Actualités culturelles

ACTUALITÉS CULTURELLES

Présentation des actualités dans tous les domaines qui font la diversité de ce blog :  littérature générale, roman policier, essais lus et chroniqués dans le mois courant, dernières visites et voyages effectuées, ainsi que des actualités culturelles

JUILLET

Juillet, c’est les vacances ! Pour ceux qui aiment la littérature, c’est aussi le moment de lire pour la rentrée littéraire. Alors, elle se prépare aussi, ici, comme ailleurs ! Mais chut ! Ce n’est pas encore le moment d’en parler ! Donc, juillet est plus voyages et expos que livres ! Qu’importe !

Merci encore aux nouveaux abonnés pour leur confiance et, bien sûr, aux anciens pour leur présence fidèle.

vagabondageautourdesoi.com

Actualités littéraires

Marie Richeux – Sages Femmes

vagabondageautourdesoi.com - Marie Richeux - Marie Richeux propose avec son roman Sages Femmes une pléiade de portraits de femmes en touches successives qui sont reliés entre elles, comme les fils d’un tissu, à travers leurs expériences et leur passé.

La narratrice Marie commence son récit au carrefour d’un chemin de Lozère où, sous une statue de la Vierge est écrit « Et à l’heure de notre ultime naissance ». Parallèlement, sa petite fille, Suzanne, de trois ans, passe son temps à chercher quelque chose en posant la question « Elle est où, sa maman? » C’est le point de départ de l’enquête qu’elle souhaite mener sur les femmes de sa famille.

La narratrice se met à fréquenter les archives pour retrouver des traces de sa filiation qu’elle découvre sur plusieurs générations être fille mère mais aussi dont le métier est tisseuse, comme un lien encore avec leur conditions. A partir de ces réflexions, la narratrice se laisse volontairement envahir par toute sorte de sujets qu’elle nous partage et s’interroge sur la transmission, le regard sur ces femmes, sur la broderie et le tissage et aussi sur le droit au secret. La suite ici

L’ours de Ceausescu – BD – Aurèlien Ducoudray  – Gaël Henry – Paul Dona

vagabondageautourdesoi.com - L'ours de Ceausescu - L’ours de Ceausescu n’est pas une BD sur un animal sauvage des forêts profondes de Roumanie tué par le dictateur, Ceaucescu avec sa femme, Eléna. Même si le dictateur était réputé, une légende, savoir tuer n’importe quel ours qui passait dans son viseur. Non, l’ours représente le peuple, qui même sous le joug de la dernière dictature d’Europe de l’Est du XXè siècle, a su sortir ses griffes dès que l’occasion s’est présentée.

La Roumanie, un soir de fin décembre, en 1989, oui, je m’en rappelle ! Un vieux couple aux yeux terrifiés, dans un coin d’une pièce, et en voix-off, l’explication du procès et leurs peines de mort annoncées. Après l’effondrement du Mur de Berlin, la même année, ce régime des sanguinaires dictateurs de l’Est prenait fin. Des jours après, des images d’enfants aux corps nus, malades, dits déficients, qui baignaient dans leurs excréments, au coin d’une pièce vide m’ont longtemps obsédés. Enfermés là, car dégénérés… Impossible de les oublier !

Alors, est-ce-qu’une bande dessinée peut aider à comprendre ce qu’était cette dictature terrible ? L’ours de Ceausescu choisit de nous raconter le parcours de sept personnages, tous opposants « gentils » au régime, tant la censure était dur car efficace. Et, par la magie des auteurs, ils vont illustrer par leurs actions ce moment de l’histoire mondiale du XXè siècle. La suite ici

Antoine Wauters – Mahmoud ou la montée des eaux

vagabondageautourdesoi.com - Antoine Wauters -Encore une fois, le prix du livre Inter m’a incitée à découvrir un superbe roman en vers libre, celui d’Antoine Wauters avec Mahmoud ou la montée des eaux, sur la Syrie actuelle, le chaos dans lequel le pays est plongé, la vieillesse lorsqu’on n’est plus que tout seul, l’écriture qui aide à vivre et tant d’autres choses.

