Jardin des Tuileries – Paris

Jardin des Tuileries

Le jardin des tuileries est un des jardins mythiques de la ville de Paris, situé dans le premier arrondissement. Entre le Musée du Louvre et la Place de la Concorde, longeant d’un côté la rue de Rivoli et de l’autre le quai de la Seine, le Jardin des Tuileries est un endroit de passage où la centaine de chaises disséminées autour du bassin sont prises d’assaut les journées ensoleillées. Des bancs dans tout le jardin, permettent des poses ombragées sous les marronniers pour créer la majesté de la Grande Allée qui va du Carrousel à la Place de la Concorde.

Grande Allée

Le jardin des Tuileries est l’œuvre de Le Notre, même s’il s’est aussi imposé à Versailles et ailleurs. Il est ici chez lui car il est né aux Tuileries.

Plan du jardin des Tuileries

Au XIVè siècle, l’emplacement s’appelait la Sablonnière puis des Tuileries, fabriques de tuiles, s’y implantèrent.

Les fours et les ateliers des fabriques de tuiles encombraient encore les cours du palais des Tuileries lorsque Louis XIV le fit restaurer. Patrimoine de France

Catherine de Médicis fait bâtir son château pour remplacer le précédent qui sert de demeure royale.

les deux bâtiments identiques du Jeu de Paume et celui de l’Orangerie ont été construits sous Napoléon III.

Ici, le bassin octogonal, un matin au bruit des chaises qu’on traîne !

C’est au XIXè siècle que les peintres prennent conscience de la possibilité de saisir des scènes de la vie quotidienne. Souvent, les tableaux sont commencés dehors et se finissent à l’atelier.

Édouard Manet – La musique aux Tuileries

La musique aux Tuileries – Manet – 1862 –

En parfait témoin des usages de ses contemporains, Manet détaille ici une scène qui est familière à son entourage. On y retrouve les chaises métalliques un peu différentes que celles actuelles.  A remarquer la différence de position entre les hommes qui évoluent au gré de leurs conversations et rencontres et les femmes assises occupées par les enfants. Cette peinture sera l’inspiration pour d’autres, comme Renoir et Monet, par exemple.

La femme d’Aristide Maillol

Côté Carrousel, l’unique muse d’Aristide Maillol (1861 – 1944), Dina Vierny, y déambule dans plusieurs positions ! En 1964, André Malraux, alors Ministre de la Culture, décide d’installer une vingtaine de ses sculptures.

Maillol – Jardin des Tuileries

Le baiser de Rodin

Le Baiser – Rodin – jardin des Tuileries

Devant l’Orangerie, Auguste Rodin (1840-1917) est en majesté avec une reproduction de sa plus célèbre sculpture. Ce sont les critiques qui par souci de facilité, ont trouvé ce titre. Pour illustrer un aspect de l’Enfer de Dante, Rodin a choisit de représenter un couple adultère qui seront assassinés par le mari de la belle ! Cette sculpture n’est pas la seule autour de l’Orangerie.

Eve – Rodin – Jardin des Tuileries

De l’autre côté, vers le Jeu de Paume, cinq sculptures de Louise Bourgeois trouvent leur place. The Welcoming Hands

Louise Bourgeois – Jardin des Tuileries

Germaine Richier (1902-1959) a accepté de faire un agrandissement de sa composition L’Échiquier. Ici, un ensemble de 5 sculptures : le Roi, la Reine, le Cavalier, le Fou et la Tour

L’Échiquier- Germaine Richier – 1955

Même les sculptures vivent le handicap !

Restauration

Pas moins de quatre restaurants sont implantés dans le jardin de quoi diversifier les expériences !

Sources

Patrimoine de France

Nella Buscot – Sculptrice-

Jardin des Tuileries

LIEUX MYTHIQUES EN VRAC

Bric à brac de culture

12 commentaires

    • J’ai toujours bcp de plaisir à retrouver ces endroits mythiques et à prendre le temps de les photographier. Bon dimanche !

    • Oui ce serait une idée de photographier les chaises au fil des saisons ! 😉

  1. J’adore cet endroit. J’ai apprécié m’y balader et m’asseoir, dans la fameuse chaise, et observer les promeneurs. Je suis fan de Le Nôtre (et aussi des jardins de Versailles ), et toutes ces sculptures sont sublimes ! Merci pour ce reportage. Bon week-end 🌞

    • Oui comme il est situé au coeur de Paris, le jardin des Tuileries est très connu ! 🙂

  2. Merci de nous faire revisiter Paris, c’est toujours un plaisir. Lors de mon dernier (et ancien) passage ici, il y a vait une grande roue sur laquelle j’étais montée et qui m’avait rappelé Vienne.
    Bonne fin de journée

    • La fête foraine a été déplacée côté Rue de Rivoli et la grande roue est toujours là ! Bonne soirée

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.