Bric à brac 28

Sous cette rubrique de Bric à brac, des chroniques différentes pour le plaisir, pour sourire, pour l’émotion, pour pleurer et même pour rire même, enfin tout plein de petites choses à partager. Merci pour vos retours !

++++++++++++++++++++++

Lecture d’extraits

Requiem pour une ville perdue – Asli Erdoğan

Éditeur : Actes Sud
Parution: 8 avril 2020
EAN:9782330134884 

@vagabondageautourdesoiNotes de l’éditeur :

Roman en douze chapitres qui évoque plusieurs périodes de la vie de l’auteur. Un livre tel un requiem où l’on trouve la quintessence de l’œuvre d’Aslı Erdoğan, qui parvient une fois encore à transmuer le réel, à imposer au lecteur le sentiment qu’il n’est plus que vibration face à un pays, une ville, et l’exil. Ce texte est un requiem à la mémoire d’une solitude, celle de l’auteure au cœur de son pays perdu.
De l’enfance, où la figure de la mère revient sans cesse, à la maturité tourmentée par l’engagement politique, esthétique et féministe, Aslı Erdoğan dévoile ici le ressouvenir absolu de son existence tendue depuis toujours vers la nécessité d’écrire. Car, dit-elle, “écrire c’était pour que mes mains puissent toucher l’invisible dans tout ce qui se voit”.
Au centre de cet art poétique se dresse, sublime, la ville d’Istanbul, telle une matrice vertigineuse. Et les ruelles de Galata, quartier tant aimé, arpenté, tel un labyrinthe grand ouvert sur le Bosphore.
Ce livre est par essence un monde intérieur, qui précède et accompagne jusque dans l’exil l’une des voix majeures de la littérature contemporaine.

Asli Erdogan vit désormais à Berlin, contrainte à l’exil par la répression contre les intellectuels trop critiques menée par un autocrate qui est son homonyme. Arrêtée le 17 août 2016, un mois et deux jours après le coup d’Etat militaire raté, elle est écrouée à la prison pour femmes de Bakirköy. Elle y restera cent trente-six jours, inculpée de « propagande terroriste » et d’« atteinte à la sécurité de l’Etat », notamment en raison de ses articles dans le quotidien Özgur Gündem, accusé par le pouvoir d’être un paravent du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan), le parti autonomiste kurde qui mène la lutte contre Ankara depuis 1984. Après quatre mois de détention, elle a pu profiter de la liberté provisoire, quoique interdite de sortie du territoire. (…)

En septembre 2017, la romancière a récupéré son passeport afin de se rendre à des manifestations littéraires en Europe. « J’étais partie pour trois jours. Tous mes amis me disaient que c’était de la folie de rentrer en Turquie, où la pression devient de plus en plus dure », explique-t-elle. Un tribunal d’Istanbul l’a finalement acquittée le 14 février 2020. De nouvelles accusations sont néanmoins toujours possibles. Il est donc hors de question pour elle de revenir en Turquie. Sa patrie, désormais, c’est sa langue, ce turc dans lequel cette polyglotte parlant anglais, français et allemand persiste à écrire envers et contre tout. « Seulement dans la langue maternelle les mots ont leur vrai poids », confie-t-elle. Asli Erdogan continue avec ce nouvel ouvrage à jeter des mots contre le silence : « Et si je presse et presse encore les mots surmonterai-je mieux la nuit ? »

Le Monde 3 juillet 2020

@vagabondageautourdesoiFrance Culture s’est associé à Rêve d’Avignon pour présenter une lecture@vagabondageautourdesoi d’extraits du dernier livre à écouter ici

 

6 commentaires

    • Pour moi, cela a été le moyen de découvrir ce livre paru pendant le confinement que je ne pouvais pas lire pendant ce confinement. Mais là, en plus avec le talent des comédiens, le texte prend toute sa force !

    • Ce podcast est vraiment très intéressant . Il m’ a permis de découvrir cette langue si poétique où la littérature porte tout l’espoir . Bonne journée Eveline

  1. plusieurs de ses livres m’attendent dans ma PAL …
    S’appeler comme ce dictateur, « quel manque de pot » dirait mon ami Nougaro…
    Et maintenant c’est Sainte Sophie GRRRRRRRRRRRRRR

    • Difficile d’ arrêter les provocations de ce dirigeant qui aux portes de l’Europe la nargue de ces accents nationalistes ! Bonne fête du 14 Eve

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.