris

Ainsi, cela fait déjà plus de vingt ans que John Hamon inonde les murs de Paris d’un portrait d’un même jeune homme photographié comme lors d’une photographie d’un lycéen et le met en situation.

« C’est une photo d’identité scolaire, vous savez, ces portraits qui étaient faits dans certaines écoles. Elle a été prise lorsque j’avais 17 ans. Une photo d’identité, photocopiée des centaines de fois. » France Inter. La suite ici

Serge Gainsbourg – La javanaise

Écrite par Serge Gainsbourg en 1963, la chanson La Javanaise fut créée pour Juliette Gréco.

C’était en 1962. Une nuit d’insomnie, Juliette Gréco invita Serge Gainsbourg à siroter du champagne chez elle, au 33 rue de Verneuil, à quelques pas de l’église de Saint-Germain-des-Prés. Les bulles aidant, ils ont refait le monde. Le Figaro

« Il est venu à la maison. On a bu du champagne, on était quand même assez… plein de bulles. On touchait de moins en moins terre. On était seuls tous les deux, on a écouté de la musique et puis je me suis mise à danser. La suite ici

Architecture du Bauhaus

Le manifeste du Bauhaus est écrit en 1919. Pour compléter les trois principes développés dans l’article Bauhaus, en voici dix relevés dans le magazine Art : 

  1. Aucune frontière entre l’artiste et l’artisan.
  2. L’artiste est un artisan exalté.
  3. «La forme suit la fonction»
  4. Œuvre d’art complète
  5. Matériaux réels.
  6. Les artistes du Bauhaus ont préféré les formes linéaires et géométriques,
  7. Mettre l’accent sur la technologie, etc. La suite ici

Bauhaus

Le courant Bauhaus (littéralement construire une maison) est à la fois un axe architectural mais aussi de décoration et d’ameublement. Ce style est né après la première guerre mondiale en Allemagne. La vidéo ci dessous en retrace à la fois l’historique et les différents aspects.

Les principes fondamentaux sont :

  • Ne pas considérer un axe artistique plus important que les autres d’où le mélange entre architecture et arts appliqués. La suite ici

Télarama

Beaux-Arts

9 commentaires

    • Merci Renée. Très bonne idée ta cybercarte pour remercier les abonnés de ton blog ! Je te pique l’idée pour l’an prochain, si je m’en souviens 😉 Bravo. Très bonne fête !

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.