Degas et Renoir

Degas et Renoir

@vagabondageautourdesoi
Photographie de Degas avec Mallarmé et Renoir – 1895

Nous sommes le 16 décembre 1895 dans le salon du 40 rue de Villejust à Paris. Dans cette maison, vivent Julie Manet, fille d’Eugène et de Berthe Morizot et son mari mais aussi Paul Valéry et sa femme, Jeannine Gobillard, au-dessus.

Sont présents Mallarmé, poète, traducteur et critique d’art, mais surtout tuteur de Julie et de Jeannine et aussi Auguste Renoir, lui-même membre du conseil de famille.

Avec son appareil, Degas immortalise la scène. Mallarmé s’accoude sur la cheminée tandis que Renoir semble nous parler, assis.C’est évidemment faux. Vu le temps de pose qu’il fallait, on imagine que les deux hommes ont cherché la position la plus confortable!

Car, il a fallu 15 minutes sans bouger et neuf lampes à pétrole révèle Paul Valéry. Dans le miroir, on aperçoit Degas lui-même et aussi la femme et la fille de Mallarmé.

Paul Valéry considère ce tirage comme « le plus beau portrait de Mallarmé » et même « une manière de chef d’œuvre ».

Au préalable, en 1892, Renoir avait peint un portrait de cet homme ouvert.

@vagabondageautourdesoi
Pierre-Auguste Renoir- Portrait de Stéphane_Mallarmé

Malgré l’ambiance paisible évoquée, la réalité est autre. Car Degas et Renoir sont un peu brouillés. Ce jour-là ils sont réunis, tous,  pour préparer l’exposition en hommage à Berthe Morizot qui devait se tenir chez le collectionneur galeriste Durand-Ruel en mars 1896.

Berthe avait demandé à Renoir de faire le portrait de sa fille en 1887. Renoir reste lier à Julie même après le décès de ses parents.

@vagabondageautourdesoi
Julie Manet ou l’enfant au chat – 1887 Renoir

Rivalités ?

Tout oppose les deux peintres, Degas et Renoir. Pour Paul Valéry, Renoir est le peintre « le plus charnel du groupe des impressionnistes » où on voit « le plaisir de palper les fruits, les soies, le nu et toute la vie ».

@vagabondageautourdesoi
Edgar Degas – Madame Théodore Gobillard, sœur de Berthe Morisot – 1869

Degas a montré une rare hostilité envers ses amis les impressionnistes.

« A force de faire des figures rondes, Renoir fait des pots de fleurs » aurait dit Degas

Toujours selon Valéry, Degas est « un peintre de l’intellect, entièrement dominé par la passion du dessin. «  Car pour Degas, le dessin prime sur la couleur. Plus attaché au mouvements que ses autres amis à la lumière.

« On devrait fusiller les peintres qui plantent leur chevalet en plein air »  Degas

Pas attiré par les paysages, Degas préférait les portraits et les tableaux racontant une scène. Le peintre raffolait de la représentation des filles du peuple et leurs petits métiers : blanchisseuses, repasseuses, modistes, femmes nues couchées ou se baignant.

Et pourtant

Mais tous deux partageaient le plaisir de représenter la personne humaine.

« Mes femmes sont des gens simples, honnêtes, qui ne s’occupent de rien d’autre que de leur occupation physique. C’est comme si vous regardiez par le trou de la serrure » Degas

“Pour moi un tableau doit être une chose aimable, joyeuse et jolie, oui jolie ! Il y a assez de choses embêtantes dans la vie pour que nous n’en fabriquions pas encore d’autres.”  Renoir

Des bouts de vie des peintres

Ici, un film rare. On y voit Claude Monet à Giverny, puis Pierre-Auguste Renoir dans son atelier, Auguste Rodin à 75 ans et  pour finir Edgar Degas à 81 ans se promenant dans les rues de Paris. Le tout en 1915.

Sources

Musée d’Orsay

Musée Paul Valéry

Pour aller plus loin

Paul Valéry à Paris

Paul Valéry et les peintres

7 commentaires

  1. Bonjour Matatoune. Ton article est très intéressant. Ces peintres talentueux s’intéressaient aussi aux prémices de la photographie et avaient des liens étroits entre eux. Bon dimanche

  2. Ton blog est décidément une vraie encyclopédie. Je connais ces peintres (quand même!) mais j’ignorais tout de leurs rivalités. Bon week end

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.