Le Tableau amoureux – Jacques Renoir

@vagabondageautourdesoi.com

Ce livre est une réédition de celui (2003) qui a servi de base au film « Renoir » sorti en 2012 avec Michel Bouquet. Laurent Renoir est l’arrière petit-fils de cet immense artiste que fut Renoir. Ayant vécu aux Collettes, Laurent Renoir a voulu témoigner de l’artiste mais aussi de l’homme traversé par les doutes, la maladie et les douleurs au cours de cette vieillesse où les souvenirs reviennent au fil du temps.

N’ayant pas vu le film, j’ai énormément apprécié de me plonger dans ce roman qui se passe en grandes partie dans la propriété des Collettes filmée par son fils Jean après la guerre . Jacques Renoir décrit l’homme parmi les siens mais aussi l’artiste au cœur de sa création. Deux femmes veillent sur le grand peintre usé, qui ne peut plus bouger mais retrouve son indépendance en peignant. De souvenirs en souvenirs, la vie se raconte pour nous permettre d’essayer de décrypter son talent, mais aussi l’homme qui se cache derrière ses œuvres. Plus l’homme vieillit et semble s’éteindre, plus ses fils se découvrent et s’affirment à l’ombre des modèles qui évolue autour du père.

Laurent Renoir raconte la rencontre de son grand-père avec Lise Thelot, célèbre modèle de Lise cousant, Lise à l’ombrelle ou La bohémienne. Puis la passion qui l’anime à la vue de Suzanne Valenton, célèbre muse et peintre elle-même que Utrillo épousera enceinte pour donner un père à un fils. C’est savoureux d’apprendre qu’Aline a exigé que son visage remplace celui de la « garce » lorsqu’elle l’a surpris dans les bras de son homme. Pour la Femme à la mandoline, dernier tableau de grand format réalisé avant sa mort, Andrée pose encore mais plus dénudée puisque c’est l’amour de son fils Jean. La tendresse de Renoir est perceptible sur le visage de l’homme assis à califourchon dans Le déjeuner des canotiers. C’est son ami Caillebotte mort à 46 ans. Celui qui a fait accepter la notion d’impressionniste du peintre qui décrivait la vie sans être obligé de s’installer dehors.

D’une écriture fluide et agréable, ce roman est une mine de référence sur les tableaux, les situations où ils ont été crées, les rencontres et les sentiments de cet homme qui a passé sa vie au service de ses recherches, au perfectionnement de sa technique et des rencontres qui ont jalonné son existence. Pour moi, ce fut un régal !

Merci à @Babelio et @ed_libretto pour #LeTableauamoureux

Ce livre m’a été offert en service de presse par Netgalleyfrance. Remerciements aux éditions Libretto Ceci est mon avis en toute honnêteté et sans pression, comme d’habitude

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

.

C’est l’insouciance de la Belle époque, indifférente aux mouvements nationalistes dans les Balkans , vite réprimés mais qui laissent des braises vives sous la cendre.

– Comme il est difficile de trouver exactement le point où s’ arrêter, dans un tableau, l’imitation de la nature! Il ne faut pas que la nature pue le modèle, et il faut qu’on y sente la nature. Un tableau n’est pas un procès-verbal. Moi, j’aime les tableaux qui me donnent envie de me balader dedans, lorsque c’est un paysage, ou bien de passer ma main sur un sein ou sur un dos, si c est une figure de femme. C’ est avec mon pinceau que je baise.

Rien ne s’ invente, il faut passer par où sont passés les autres…

Parfois, Madeleine change de pose et Renoir s’ en accommode. La perspective nouvelle, superposant les points de vue, explique sans doute les formes généreuses, amplifiées du Nu, premiers balbutiements d’ un procédé qu’ utiliseront Picasso et les cubistes.

Il y a dans la nature quelque chose de plus qui ne s’ explique pas, qui est l’essentiel . Vous arrivez avec vos théories ? La nature flanque tout par terre.

Il y a dans la nature quelque chose de plus qui ne s’ explique pas, qui est l’essentiel . Vous arrivez avec vos théories ? La nature flanque tout par terre.

Il faut parler avec son âme et non avec sa tête, rester simple, car ce sont les sujets les plus simples qui sont éternels.. .

 » où puise-t- il cette énergie, où trouve-t-il la force d’animer ce corps exsangue  » p. 175

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

@vagabondageautourdesoi.com

@vagabondageautourdesoi.com

@vagabondageautourdesoi.com

Le Tableau amoureux – Jacques Renoir

Éditeur : Libretto

Parution : Juillet 2019

ISBN : 9782369145110

Lecture : Octobre 2019

14 commentaires

  1. Peintre, cineaste et maintenant écrivain, de la preuve des gènes artistiques. 😉
    Très bel article qui m’a donné bien envie de me plonger dans ce livre.

    • Le livre est très agréable et contient des informations sur la vie de l’homme très enrichissantes.

    • Quelle chance d’avoir visité les Colettes. Il devrait te plaire. Bonne journée.

  2. J’ai lu et apprécié la vie de Suzanne Valadon, écrite par Michel Peyramaure, et ce livre-ci complétera admirablement cette période riche en créations et en artistes. Merci du partage.

    • Je n’ai pas lu ceux-ci mais du même auteur  » la petite danseuse de Degas » ( cela fait longtemps) et d’autres mais pas pour la même période. Bonne semaine

    • Oui, je l’ai beaucoup aimé et du coup, je l’ai abordé comme un essai et j’ai pris des notes …😉. Merci

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.