Bivouac de Napoléon

Pendant ses campagnes militaires, Napoléon a développé des techniques pour garder un certain confort. Son bivouac n’en était pas vraiment un.  L’exposition actuellement à La Villette témoigne de ce souci.

vagabondageautourdesoi.com
Tente de bivouac de Napoléon

La collection présentée est issue du Musée Wellington. Le tapis de sol « Léopard » est isolant et épais. Le pliable est mis à l’honneur avec le lit, la chaise et la table. La lampe est dite bouillotte (1815). Une fois qu’il faut déménager, tout est plié et rangé dans des malles y compris la lampe.

vagabondageautourdesoi.com

Le lit dit « de parapluie » est inventé par le serrurier Desouches, fabriqué avec des tiges de fer comme un parapluie. Conçu en deux parties , lui seront livrés 16 modèles dont celui dans lequel il meurt à Sainte-Hélène.

vagabondageautourdesoi.com

Sur le lit, trois matelas permettent un isolement de l’humidité mais aussi pour améliorer son confort, une peau d’ours sert de couverture.

vagabondageautourdesoi.com
«Tente de l’empereur dans l’Ile de Lobau en 1809» Rarissime assiette de Sèvres du service particulier de l’Empereur dit «des Quartiers généraux», emmenée par l’empereur Napoléon Ier lors de son exil à Sainte-Hélène.
vagabondageautourdesoi.com
Nécessaire de toilette de la Duchesse d’Otrante 1815

Ce service rassemble 75 pièces s’imbriquant ingénieusement dans un coffret en acajou creusé, portant sur son couvercle le monogramme CF sous couronne ducale entouré de lauriers. Outre des dizaines d’ustensiles nécessaires à la toilette et à l’écriture, le coffret conserve un service à thé et à café en vermeil ciselé et gravé d’un décor à l’antique et de scènes mythologiques évoquant l’hymen. Musée Wellington

L’Empereur avait besoin de 400 hommes dédiés à son service avec 60 voitures et leurs 500 chevaux. Cet équipage devait prouver à l’ennemi que Napoléon est le premier souverain de l’Europe.

vagabondageautourdesoi.com

Sur un camp, tout s’organise autour du feu que les soldats allument souvent en de nombreux endroits pour duper l’ennemi. Chaque feu réunit une huitaine d’hommes, qui permet de partager une marmite. En assemblant cabanes et branchages, le soldat essaye de se protéger des conditions climatiques.

Sources

Le bivouac de l’empereur – Exposition
du 21/03/2019 au 01/09/2019  – Musée Wellington – Belgique

Exposition Napoléon

Napoléon, construction d’un mythe !

Histoire en vrac

BRIC A BRAC DE CULTURE

17 commentaires

    • Oui c’est une expo phare de cette réouverture … Mais, il y a en d’autres…

    • Ben il n’ était pas grand non plus🤣 1m68, parait-il …Mais bon, par rapport à ces contemporains, il était au dessus de la moyenne..Par contre les Louis, ils étaient grands. Louis XIV 1m84 et Louis XVI 1 m 93 😉

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.