Napoléon, construction d’un mythe !

Napoléon, construction d'un mythe !
Constitution d’un charnier à la suite de la bataille de Waterloo._by_William_Mudford_(1817)

Napoléon fut un incroyable communicant. Il a travaillé son image tout au long de sa vie pour en faire un véritable outil de diffusion à sa propre gloire.

Impossible pour autant de se tourner vers les seuls portraits contrôlés par le ministre des arts, Vivant Denon. Tous avaient quelque chose de fabriqué, chaque trait étant pensé politiquement. Olivier Ihl dans la Revue Circe

Napoléon, jeune ou moins jeune, ne posait pas. Il a accepté juste quelques heures avec Giuseppe Longhi, Andrea Appiani, David ou le baron Gros pour conforter sa légende. Sinon, il fallait composer par copie ou faire fonctionner son imagination.

Ainsi est défini une sorte de « charte graphique  » pour le représenter :

  • Un visage à l’« énergie souveraine »,
  • L’homme doit toujours faire bonne figure.

Premier portrait officiel

Napoléon, construction d'un mythe !
Bonaparte de Giuseppe Longhi en 1796 lors de la conquête d’Italie.

A 24 ans, Napoléon, appelé encore Bonaparte, est nommé général dans les armées de la première République française. Devenu chef de l’armée d’Italie, il s’apprête à faire campagne. Rapidement, il accumule les victoires. Sa réputation de grand stratège se construit petit à petit.

En plus, la France a besoin de redorer son blason.  Les pays voisins n’ont de cesse de vouloir étouffer la nouvelle forme de régime que représente cette première formation politique.

A l’intérieur, c’est encore chaotique. Bonaparte s’est illustré en allant chercher des canons pour défendre le Directoire. Les français ont besoin de retrouver fierté dans leur pays. La figure d’une jeune homme valeureux et téméraire devrait permettre de relever la tête.

Dans ce portrait, Bonaparte apparait avec une chevelure longue, mal coiffée, peu retenue par son catogan. Par contre, son regard semble extrêmement vigilant, ce que tous ses contemporains remarquaient à la première rencontre. Le menton n’est vraiment pas à son avantage.

Les portraits suivants vont gommer ces imperfections.

En route vers la légende

Il faut noter que Napoléon a construit lui-même sa légende. Utilisant les écrivains et d’autres contemporains pour raconter ses faits d’armes n’hésitant pas à changer la réalité et même à l’inventer.

Il battit sa légende en diffusant largement son journal Courrier de l’armée d’Italie

« Napoléon vole comme l’éclair et frappe comme la foudre. Il est partout et il voit tout. Il sait qu’il est des hommes dont le pouvoir n’a d’autres bornes que leur volonté, quand la vertu des plus sublimes vertus seconde un vaste génie. » La France vue de l’armée d’Italie, 1797

Lors de la campagne d’Égypte, avant la bataille des Pyramides du 21 juillet 1798, le mythe napoléonien raconte qu’il aurait dit à ses soldats « Soldats, songez que du haut des Pyramides, quarante siècles vous regardent! « , alors que la bataille se déroulait à 15 km.

La représentation suivante est une illustration de ces fake-news destinées à construire un mythe pour assouvir son culte de la personnalité héroïque.

Intox au plus haut de l’État

Après le coup d’état du 18 et 19 brumaire, Napoléon doit pacifier le territoire. Son rare allié du moment, Charles IV roi d’Espagne commande à David une peinture épique Bonaparte franchissant le Grand-Saint Bernard en 1801/1805.

Napoléon, construction d'un mythe !
David – Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard

La création de ce mythe est travaillé conjointement avec le premier consul et le peintre. Le tableau illustre la seconde campagne d’Italie. Le passage des cols alpins par une armée n’est plus épique en ce début du 18è siècle.

Mais ici, ce n’est pas une peinture d’histoire puisque le passage du col s’est réellement passé à dos de mulet dans une redingote grise et avec l’assistance d’un guide. Non, ici David souhaite donner un portrait magnifié de la figure de meneur d’hommes dans la maitrise d’un conflit. Il renoue ainsi avec les portraits de souverains sur un cheval existant en histoire de l’art depuis l’Antiquité.

Le cheval devient fougueux. Les habits flottent au vent dans le sens indiqué par le bras. Le bicorne apparait, mais il est encore portée normalement ! Le bras est levé comme pour dire « suivez-moi » aux soldats en arrière plan  ! Jusqu’aux inscriptions sur le rocher : Bonaparte s’associe dans l’histoire à Annibal mais aussi à Charlemagne (Karolus Magnus).