Sur le lac Assad, placé sur l’Euphrate au nord de la Syrie, Mahmoud Elmachi, le vieux poète, efface sa solitude en convoquant les  souvenirs de sa femme, Sarah, l’amoureuse de la poésie, et de ses trois enfants, Salim, Brahim et leur fille Nazafé. Comme un retour aux sources, il plonge pour se baigner dans son passé.

A la fois, l’intime le berce et l’enveloppe : Il revoit Leïla, son premier amour, avant que le village de son enfance soit enseveli par le barrage. Ce dernier représente les rêves de grandeur de Hafez El-Assad, père de l’ex-ophtalmologue timide et réservé, Bachar El-Assad, devenu tyran sanguinaire pour la planète.

Ainsi, dans sa barque, seul sur son lac, Mahmoud permet à Antoine Wauters de décliner toute l’histoire de la Syrie, du berceau de l’humanité aux terroristes de Daech, en passant par le totalitarisme du pouvoir actuel. Mahmoud était professeur avant d’être emprisonné et torturé moralement et physiquement. La suite ici

Les frontières du Douanier Rousseau -BD -Mathieu Siam -Thibaut Lambert

vagabondageautourdesoi.com - Les frontières du Douanier Rousseau - Attirée par la vie de Henri Rousseau dit Douanier Rousseau (1844-1910) que je connaissais très peu, j’ai été contente de recevoir par Babelio et sa Masse Critique cette bande dessinée en échange d’une chronique.

Les frontières du Douanier Rousseau raconte une journée du procès que le peintre a vécu à la fin de sa vie après quelques jours d’emprisonnement. Accusé de vol, escroqueries et abus de confiance, Mathieu Siam et Thibaut Lambert choisissent de nous présenter un vieil homme de soixante-quatre ans, usé, complétement déphasé ne comprenant rien à ce qu’on lui reproche. Le procès est représenté avec une absence de couleurs autour de bulle avec des nuances de marron, blanc et noir.

En faisant intervenir le témoignage de quatre personnes, le passé du Douanier Rousseau est évoqué. Tout d’abord, ce sont ces activités de douanier à l’Octroi qu’ils racontent. La personnalité du Douanier Rousseau est décrite comme naïve, rêveuse et décalée. Et pourtant, son ami reconnait son influence dans le groupe d’amis en amenant la beauté. Une formidable double page évoque la luxuriance du Mexique, en guerre avec la France, par le dessin de la serre du jardin des plantes où le talent de l’artiste semble être recréer. La suite ici

Olivier Bal – Méfiez-vous des anges

vagabondageautourdesoi.com - Olivier Bal - J’avoue avoir un faible pour Paul Green, le personnage de Olivier Bal, qu’il nous raconte, déjà, depuis deux polars. Cabossé, pas vraiment cicatrisé. Irrémédiablement solitaire. Empathique jusqu’à pleurer avec un autre sur sa misère. L’envie de vouloir réparer l’irréparable. La témérité de ne rien lâcher même s’il se cogne dans un mur…cette personnalité m’émeut ! Alors, le retrouver à poursuivre une disparue, Linda Richardson, parce qu’il en a fait la promesse à sa mère, je m’y engouffre à sa suite !

Paul Green a quitté ses bois de Redwoods, au bord du Pacifique, dans l’Oregon, pour arriver à Ojaï où son enquête sur la disparue le mène. Est-ce le hasard ? Car, cette bourgade du Comté de Ventura, a accueilli pendant plus de soixante ans la demeure de Krishnamurti, qualifié de gourou durant toute sa vie alors qu’il voulait, disait-il, prôner la liberté de voir et de penser pour ses disciples !

Ce lieu, surnommé Joyau de la Californie, abrite l’Enceinte, la communauté La Voie, dirigée par leur guide, Douglas Fairbanks, qui prône la libération des « ombres qui se terrent » en chacun de nous pour connaître la lumière et la quiétude.

