Droit à l’avortement stoppé !

Publiée lors de l’élection de Trump à la présidence des États Unis. Œuvre de l’artiste britannique Gee Vaucher. Intitulée « Oh America » – 1989

Quelque fois, les mots ne suffisent plus. L’indignation étouffe. La colère bouffe. La révolte est là, en creux, enfouie mais n’attendant que le moment pour sortir.

Le corps des femmes a toujours été le terrain d’exercice des hommes. La procréation en est depuis longtemps leur instrument. Le viol, leur arme…

Depuis le début de ce XXème siècle, l’espoir avait émergé.

Droit de vote des femmes, manifeste des 343, la contraception, les tentatives pour la conquête de l’égalité des droits, #MeToo, etc.

Mais depuis, les femmes afghanes sont obligées de se recouvrir d’une burka, les petites filles sont interdites d’école, Les femmes ne sont toujours pas payées au même salaire que les hommes. En inde, depuis le viol collectif d’une jeune femme en 2012 et les lois même renforcées, des viols sont encore pratiqués dans les transport.Viols et autres violences sexuelles sont commises aussi au Nigeria, en Ukraine, bref dans tous les lieux de guerre sur la planète.

Et, la Cour Suprême des USA, première démocratie mondiale, a mis fin au droit à l’avortement ???

Alors, laissons la place aux images !

La servante écarlate

Dessin paru dans le « Washington Spectators » Etats Unis @Edel-Rodriguez

Notre fonction est la reproduction ; nous ne sommes pas des concubines, des geishas ni des courtisanes. Au contraire : tout a été fait pour nous éliminer de ces catégories. Rien en nous ne doit séduire, aucune latitude n’est autorisée pour que fleurissent des désirs secrets, nulle faveur particulière ne doit être extorquée par des cajoleries, ni de part ni d’autre ; l’amour ne doit trouver aucun prise. Nous sommes des utérus à deux pattes, un point c’est tout : vases sacrés, calices ambulants. La servante écarlate – Margaret Atwood –Paru en 1985 – Série d’Élisabeth Moss 2017

#CeciNestPasUnCintre

Visuel de la campagne Ceci n’est pas un cintre Planning Familial Français- 2016

« Ceci est un cintre. Alors faisons en sorte que plus jamais aucune femme, ici ou ailleurs, n’ait à le détourner de sa fonction » Campagne du Planning Familial contre les avortements clandestins qui tuent 47 000 femmes par an.

Pour le journal Libération

@Cocoboer (Compte Twitter de Coco, dessinatrice de presse) a repris après Wilhem le 8 mars 2022 ( Symbole ? ), le dessin du jour au magasine de @libe. Elle propose ce dessin tellement significatif des conséquences de cette nouvelle.

Son dessin fait le tour des réseaux sociaux, repris notamment par Sharon Stone aux États-Unis.

Les hommes ont peur de la lumière – Douglas Kennedy

Je conseille la lecture de ce polar qui devient d’une actualité cinglante. Douglas Kennedy raconte les actions terroristes d’une poignée de Pro-vie jusqu’à l’accident et même plus.

« Petit à petit, ils transforment ce pays en république bannière entièrement contrôlée par une élite d’ultrariches. »

« Je suis épuisée par tous ces débats sans fin, cette lutte incessante. Et je me rends bien compte qu’on ne trouvera jamais de terrain d’entente. Aucun compromis n’est possible, aucun camp n’est prêt à reculer d’un pouce. C’est notre nouvelle guerre de Sécession, sauf qu’elle n’oppose pas le Nord au Sud… Enfin, on n’en est pas loin. »

Pour réfléchir …

« Si l’histoire nous a appris quelque chose, c’est que ceux qui croient obtenir la lumière condamnent souvent les autres à l’obscurité.

                                           Douglas Kennedy les hommes ont peur de la lumière. »

Alors, il faut continuer à se battre toujours, ne jamais relâcher notre vigilance !

Pour aller plus loin

Droit des femmes, toujours le premier nié !

HUMEUR EN VRAC

BRIC A BRAC DE CULTURE EN VRAC

10 commentaires

  1. Quelle sale période nous traversons ! Tous les droits acquis sont remis en cause au 21ème siècle. Je suis révoltée, et je me sens impuissante. Comment aider les femmes afghanes, indiennes, américaines, ou africaines…
    Nous avons juste des mots, des reportages. Et ce sont toujours les hommes qui prennent les décisions concernant le corps des femmes !
    Nous n’en avons pas fini avec ces combats et devons rester vigilantes pour nos filles…

  2. merci mille fois d’avoir consacré un édito à ce sujet. C’est un tel scandale ! une telle régression ! un pays qui se disait novateur et qui file droit dans l’archaïsme bestiale entre les armes et la femme à la maison. pas triste mais révoltée !

  3. Le droit à l’avortement est très important pour la liberté des femmes ! Leur corps leur appartient et on n’a pas à leur imposer des grossesses non désirées… On croyait ce droit acquis et il est remis en cause.

    • Cela faisait quarante ans que les conservateurs américains essayaient de faire rentrer les femmes près de leur fourneaux à élever les enfants. Ils y sont arrivés. Et, ce n’est pas fini !
      Une poignée qui a triomphé ! Oh, cette colère froide qui me ronge …

  4. Je viens de terminer la lecture du livre « Le deuxième sexe » de Simone de Beauvoir. Très éclairant sur l’évolution du droit des femmes. Et en effet, le contrôle du corps est un élément clé, le « birth-control » en particulier. Il y aurait eu jusqu’à 1 million d’avortements en France, avant sa légalisation (avortements clandestins donc) [selon le manifeste des 343, le chiffre de 250 000 est donné par la ministère de la santé].
    A cette lecture, on ressent bien la pression que représentait pour les femmes le risque de grossesse non désirée, puis l’impossibilité d’y mettre fin facilement.
    Même pour des faits que je connaissais, cette lecture m’a permis de bien mieux me rendre compte, de « réaliser » ce que cela signifiait pour les femmes dans leur quotidien, dans leur éducation, dans leur devenir.
    C’est donc avec d’autant plus de dégoût, de déception aussi, que j’écoute les nouvelles dans le monde (droit à l’avortement remis en cause aux Etats-Unis, l’extrémisme sur ce point au Brésil, les viols de guerre, le voile intégrale en Afghanistan, l’interdiction des études…)
    Un peu débordée personnellement en ce moment, j’espère trouver tout de même le temps de faire une chronique sur ce livre assez vite, car il m’a vraiment renseignée sur bien des points.

    • Oui, ce livre qui a influencé des générations de femmes dans leur combat pour l’émancipation doit être transmis à la jeune génération car Beauvoir, malgré son physique de grande bourgeoise, a posé les bases essentielles de la révolution féminine des années 70.
      Notre monde est terrible : nous pensions la guerre définitivement oubliée, alors qu’elle est aux portes de l’Europe. Un virus a arrêté une planète entière alors que nous pensions aller vers « l’immortalité ». Une crise économique pousse vers la précarité des millions d’humains.
      Alors, on reprend possession du corps des femmes, comme si on sifflait la fin d’une récréation !
      Mais, peut-on fermer le couvercle sur la liberté de certaines par rapport à d’autres ?
      Au fond du tunnel, je ne sais quand, reviendra le renouveau !
      Gardons espoir pour toutes et tous !

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.