La communication contracte ses différentes fonctions : général, chef politique unique capable de faire traverser les obstacles à son peuple qui doit lui faire confiance, contre vents et marées !

Visage véritable

Mais les représentations de son visage qu’il n’a pu maîtriser, ce sont celles réalisées après sa mort et maintenant par l’intelligence artificielle.

Napoléon, construction d'un mythe !
Napoléon vu par Bas Utervijk

Bas Utervijk, un photographe basé à Amsterdam, a choisit de reconstituer son visage à partir d’une application. Merci @ganbrood pour ce travail de qualité.

Aller faire un tour sur Twitter pour voir comment le site généalogique MyHéritage à animer ce portrait en mars dernier !

Napoléon, construction d'un mythe !
Napoléon lors de la campagne de Russie- passage de la Berezina-

Qui est cet homme qui semble nous détailler par son regard intense ? Un homme qui a rêvé de devenir le maître de l’Europe, en envoyant de nombreux soldats et civils à la tuerie.

A cette époque, la population totale européenne en 1800 est estimée à 187 millions, ainsi si les pertes sont entre 3 et 7 millions de personnes, cela représente 1,6 % à 3,7 % de cette population.Wikipédia

Sources

Le blog de Napoléon de Cologne

Revue Circe

Jérémie BENOÎT, « Bonaparte glorifié », Histoire par l’image

Bicentenaire de la mort de Napoléon

Histoire en vrac

BRIC A BRAC DE CULTURE

16 commentaires

  1. Bonjour Matatoune. Il avait du charisme, était fin stratège et mégalomane, travaillait déjà son image. Qu’aurait-il fait à notre époque, créé une start-up, tenté de conquérir l’espace ? Bonne journée

    • Conquérir l’espace, ah ça c’est certainement ! Il aurait rapter le pouvoir quelque part puis se comporterait en héros irremplaçable, n’arrêterait pas de mentir avec son charisme ….Bon, mais avec notre chance, nos hommes et nous-même serions embauchés pour conquérir ailleurs et peut-être serions déjà morts sur le front 🙂 Bon week-end

  2. c’est un personnage fascinant, c’est sûr. c’était un stratège en matière de batailles, …
    C’est son parcours qui m’intéresse, surtout…
    c’est connu les tyrans et dictateurs me fascinent sur le plan psy, ils sont des personnalités (et des pathologies) qui peuvent séduire le commun de mortels…
    Cf. Poutine élu l’homme le plus sexy de la planète torse nu sur un cheval il a tout compris (hélas)
    bonne semaine pluvieuse 🙂

    • Oui, il y a la fascination et le mécanisme dont il s’entoure pour attirer. Et, peut-être qu’en étudiant l’histoire on peut apprendre du présent et peut-être l’avenir. En plus, c’est un peu gros comme procédé mais novateur !

    • Je note merci ! Je suis curieuse de voir comment l’exposition à la Hall de la Villette va traiter tout cet héritage si controversé ! A suivre donc …

  3. Voilà un personnage historique qui me fascine et qui a façonné mon envie de faire des études d’histoire depuis ma plus tendre enfance. A la maison, je lisais tout ce qui avait trait au personnage. J’ai bien aimé le documentaire sur Arte récemment. 🙂

    • Je ne dirais pas qu’il me fascine mais en essayant de comprendre comment il excerçait cette fascination, permettra peut-être que certains ne cèdent pas à d’autres personnalités actuelles tout aussi particulières

  4. Je n’ai aucune sympathie pour ce tyran qui est venu envahir et asservir mon pays, ce que même Hitler n’a pas fait. Je crois d’ailleurs que c’est le dernier tyran étranger qui nous a envahi…. même si maintenant les grandes puissances n’hésitent pas à traiter la Suisse comme un paillasson quand ça les arrange. Bon week end

    • Moi non plus ! Il me sembleB nécessaire d’étudier l’histoire pour comprendre le présent ! Bonne fin de journée !

    • Je suis intriguée par sa mégalomanie et cette façon de contrôler sa communication, surtout à son époque ! Maintenant, comme tout autocrate, il a fasciné beaucoup de ses contemporains et a éloigné le pays de la République pendant presque un siècle.

  5. Le portrait, si vraiment il était comme cela, montre un homme plein de charme pour autant c’était quand même un homme très dur il me semble. Bel article merci. Bisous douce journée

    • Ah oui, tu as raison Napoléon était réputé pour avoir bcp de charisme. Il attirait avec son regard profond et très perçant. Néanmoins, il reste qq au culte de la personnalité énorme…. Très bon week-end !

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.