Kelly Reichardt – First Cow

vagabondageautourdesoi.com - Kelly Reichardt

La rétrospective du Centre Pompidou pour la réalisatrice américaine Kelly Reichardt vient de finir. Et son dernier film First Cow est sortie en France le 20  octobre 2021. C’est l’occasion de retrouver un cinéma implanté dans un territoire encore sauvage, l’Orégon, bien connue de la réalisatrice.

vagabondageautourdesoi.com - Kelly Reichardt

First Cow décrit vers 1820 les conditions de vie de migrants qui fuient la misère et espèrent trouver dans un ailleurs les conditions d’une vie décente. Cookie Figowitz est un de ceux-là. Il sauve King-Lu, un émigré chinois poursuivis par des russes prêts à venger un des leurs assassiné par légitime défense.

vagabondageautourdesoi.com - Kelly Reichardt
Orion Lee et John Magaro

De cette rencontre naît une amitié. La vente de beignets leur permet de connaître une vie meilleure et l’espérance d’un avenir plus lumineux. Seulement, leur succès attire l’attention du bourgeois de l’endroit, le Chief Factor local, qui va découvrir pourquoi les beignets sont si bons !

vagabondageautourdesoi.com - Kelly Reichardt
Toby Jones en Chief Factor local

First Cow est tourné au bord du fleuve Colorado dans une forêt dense qui devient un personnage à part entière. La boue, l’humidité et la misère infiltrent tout. L’époque voit encore la coexistence de blancs avec une tribu d’indiens dont on pressent les derniers moments de liberté.

vagabondageautourdesoi.com - Kelly Reichardt

Ce récit d’une amitié, Kelly Reichardt la film avec les couleurs et la lumière de l’automne : les champignons ramassés par Cookie, ses bottes abandonnées car trouées, une nature à la fois enchanteresse avec une chouette qui me semble bleue mais aussi hostile avec les loups qui hurlent à la nuit.

Le mythe hollywoodien a vendu un Far-West avec des héros « testostéronés ». Ici, la voix frêle de Cookie et sa sensibilité témoigne de son contraire.  Alors, certes Kelly Reichardt choisit de représenter la période précédente à la ruée vers l’Ouest. Néanmoins ici, les héros sont des miséreux qui ne cherchent qu’à survivre. Leur  solidarité les sort du chaos.

vagabondageautourdesoi.com - Kelly Reichardt

Impossible de ne pas penser à la chasse aux migrants que se livre le monde occidental oubliant que leur histoire, comme celle des États-Unis, témoigne de ces vagues de métissage.  Impossible de ne pas penser aussi à l’économie capitaliste qui s’implantera plus tard sur ces terres. Cette course au profit fait perdre toute prudence aux deux amis, devenus trop surs d’eux et confiants dans le succès de leur pâtisserie. Le rêve américain s’effrite, encore et encore !

vagabondageautourdesoi.com - Kelly Reichardt

Alors du roman de Jonathan Raymond, »The Half-Life », Kelly Reichardt signe un véritable chef-d’œuvre où sensibilité et questionnements sur le passé renvoie aux préoccupations du présent.

« À l’oiseau son nid, à l’araignée sa toile, à l’homme l’amitié. »William Blake – Citation inaugurale

Secrets de tournage

Kelly Reichardt a travaillé avec un musée qui vient d’ouvrir en Orégon sur la culture indienne de la tribu Chinook. D’où la précision des vêtements et parures portés dans le film !  La barque utilisée à la fin en est aussi un témoignage.

De plus, le langage utilisé entre les blancs et les indiens vient d’un dialecte, fruit des deux langues, qui servait pour les échanges commerciaux.

vagabondageautourdesoi.com - Kelly Reichardt
Photo de Robert Adams

Pour que tous soient immergés dans l’ambiance du film, Kelly Reichardt distribuait des photos de Robert Adams aux techniciens et opérateurs.

Avant les premières prises de vue, les deux acteurs principaux se sont connus en vivant un stage de survie de quatre jours avec chasse, pêche et cueillette au programme et au sein de cette nature particulière. De plus, John Magaro, Cookie dans le film, a fait aussi un stage de cuisine historique à New-York pour le réalisme des scènes de cuisine.

Pour aller plus loin

Cinéma Jacques Tati – Twitter : @JacquesTati93 – Instagram : @jacquestati93

Rétrospective du Centre Pompidou

vagabondageautourdesoi.com -Kelly Reichardt

Kelly Reichardt cinéaste au Centre Georges Pompidou à Paris , le 14 octobre 2021

Autrice notamment de « Wendy et Lucy », « La Dernière Piste » et « Certaines Femmes », Kelly Reichardt déplace le regard sur les États-Unis, leur présent et leur histoire. Le Centre Pompidou l’invite à présenter la rétrospective de ses films qui revisitent aussi le cinéma américain, road-movie, thriller ou western.

Questions pratiques

Kelly Reichardt – First Cow

Genre : Drame
Réalisateur :
Acteurs : Orion Lee, John Magaro, Toby Jones
Pays : USA
Durée : 2h01

Distribution : Condor

Présenté au festival de Berlin en 2020

Synopsis : Au début du XIXe siècle, sur les terres encore sauvages de l’Oregon, Cookie Figowitz, un humble cuisinier, se lie d’amitié avec King-Lu, un immigrant d’origine chinoise. Rêvant tous deux d’une vie meilleure, ils montent un modeste commerce de beignets qui ne tarde pas à faire fureur auprès des pionniers de l’Ouest, en proie au mal du pays. Le succès de leur recette tient à un ingrédient secret : le lait qu’ils tirent clandestinement chaque nuit de la première vache introduite en Amérique, propriété exclusive d’un notable des environs.

Bric à brac de culture en vrac

Art en vrac

Art en vrac du XXIè siècle

18 commentaires

    • Ah oui … En fait, je pensais qu’il était sorti partout en France … Dans quelques temps il va arriver 🙂

    • Oui, il passe actuellement dans les cinémas d’art et d’essai, en tout cas en Ile de France ! A découvrir !

    • Oui c’est un film magnifique par une réalisatrice discrète mais consciente des enjeux du monde !

    • Kelly Reichardt semble travailler souvent avec Jonathan Raymond comme scénariste. Mais, je ne pense pas que son roman ait été traduit en français !

  1. J’aurais très envie de voir ce film. Il a l’air vraiment bien. En plus c’est une réalisatrice très réputée. J’essaierai d’acheter le DVD.

    • Oui, elles sont assez peu nombreuses dans le monde : Elle, Jane Campion, Jodie Foster et Sofia Coppola font partie de mon palmarès !

    • Oui, ce film remet en cause tout ce que l’industrie hollywoodienne a voulu nous faire croire ! A voir si on en a l’occasion ! 🙂

  2. Tu me donnes envie d’aller voir ce film qui a l’air trop bien. Voir la conquête de l’ouest autrement est bien tentant. Bon début de semaine

    • C’est un film vraiment envoutant et sensible sur d’autres représentations de cette histoire américaine ! J’ai bcp aimé ! Bonne soirée !

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.