Siglufjördur – Ari Thór Arasson

Une ville – Un flic de polar

++++++++++++++++++++++

vagabondageautourdesoi.com

 

Siglufjördur – Ari Thór Arasson

 

Ragnar Jónasson et son flic de polar, Ari Thór Arasson :

Découvert par l’agent de Henning Mankell, Ragnar Jónasson a vendu plus d’un million de livres avec son flic de polar, Ari Thór Arasson, chef de police à Siglufjördur. A plus de quarante ans, Ragnar Jónasson est à la fois banquier d’affaires, après des études de droit, et écrivain.  Ils sont traduits en 26 langues dans 30 pays. 

Son site raconte : Grand lecteur d’Agatha Christie dès son plus jeune âge – et plus tard de P. D. James ou Peter May -, il entreprend la traduction, à 17 ans, de quatorze de ses romans en islandais. Un prodige, donc !

vagabondageautourdesoi.com

Ari Thór Arasson a la trentaine passée. Après ses études secondaires, Il s’est inscrit dans un cursus en théologie. Certains obstinés le surnomment encore Le Révérend. Puis, il a abandonné pour rentrer dans la police.

Depuis plus de sept ans, Ari Thór Arasson est installé dans le grand village de Siglufjördur, situé à l’extrême nord de l’Islande.

Présentation de Siglufjördur :

L’office du tourisme déclare : Au fond d’un magnifique fjord, Siglufjördur est un port de pêche actif, mais qui s’est aujourd’hui largement reconverti dans le tourisme grâce à ses musées, ses activités extérieures ou encore ses jolies maisons, le tout situé dans un cadre naturel exceptionnel !

Situé au fond du fjord,  Siglufjördur était inaccessible par la route en hiver jusqu’en 1967 et l’ouverture du tunnel vers l’ouest. Il faut attendre le début du XXIe siècle pour que la ville soit reliée  plus directement vers l’est  grâce à l’ouverture de deux nouveaux tunnels.

Que les touristes envahissent le bourg a des avantages : Les magasins sont rénovés. Les pistes de ski se développent en hiver. Etc. Les mauvais côtés sont l’augmentation, comme partout, de l’immobilier.

Le mentor de Ari Thór Arasson dans la police fut son supérieur Tómas qui lui a appris le métier. Mais pour sa retraite, Tomas est retourné à Reykjavik.

Ari Thór Arasson espère qu’il fera jouer ses contact pour qu’on lui offre un poste dans la capitale ce qui lui permettrai de quitter Siglufjördur. Mais, de moins en moins souvent, son ex-chef lui parle de sa venue. Du coup, l’inspecteur est devenu chef de la police de ce magnifique bourg.

vagabondageautourdesoi.com
Siglufjördur, village de pêcheur

Néanmoins, l’inspecteur a pris confiance en ses compétences avec sa dernière enquête, Sigló, et devient chef de la police de ce bourg.

A l’occasion de cette enquête, Ragnar Jónasson précise que lors du Vendredi Saint, tout était fermé en Islande. Même les parents de l’inspecteur lui interdisait de jouer. Du coup, son seul refuge était la lecture.

Ari Thór Arasson et sa vie à Siglufjördur :

vagabondageautourdesoi.com
Une place du village

Son métier a certainement détruit son couple avec Kristin. La venue de leur fils, Stefnir qui a maintenant trois ans, n’a pas suffi à consolider le couple. Car sa femme lui reprochait de faire passer son travail avant sa famille.

Kristin et son fils vivent en Suède car Kristin a voulu reprendre ses études de médecine. Ari Thór Arasson n’a pas obtenu la garde ce qui est très difficile à vivre pour lui.

Surtout que l’enfance de Ari Thór Arasson fut perturbée par le décès de sa mère, violoniste, dans un accident de voiture à son adolescence. De plus, son père était parti lorsqu’il avait 5/6 ans.

En Islande, la plupart des islandais ne possèdent pas de nom de famille mais un patronyme composé entre le prénom du père, plus rarement celui de sa mère, suivi du suffixe « son » pour le fils, et « dottir » pour la fille.

vagabondageautourdesoi.com
Musée du hareng
vagabondageautourdesoi.com
Poisson séché

En pleine nuit, le chef de la police de Siglufjördur adore consommer du poisson séché, certainement le fameux hareng, sur un bout de pain.

Mais les petites douceurs se trouvent à la boulangerie : rouleaux à la cannelle (fameux gâteau suédois qu’une marque célèbre de mobilier a largement contribué à faire connaître) ou gâteaux au sirop.

vagabondageautourdesoi.com
HJÓNABANDSSAELA – Gâteau islandais « Mariage heureux »

Petit guide de prononciation de l’islandais :

Siglufjördur– Sigloufieurtur
Ari Thór – Ari Sor
Tómas – Tómass
Kristín – Kristine

Sources :

Site internet de l’auteur

Polar des glaces

Les Echos

Le Point

vagabondageautourdesoi.com

Une ville- Un flic de polar

Athènes – Kostas Charitos

Ystad – Kurt Wallander

Paris – Jean-Baptiste Adamsberg

Venise – Guido Brunetti

Los Angeles – Harry Bosch

15 commentaires

  1. j’aime beaucoup les polars islandais, découverts grâce à Indridason (mon préféré) qui a provoqué une passion (à distance pour le moment) pour l’Islande: ces maisons de toutes les couleurs sont très belles, et la magie de ces noms souvent imprononçables qui chantent à l’oreille 🙂 🙂

    • Oui, j’aimerais aussi aller y faire un tour, mais là aujourd »hui, il fait trop froid. Je préfère attendre l’été prochain pour voyager ou l’année d’après 🙂

      • il vaut mieux y aller l’été je pense, sinon la nuit sans fin sera là… peut-être 2022 le sieur COVID sera peut-être enterré 🙂

    • Le dépaysement, les aurores boréales, le fait qu’il n’y ait pas si longtemps c’était le pays le plus tranquille du monde, que les policiers ont longtemps pas porté d’armes (tout récent) que leurs auteurs « trinballent » un certain Blues mélancolique….c’est vrai, on ne sait pas pourquoi mais on les aime ces polars du froid 😉

  2. La petite ville fut autrefois un génie tres actif pour la pêche du hareng musee du hareng passionnant mais la destruction des stocks mit un terme a l activité de la ville.

    • Oui, l’auteur en parle avec nostalgie. Il dit aussi que l’activité touristique a remplacé toute l’économie locale. Merci pour les tunnels 😉

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.