Ystad – Kurt Wallander

Une ville – Un flic de polar

++++++++++++++++++++++

@vagabondageautourdesoi

 

Une ville – Un flic de fiction

Ystad – Kurt Wallander

Henning Mankell

 

Henning Mankell, né en Suède et mort en, est romancier et dramaturge. Ses polars représentent un quart de sa production écrite.

@vagabondageautourdesoi
Livres

Dès 1989, Henning Mankell était hanté par la xénophobie galopante. Devant ce crime qu’est le racisme, il choisit le polar et un détective, Kurt Wallander ,pour mettre en scène les dysfonctionnements de la société. Il fustige dans ses romans une justice corrompue, une bourgeoisie qui se cache derrière une fausse respectabilité, un racisme permanent et une perte des valeurs suédoises.

@vagabondageautourdesoi
Ystad, petite ville médiévale.

Son enquêteur, Inspecteur de police, est implanté au commissariat de Ystad, petite ville du sud de la Suède au bord de la Mer Baltique à environ 80 km de Copenhague au Danemark. Le Poliskommissarie suédois a des fonctions d’investigation et nullement de gestion de service. Il s’appuie sur une équipe où l’humain doit être au cœur de leurs préoccupations.

Personne n’aurait pu dire si Wallander entendait ce qu’on lui disait. Il restait assis sur une chaise sans bouger. Ou alors il se levait et allait se mettre près d’une fenêtre, le regard fixe. Lorsqu’une infirmière lui proposa un café, il fondit brusquement en larmes et s’enferma dans les toilettes. Mais, la plupart du temps, il restait immobile sur une chaise, à regarder ses mains .Les chaussures italiennes

@vagabondageautourdesoi
Mariagatan, la ville où vit Wallander. Ici, sa rue

Dans son premier polar, Meurtriers sans visage en 1994, l’assassinat sauvage d’un couple de vieux fermiers déclenche une violente réaction xénophobe en Suède. En parallèle de l’enquête, Kurt Wallander doit gérer des difficultés familiales notamment avec son divorce. Tout en posant les jalons de son personnage, Mankell révèle les dessous moins lisses qu’il n’y paraît de la société suédoise.

L’espace d’un instant, Wallander éprouva une gigantesque amertume. Il avait été policier toute sa vie. Il pensait avoir contribué à protéger ses concitoyens. Mais tout avait empiré autour de lui. La violence avait augmenté, durci. La Suède était devenu un pays ou les portes fermées devenaient de plus en plus nombreuses. Les morts de la Saint-Jean

Misogyne, désenchanté, et même du  genre dépressif, Kurt Wallander est souvent seul.

« Il mène une sale vie. Il se nourrit mal, boit toujours trop et ne fait aucun exercice. Il ne porte sur le monde ni analyses ni critiques radicales. Il est plus conservateur que démocrate » disait de lui Henning Mankell. Seulement ces 34 millions d’exemplaires qui sont vendus dans le monde dont 3 millions en France ont eu de quoi convaincre son auteur de poursuivre jusqu’au bout.

@vagabondageautourdesoi
Ystad au bord de la Mer Baltique

C’est un homme en « perpétuelle interrogation sur le pourquoi des souffrances humaines et dont la devise est : « Les êtres sont rarement ce qu’on croit qu’ils sont » ».

Elle parle comme un politicien, pensa Wallander. Pas de place pour l’incertitude. Les chiens de Riga

@vagabondageautourdesoi
Hôtel Continental, le plus vieux de Suède, vaste bâtiment à la grande façade blanche surmontée d’un fronton, où Wallander emmène manger sa fille, Linda

Il ne comprend pas les évolutions du monde et pourtant voudrait pouvoir y trouver sa place. Lucide, se fiant à son instinct, acceptant de se remettre en cause dans ses investigations,  Kurt Wallander est pourtant un personnage très attachant.

