Paul Valéry à Paris

Paul Valéry à Paris

vagabondageautourdesoi.com
Portrait

Tout d’abord, arrivée à Paris

Né à Sète en octobre 1887, Paul Valéry de son vrai nom, Ambroise Paul Toussaint Jules Valéry, s’installe à Paris en 1884.Tout d’abord, i l emménage rue Gay -Lussac. Philosophe, écrivain et poète, il habite au 40 rue de Villejust jusqu’à sa mort.

Puis son mariage

Avec son mariage avec Jeannie Gobillard en 1900, Paul Valéry se trouve au cœur de la création artistique du moment. Jeannie est la nièce du peintre Berthe Morisot.

Berthe Morisot

En effet, la fille de Berthe et d’Eugène Manet, frère du peintre, Julie a hérité de l’immeuble situé au 40 rue de Villejust. Devenue aujourd’hui rue Paul Valéry, la rue est située dans le 16 ème arrondissement de Paris.

vagabondageautourdesoi.com
Degas photographie Paule Gobillard, Jeannie Godillard et Julie Manet certainement dans l’appartement

Mallarmé avait servi d’entremetteur à ce mariage particulier avec la nièce d’un peintre.  Il eut lieu en même temps que celui de Julie avec Ernest Rouart (1900). Jeannie et Paul disposaient du 3ème et 4ème étage.

vagabondageautourdesoi.com

Les deux mariages

Un immeuble à la décoration particulière

Dans cet immeuble, les peintures des membres de la famille ou relations, amis ornaient tous les murs.

J’aimais dessiner et me suis rendu compte par la suite, en prenant les choses au sérieux, que l’art du portrait était vertigineux : ressemblance ou évocation, effet pictural ou caricatural. Par quel artifice capter cette tremblante lumière intérieure ? Ce portrait de Odillon qui m’avait fascinée avait presque banni de mon attention les Degas, Monet, Manet, Morisot, Renoir, Gobillard, Laprade, Corot, J-E Blanche d’Espagnat tous ces noms descendaient du mur pour prendre corps dans les salons et certains furent régulièrement fréquentés. Beaucoup avaient pris pour modèles les demoiselles Gobillard et Julie Manet. Valéry les connaissait bien personnellement. Il avait une prédilection pour Degas dont l’intelligence aiguë lui plaisait. Agathe Valéry. Sa fille

vagabondageautourdesoi.com
Stéphane Mallarmé et Auguste Renoir photographiés par Edgar Degas (dans le miroir) en 1895. Photo prise au 40, rue de Villejust à Paris, dans l’appartement                                                    

Nous vivions dans une atmosphère qui était post-impressionniste , et toute la famille peignait. Peignait dehors, peinture dedans, peignait partout et à toute heure. C’était effrayant. Mais en ce qui concerne mon père, c’était très différent. Il le faisait comme personne, tout à coup, utilisant la place blanche d’un de ses cahiers, se servant de ce qu’il avait sous la main, enlevant très vite une aquarelle, un dessin , sans intentions, pour lui-même, pour se délasser ou pour répondre au besoin de s’exprimer ainsi de cette manière, sans surtout se prendre au sérieux. Entretiens sur Paul Valéry

vagabondageautourdesoi.com
Lettres de Paul Valéry

Pour finir, les années passent …

En effet, Valéry quitte le ministère de la Guerre pour – pendant plus de 20 ans – travailler à mi-temps auprès d’un administrateur de l’agence Havas.

vagabondageautourdesoi.com
Paul Valéry à la fin de sa vie

Puis, le poète meurt dans cet immeuble le 20 juillet 1945 à 74 ans. De plus, informé du décès, le général De Gaulle, ordonne des obsèques nationales, avec les honneurs militaires et une cérémonie officielle sur l’esplanade du Trocadéro. Ainsi, le 27 juillet, il est enterré au cimetière marin, à Sète.

Art en vrac

Bric à brac de culture

En conclusion, pour aller plus loin

Degas à l’opéra

Berthe Morisot à Orsay

Degas Danse Dessins à Orsay

Paul Valéry et les peintres

Musée d’Orsay

15 commentaires

  1. J’avais lu il y a une vingtaine d’années Le Journal de Julie Manet, fille de Berthe Morizot, elle parle beaucoup du mariage de Valéry avec sa cousine et de leurs liens avec Degas et Mallarmé, c’était très intéressant à lire !
    Merci pour votre bel article !

    • Oui, ils étaient tous très liés. Ce qui explique les préoccupations de Valéry concernant l’Art. Il a écrit un traité sur De Vinci et n’a cessé de relier la Renaissance au mouvement post-impressionniste, même s’il suggérait que les premiers étaient bcp plus avancés. C’est aussi pour ça, je pense, qu’il était tant lié à Degas, qui s’est vraiment comporté comme un théoricien de son art et du mouvement. Il prenait en phots des mouvements qu’il essayait de reproduire au plus juste pas ses dessins et puis après pour les insérer dans ses tableaux. Le livre que je présenterais prochainement Valéry et les peintres m’y a bcp aidé.

  2. bel hommage j’aime beaucoup, cela me donne envie de ressortir quelques un de ses poèmes
    il avait une jolie frimousse quand même 🙂

    • Certes, jolie frimousse oui mais Ernest Rouart est pas mal non plus ! 🙂 Bonne soirée Eve

    • Paul Valéry je l’avais déjà découvert avec cette superbe expo à Orsay et depuis, j’avoue que son influence et ses recherches sont passionnantes Bonne soirée Eveline

  3. Grâce à ton article, Paul Valéry sera plus qu’un nom pour moi. Comme je n’aime pas la poésie je ne m’y étais jamais intéressée particulièrement. L’étendue de tes intérêts et de ta culture m’épate toujours.
    Bon début de semaine

    • Toujours très gentille mais je te rassure il y a tant d’autres choses que je dois découvrir ! Bon début de semaine à toi aussi

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.