Gourou, comédien raté, il exerce son « aura » sur une communauté de plus de trois cents membres qui vivent en vendant leur production, naturelle bien sûr, à la communauté Hollywoodienne pour qui le retour à la nature devient un dogme. La suite ici

A la recherche du temps perdu – BD

A l’ombre des jeunes filles en fleurs – Autour de Mme Swann T2  – Adaptation et dessin de Stéphane Heuet

vagabondageautourdesoi.com - A la recherche du temps perdu - Côtoyer Swann et sa femme, Gilberte et même le jeune Marcel sous le dessin et les couleurs de Stéphane Heuet dans A la recherche du temps perdu adaptée en BD est une pépite qu’il faut découvrir pour gouter la modernité du texte de Marcel Proust : l’émotion de retrouver un souvenir, le désespoir de perdre un être aimé ou le flamboiement d’une feuille au soleil, etc, mais surtout un hymne à la vie !

Vingt-quatre ans de travail, huit albums et deux intégrales ( A l’ombre des jeunes filles en fleur – Du côté de Swann ), Stéphane Heuet découvre la bandes dessinées en relisant Proust. Poussé par son ex-femme, il se met à apprécier toute sa complexité après l’avoir pourfendu. Habitué à dessiner pour son métier de marin, il se met alors à traduire cette histoire en images. La suite ici

Éléna Piacentini  –  Les Silences d’Ogliano

vagabondageautourdesoi.com - éléna Piacentini - Pour la première fois, je découvre l’écriture d’Éléna Piacentini avec ce magnifique roman Les Silences d’Ogliano, et je suis séduite et même envoutée. Cette chronique d’un village, imaginaire au sein du massif de l’Argentu, a l’évocation puissante des essences gorgées du soleil du maquis. Le jeune Libéro Solimane, pour entrer dans sa vie adulte libre et conquérant, doit rassurer les fantômes du passé, assumer ses désirs profonds et dompter sa colère.

Une fête est donnée par le notable du lieu, le Baron Delezio, pour la fin des études secondaires de son unique fils, Raffaele. Alors, tout le village s’affiche avec ses non dits, ses influences et ses ressentis. Comme un rapace annonce un malheur dans un ciel azur, le décès de la vieille Herminia, dite la folle, déclenche une série d’incidents dont le rapt du fils du notable. La suite ici

Yoga pour enfants -Postures animalesLeila Kadri Oostendorp

vagabondageautourdesoi.com - Yoga pour enfants -Ah, je l’ai attendu, le Yoga pour enfants, de la Masse Critique du mois de mai chez Babelio ! Non, seulement parce que je suis toujours contente de recevoir un livre en échange d’une chronique, mais aussi, parce-que le yoga fait partie de ma vie depuis plus de quinze ans !

Alors qu’avais-je à apprendre d’un livre pour enfants ? Justement, je suis tellement adepte de cette technique que j’ai souvent cherché à l’adapter aux petits. Difficile devant des troubles de concentration ou devant une inquiétude injustifiée, ou juste un moment de retour au calme, de permettre à l’enfant de se recentrer sur lui-même sauf à lui chuchoter « Inspire, expire! » sans s’arrêter ! . Convaincue que le mouvement aide à se relier à soi, j’étais curieuse de découvrir Yoga pour enfants ! La suite ici

Douglas Kennedy – Les hommes ont peur de la lumière

vagabondageautourdesoi.com - Douglas Kennedy - Quel plaisir de lire le roman noir, Les hommes ont peur de la lumière de Douglas Kennedy traduit par Cloé Royer qui décrit une Amérique actuelle, lézardée, fracturée et exsangue par une politique libérale où l’argent a toujours été roi.

Retrouvant le style de ses débuts, l’écrivain rend compte en particulier de la réalité vécue par les femmes qui souhaitent avorter dans des états fédéraux où les pro-vies ont choisi de contester la loi en vigueur. Du coup, c’est un portrait cinglant d’une démocratie fragilisée par ses extrémistes qui ne peuvent plus s’écouter pour vivre ensemble. La suite ici

Actualités visites d’exposition

Aristide Maillol – Orsay -1

vagabondageautourdesoi.com - Aristide Maillol -

La quête de l’harmonie   Orsay – Paris

En ce printemps 2022, le Musée d’Orsay choisit de présenter la première rétrospective sur Aristide Maillol (1861-1944) depuis celle du Musée d’Art Moderne en 1961. L’exposition présente le parcours de l’artiste de façon chronologique avec des œuvres significatives, notamment celles d’avant les sculptures.

