Aristide Maillol – Orsay -1

vagabondageautourdesoi.com - Aristide Maillol -
Les nymphes de la prairie -1930/1937 –

La quête de l’harmonie

Orsay – Paris

En ce printemps 2022, le Musée d’Orsay choisit de présenter la première rétrospective sur Aristide Maillol (1861-1944) depuis celle du Musée d’Art Moderne en 1961. L’exposition présente le parcours de l’artiste de façon chronologique avec des œuvres significatives, notamment celles d’avant les sculptures.

Prendre le temps de redécouvrir un artiste que l’on connait pour le fréquenter souvent à travers ses sculptures que l’on côtoie dans les parcs ou les jardins ou dans l’espace public. Du coup, on ne les voit presque plus. Se promener au parc des Tuileries, et chercher les dix-huit œuvres dispersées est aussi une façon de redécouvrir son art.

Deux chroniques vont explorer le talent de cet artiste pour comprendre aussi ce que son art apporte de modernité à son époque.

Avant les sculptures

Issue d’une famille très modeste de la Catalogne française, Aristide Maillol monte à Paris à 21 ans pour s’inscrire à l’école des Beaux-Arts dont il tente l’entrée plusieurs fois. Finalement en 1885, il réussit à y rentrer. Néanmoins, cela ne lui convient pas, la réalité l’ennuie. Il arrête rapidement sa formation dans cette école.  Cette période est la plus sombre de sa vie (misère et hospitalisations).

La rencontre avec le peintre George Daniel de Monfreid est décisive puisqu’il lui permet de faire la connaissance du peintre Gauguin en 1889 à l’exposition universelle dans la partie du café Volpini. Celui-ci lui montre une voie. Maillol veut lui plaire et y arrive.

vagabondageautourdesoi.com - Maillol Orsay -
Autoportrait – 1884 –

Cet auto-portrait est sa première œuvre connue. Il se peint plus comme un paysan de sa région que comme un étudiant des Beaux-Arts.

Au contact, des Nabis, Aristide Maillol évolue énormément.

vagabondageautourdesoi.com - Aristide Maillol -
Tante Lucie – 1892 –

Sa tante l’a élevé et le soutient pour son départ vers Paris. C’est donc un tableau de remerciements qu’il compose. Ici, les aplats de peinture et le refus de la perspective montre l’influence du courant synthétisme dont se réclame Gauguin et d’autres.

Mais, le tableau suivant constitue le chef-d’œuvre de l’artiste.

vagabondageautourdesoi.com - Aristide Maillol
Femme à l’ombrelle – 1892 –

Idem que pour le tableau précédent, il n’y a pas de profondeur, le fond est sans relief. Le profil est bien découpé avec un trait net. Ce tableau est peint en atelier, grande différence avec le courant impressionniste, et le paysage est réduit à des bandes colorées superposées.

vagabondageautourdesoi;com - Aristide Maillol -
Détail de la Femme à l’ombrelle

Comme Gauguin et d’autres, Aristide Maillol différencie les supports. Il crée sur céramique et de la broderie.

vagabondageautourdesoi;com - Aristide Maillol -
Le jardin – 1899 –

Là encore, le fond ne comporte pas de profondeur. On lui fournit des fils qu’il fait teindre de façon naturelle. L’activité lui laisse du temps puisqu’il emploie des brodeuses. D’ailleurs sa future femme, Clotilde Narcisse fait partie des ouvrières.

Le temps libre, Aristide Maillol l’utilise à modeler puis à sculpter sur du bois. Ces réalisations s’affinent et il découvre la sculpture sur pied.

vagabondageautourdesoi.com - Aristide Maillol
La femme à la mandoline – Vers 1895 – en bois (fruitier ? )

Clotilde Narcisse est brodeuse dans l’atelier d’Aristide Maillol. Elle devient la compagne de l’artiste et sera son modèle pendant longtemps. Sa première exposition a lieu en 1900.

Début de la sculpture avec son mécène, le comte Kessler

Vous dites que les filles ne marchent pas nues. Et c’est juste ! Je les déshabille alors. Et tous les mois je remplis un carnet .Aristide Maillol

La suite ici

Aristide Maillol – Orsay -2

Pour aller plus loin

L’exposition sera présentée à la Kunsthaus de Zurich du 7 octobre 2022 au 23 janvier 2023, puis à La Piscine – Musée d’art et d’industrie André Diligent de Roubaix du 18 février au 21 mai 2023.

Sources

Sans oser le demander – France Culture

Questions pratiques

vagabondageautourdesoi.com - Aristide Maillol -
Affiche

Aristide Maillol (1861-1944)

La quête de l’harmonie

#ExpoMaillol

Orsay – Paris

Musée Orsay – Paris

Twitter : @MuseeOrsay    Instagram : @museeorsay

Facebook

Directrice :  Christophe Leribault

1 Rue de la Légion d’Honneur,

75007 Paris

Du 12 avril au 17 juillet 2022

Expositions 2022

Chroniques culturelles

9 commentaires

    • Oui, étonnant, ses peintures. Mais, le succès n’est pas venu …Ses sculptures sont magnifiques de plénitude et de sensualité.

  1. Je ne savais pas que Maillol avait commencé par la peinture. Je trouve ses tableaux « Tante Lucie » et « La femme à l’ombrelle » remarquables.
    J’imagine ses statues exposées à Orsay, lieu magique de la sculpture ! Cette expo doit être superbe.
    Merci pour ton article, belle journée 🌞

    • Oui, cette première partie est étonnante. Je l’ai redécouvert, en fait , grâce à cette expo. Bonne soirée aussi !

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.