Tout à coup, Kurt Wallander se sentit mal à l ‘aise. Il ne pouvait se défaire d’un sombre pressentiment. On aurait dit une douleur qui se répandait lentement à travers tout son corps.
Tu as peur, se dit-il. Tu as peur, Kurt Wallander. Meurtriers sans visage

@vagabondageautourdesoi
Löderup, (558 ha) le village où vit le père de Wallander, vieillard irascible et artiste obsessionnel qui peint inlassablement le même paysage.

Néanmoins, il est en décalage sur le plan affectif. Il voudrait renouer avec ses enfants, notamment sa fille Linda qu’il n’a pas élevé  mais n’y arrive pas vraiment. Kurt Wallander entretient une relation chaotique avec la belle Baïba Leipa, originaire de Lettonie. Seulement, dans sa vie privée, il ne veut faire aucune concession. Alors, son unique joie reste les opéras italiens.

Le plus grand danger de la soumission, c’est lorsqu’elle devient une habitude, lorsqu’elle s’insinue comme un poison paralysant les veines, sans même qu’on s’en aperçoive. Alors, la résignation est un fait accompli. Le dernier rempart est tombé, la conscience est obscurcie et commence lentement à mourir. La lionne blanche

@vagabondageautourdesoi
la Scanie est le « grenier » du sud de la Suède, riche région. Les champs s’étendent, jaunes de blé ou de colza, verts de betterave à sucre. Les forêts de hêtres inondent les collines. Les fermes, retirées au bout des allées, apparaissent cossues, souvent peintes en rouge sang

Kurt Wallander est hanté par la mort de Rydberg, le vieux flic, sage et mesuré, qui apparaît dans son premier polar. Tout au long des romans, le policier lui parle, l’interroge comme un double immuable.

 

Depuis dix ans, déjà, je songeais à écrire le dernier roman de la série. La rupture a été plus lente que prévu. Mais elle est dé-fi-ni-ti-ve ! Wallander et moi, nous sommes un faux couple. J’ai toujours gardé ma liberté. La série des Wallander ne représente que le quart de ma production littéraire. Jamais je n’aurais imaginé vivre si longtemps avec ce vieux Kurt. Je n’avais pas l’ambition de créer un personnage qui devienne le Suédois le plus connu du monde. Cela s’est fait malgré moi, ce qui faisait bien rire mon beau-père, l’autre star suédoise, Ingmar Bergman. Télérama 2010

L’Homme inquiet, neuvième épisode de la série qui en compte douze, publié en 2010, est donc bel et bien le dernier puisque Henning Mankell meurt des suites d’un cancer. Kurt Wallander souffre de la maladie d’Asheimer et résout une affaire qu’il ressort du passé.

@vagabondageautourdesoi
Portrait
@vagabondageautourdesoi
Henning Markell dans son bureau
@vagabondageautourdesoi
Les trois acteurs qui ont incarné Kurt Wallander
@vagabondageautourdesoi
Couverture de DVD

Netflix a commencé une diffusion d’une nouvelle série de ce héros en septembre.

@vagabondageautourdesoi
Insigne

Une ville- Un flic de polar

Athènes – Kostas Charitos

Paris – Jean-Baptiste Adamsberg

Venise – Guido Brunetti

Los Angeles – Harry Bosch

6 commentaires

  1. Bonjour Matatoune. De Henning Mankell je n’ai lu (et apprécié que « Les chaussures italiennes » et « Les bottes suédoises ». Bonne journée

    • Moi j’aimais bien son côté bougon grincheux ! Mais, maintenant, plus aucun nouveau roman, dommage ! Bonne fin de journée

  2. je note aussi… j’espère qu’on pourra la voir sur canal + ou autre assez vite…
    J’ai suivi un peu les aventures de Wallander dans la série TV mais jamais lu…
    alors ce serait une manière originale de refaire connaissance et voir (ou revoir) tous les épisodes ensuite…

    • C’est une nouvelle série sur Netflix, qui devrait peut-être arriver sur Canal, sur Wallander jeune. Difficile de retrouver le bougon inspecteur de Mankell. Bonne soirée

  3. Couzcou
    J’aime beaucoup cette nouvelle série qui nous fait redécouvrir des héros connu dans un autre contexte. Tu as toujours d’excellentes idées d’articles. Bonne soirée

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.