Prendre le temps de redécouvrir un artiste que l’on connait pour le fréquenter souvent à travers ses sculptures que l’on côtoie dans les parcs ou les jardins ou dans l’espace public. Du coup, on ne les voit presque plus. Se promener au parc des Tuileries, et chercher les dix-huit œuvres dispersées est aussi une façon de redécouvrir son art.

Deux chroniques vont explorer le talent de cet artiste pour comprendre aussi ce que son art apporte de modernité à son époque. La suite ici

Aristide Maillol – Orsay -2

vagabondageautourdesoi.com - Aristide Maillol-

le Musée d’Orsay a organisé une exposition sur Aristide Maillol, ce qui n’avait pas été fait depuis les années 60 à Paris. Une première chronique Aristide Maillol – Orsay -1 détaille les talents de peintre et d’artiste décorateur proches du courant du synthétisme.

C’est son ami Bourdelle qui lui ouvre la voie de la sculpture.  Ce n’est qu’à quarante ans qu’Aristide Maillol la découvre. Avec ce médium, il accède à la célébrité, enfin. !

Le travail effectué sur cette œuvre montre les recherches de l’artiste. Car, le motif est aussi décliné en peinture. Il fait des essais sur la mer et de ce sujet, il arrive au nu et à la baigneuse. C’est ce cheminement qui le conduit à la sculpture du nu de femme. Tout ce qui fait la « patte » Maillol est dans ce tableau ! La suite ici

Charles Ray – Centre Pompidou

vagabondageautourdesoi;com - Charles Ray -

Charles Ray, à prononcer « Chaarless Rai » pour ne pas être ringard, est un artiste contemporain ( né à Chicago en 1953 ) qui à le privilège actuellement d’exposer ses sculptures à la fois à la Bourse du commerce-Collection Pinault et aussi au Centre Pompidou et pour la première fois en France.

Son interrogation dès le début jusqu’à aujourd’hui concerne la seule question qui lui importe : Qu’est-ce qu’une sculpture ? Alors, en présentant des œuvres fondamentales significatives de son parcours, le Centre Pompidou tente de cerner la large palette que l’artiste a exploré.

En renouvelant l’art de la sculpture figurative, Charles Ray interroge, dérange et même gêne quelque peu ! Le regard se dérobe puis revient à l’objet sculpté comme capter par le pouvoir de leur fascination. La suite ici

Ben et son magasin

Au 32 rue Tondutti de l’Escarène à Nice, Benjamin Vautier dit Ben ouvre un magasin de disques à l’aspect incroyable qui devient rapidement un lieu de rencontres, de création et d’exposition.  César ou Martial Raysse la fréquenteront assidument. Comme Marcel Duchamp et les Dadaïstes, pour Ben, tout est art !

Je me suis mis à coller sur sa façade des objets récupérés, des affiches, des ardoises avec des formules chocs… Le propriétaire des murs et le délégué à la culture de la ville m’ont demandé d’arrêter. Et puis, un jour, le maire est venu montrer ma boutique à Mireille Darc, qui a adoré. Johnny Hallyday y est aussi passé. L’endroit est devenu une curiosité locale. L’artiste Arman y a amené Pontus Hulten, alors directeur de Beaubourg, en lui disant : “Nous avons un fou dadaïste génial !” Vous connaissez la suite…Interview Paris-Match en 2017  La suite ici

Le Palais Güell – Gaudi

vgabondageautourdesoi.com Palais GüellLe Palais Güell est la première réalisation, près des Ramblas de Barcelone, du duo Antoni Gaudi et son mécène, Eusebi Guëll, devenus plus tard de grands amis.

Le Palais Güell est inscrit depuis 1984 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco sous la dénomination « Œuvres d’Antoni Gaudí ». Wikipédia

La construction du Palais Güell commence en 1885 et s’achève en 1890. De style renaissance, la façade semble très austère, et pourtant les meubles de l’intérieur se rapprochent du style rococo.

