Santa Maria del Fiore

Il faut avoir perdu du temps sur cette place où domine la Santa Maria Del Fiore, centre historique de Florence, pour gouter la beauté des lieux. S’asseoir, regarder la foule s’agiter et prendre le temps de détailler la beauté des monuments. Moi, j’ai préféré rester en bas plutôt que de monter au sommet de la coupole ou du campanile. Tant pis pour la vue et tant mieux pour mes pieds!

vagabondageautourdesoi-florence-wordpress-2015

L’ensemble épiscopal de Florence comprend trois monuments sacrés : la cathédrale, le baptistère (ouvert aux  non croyants), le campanile. Le musée sur la place apporte de bonnes explications sur cet ensemble.

vagabondageautourdesoi-duomo-wordpress- 624x210

La cathédrale

La cathédrale est un édifice très imposant. C’est un joyau exceptionnel qui m’a beaucoup impressionnée : la façade de style gothique est décorée par des marbres blancs de Carrare, ceux de couleur verte du Prato et de couleur rose de Maremme. C’est magnifique ! Les marbres s’animent, comme un livre d’images, selon l’exposition du soleil.

vagabondageautourdesoi-florence-wordpress-2006

Elle fut construite au XIII siècle. C’est la quatrième église d’Europe par sa taille, après Saint-Pierre de Rome, Saint-Paul à Londres et la cathédrale de Milan. vagabondageautourdesoi-santacrose-wordpress-75

L’édifice gothique est dominé par une coupole octogonale culminant à 115 mètres de 90 mètres de large, construite entre 1420 et 1434 par Filippo Brunelleschi. C’est la plus grande coupole en appareil maçonné jamais construite. On peut voir, à l’intérieur, une des plus grandes fresques narratives : 3 600 m2 de fresques, exécutées dans la seconde moitié du XVI siècle. Elle m’a fascinée cette coupole !

vagabondageautourdesoi-santacrose-wordpress-65

vagabonbageautourdesoi-santa-wordpress0171019_170649En 1412, son nom fut changé en Santa Maria del Fiore, faisant ainsi clairement allusion au lys, symbole de la ville.

 

vagabondageautourdesoi-florence-wordpress-DSC_2274

Le baptistère

Lieu de culte construit entre le V et le XIII siècle, aujourd’hui dédié à saint Jean Baptiste – patron de Florence et dont la tradition prétend qu’il fut un ancien temple romain dédié au dieu Mars. Le baptistère est un bel exemple de l’architecture romane florentine.

Les portes du Paradis, anciennes portes du Baptistère, illustrent par 10 tableaux l’ Ancien testament. Exposé au Musée

vagabondageautourdesoi-florence-wordpress-DSC_2288

vagabondageautourdesoi-florence-wordpress-DSC_2293

vagabondageautourdesoi-duomo-wordpress- 21
Campanile – Gioto

Et, des petits détails ….

vagabondageautourdesoi-santa-wordpress-20171019_150850
Courage au livreur !
vagabondageautourdesoi-santa-wordpress-DSC_1963
Franchement, c’est plus pour rassurer que dissuader!
vagabondageautourdesoi-santacrose-wordpress-76
Sur la Plazza del Duomo, Brunelleschi contemple son œuvre.
vagabondageautourdesoi-florence-wordpress-DSC_2259
Détail du visage de Nicomède sur la Piéta de Michel-Ange
vagabondageautourdesoi-duomo-wordpress2262
Détail d’une cartouche sur le Campanile

C’est une merveille ! J’ai été époustouflée par cette architecture et je suis ravie de l’avoir découvert plusieurs jours de suite.  Ce Duomo  est le centre historique de Florence. Du coup, on y passe et repasse au fil des visites. Alors, faites comme nous, trouvez un banc et regarder le matin, le soir et l’après midi et même la nuit. Oubliez les touristes et regardez!

voyagerautourdesoi-david-wordpress- 12

Musée dell’Opera del Duomo – (Musée de l’œuvre de la cathédrale)

Adresse : 42 Piazza del Duomo

Horaires : de 9h00 à 20h00. Fermé le premier mardi du mois.

Tarif : 15 € pour le billet combiné incluant la coupole, le baptistère, le campanile, la crypte de Santa Reparata et le musée dell’Opera del Duomo. Valable 48h00.