Le Trencadis est la technique qui permet d’utiliser des morceaux de céramique pour composer un ensemble. Antoni Gaudi s’associe avec l’architecte Jujol pour concevoir des éléments colorés qui permettent d’égayer les jardins. Le Musée d’Orsay en présente plusieurs exemplaires. La suite ici

Maya Ruiz-Picasso fille de Pablo

vagabondageautourdesoi.com - Maria Ruiz-Picasso

La nouvelle exposition, située sur le premier étage de l’hôtel Salé, au Musée Picasso, Maya Ruiz-Picasso, fille de Pablo résume, en sept salles les liens d’affection et de tendresse qui les unissaient.

Père déjà de Paul dit Paulo, le garçon qu’il a eu avec Olga Khokhlova, sa femme depuis 1918, Picasso devient père à nouveau en septembre 1935 d’une petite fille María de la Concepció qu’on surnommera Maya, car la petite fille n’arrivait pas à dire correctement son prénom.

Va suivre une période de création sans précédent où la présence de cette enfant enchante la mère comme le montre de nombreux clichés familiaux présentés mais surtout le père. Maya Ruis a décidé pour s’acquitter en une seule fois de ses impôts de donner à la France et au Musée neufs des quatorze toiles la représentant enfant. L’exposition montre pour la première fois ces nouvelles acquisitions et analyse avec des documents intimes le rapport entre ce père et sa première fille. La suite ici

Actualités voyages

Verre, 30 ans d’innovation au Cerfav

vagabondageautourdesoi.com - Verres -

Nancy est déclarée ville du Verre 2022. L’exposition s’organise autour du Cerfav ( Centre européen de recherches et de formation aux arts verriers). Il présente une sélection de projets artistiques et de design au cours des promotions des dernières années. Ce fut pour moi une véritable découverte qui a complètement transformé la vision que j’avais de cet art.

L’art du Verre prend naissance à Nancy, berceau de l’Art nouveau. Elle a vu naître des artistes de génie comme Émile Gallé, les frères Daum, ou encore la famille Muller. La suite ici

Actualités films

Incroyable mais vrai – Quentin Dupieux

vagabondageautourdesoi;com - Quentin Durieux Incroyable mais vrai -

Incroyable mais vrai est le nouveau film de Quentin Dupieux. Ses films permettent de pénétrer dans un univers loufoque et même fantastique. Malgré tout, le réalisateur sort un film par an, en général complétement différent du précédent mais souvent avec la même bande de comédiens. Dans Incroyable mais vrai, Léa Drucker et Benoit Magimel rejoignent la bande.

Encore plus que pour un autre, Incroyable mais vrai est in-ra-con-ta-ble ! Ne comptez pas sur moi pour vous révéler ce que la maison que Alain (Alain Chabat) et Marie (Léa Drucker) et sa trappe ont d’exceptionnel. D’ailleurs, le vendeur ne se prive pas dans la bande annonce pour faire durer le suspens … A côté du couple, vivent le patron d’Alain, agent d’assurances, interprété par Benoit Maginel et sa compagne, Anaïs Demoustier, sorte d’écervelée assez nymphomane tenant un magasin de vêtements pour femme. La suite ici

Bric à brac de culture en vrac

Droit à l’avortement stoppé !

Quelque fois, les mots ne suffisent plus. L’indignation étouffe. La colère bouffe. La révolte est là, en creux, enfouie mais n’attendant que le moment pour sortir.

Le corps des femmes a toujours été le terrain d’exercice des hommes. La procréation en est depuis longtemps leur instrument. Le viol, leur arme…

Depuis le début de ce XXème siècle, l’espoir avait émergé.

Droit de vote des femmes, manifeste des 343, la contraception, les tentatives pour la conquête de l’égalité des droits, #MeToo, etc. La suite ici

Télérama

Beaux-Arts

13 commentaires

    • Merci Renée. Très bonne idée ta cybercarte pour remercier les abonnés de ton blog ! Je te pique l’idée pour l’an prochain, si je m’en souviens 😉 Bravo. Très bonne fête !

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.