sous le ciel immense selon Georgia O’Keeffe

Rentrée littéraire 2021

vagabondageautourdesoi.com Georgia O'Keeffe - Les murs de Paris se couvrent d’affiches représentant le gros plan d’un canna rouge, fleur avec son pistil, un tableau du peintre Georgia O’Keeffe. Sa première rétrospective vient d’ouvrir au Centre Pompidou et les éditions Ateliers Henri Dougier propose dans leur collection Le roman d’un chef d’œuvre une biographie romancée autour de cette artiste presque inconnue en France.

Icône aux États-Unis, Georgia O’Keeffe s’est imposée tout au long du XXè siècle dans le mouvement modernisme et à contribuer à affirmer un art spécifiquement américain.  Son visage, son corps et même ses mains sont bien connus. Son mentor, amant et aussi manager, Alfred Stieglitz les a photographiés et  aussi exposés dans sa galerie de New-York. Il lui a permis de connaître le succès et même la consécration en exposant aussi ses premiers fusains puis après ses peintures si sensuelles de fleurs peintes comme une photographie en macro.

Catherine Guennec présente en une centaine de pages les moments les plus importants de la longue vie (1887-1986) de cette femme atypique. Elle choisit aussi de présenter une de ses œuvres emblématique Ram’s head, white hollyhock- hills  (Tête de bélier, roses trémières blanches) . Cette toile, comme beaucoup d’autres, témoigne de son amour du désert au Nouveau Mexique et de son art si particulier.

En choisissant de faire raconter Georgia et deux de ses amies,

Catherine Guennec produit une biographie accessible et vivante. J’avoue avoir été gênée par cette narration à la première personne. Mais, la contrepartie est de la rendre plus vivante. J’ai apprécié en fin de volume la mini biographie avec les dates les plus importantes ainsi que la liste complète des œuvres citées. A noter, un format qui se place facilement dans une poche et se lit n’importe où !

sous le ciel immense selon Georgia O’Keeffe a le mérite d’apporter une première approche simple mais néanmoins complète de l’artiste et de la femme qu’elle fût. Une excellente manière pour rendre accessible l’art et notamment pour appréhender la rétrospective de Georgia O’Keeffe.

#bonnesfeuilles #extrait #rl2021 #Books #Reading #Lecture #Livres

vagabondageautourdesoi.com Georgia O'Keeffe Pour aller plus loin

Georgia O’Keeffe – Rétrospective

Centre Pompidou Paris

8 sept. – 6 déc. 2021

Encore plus loin

Georgia O’Keeffe   Moderne et muse à la fois

Alfred Stieglitz et son New-York

Puis quelques extraits

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

On ne retient souvent de moi que mes fleurs singulières, géantes, mes coquelicots, mes arums, mes iris noirs…De grands formats comme observés au travers d’un verre grossissant qui donnent l’illusion à qui les regarde d’avoir rapetissé ou de s’être en petit papillon.

 » L’abstraction est souvent la façon la plus précise d’exprimer l’indicible qui est en moi et que je ne peux éclaircir qu’en le peignant » .

L’ombre me convenait , elle a ses avantages. Malgré mes faux airs de duchesse, j’étais préservée, discrète. Une violette de prairie .

Je ne sais plus quand elle a décidé d’apposer sa petite étoile à cinq branches au dos de ses toiles les fois où elle les jugeait réussies…Au cœur de l’étoile, elle installait ses initiales. OK ! Les mal-aimés étaient griffées de ses seule initiales – un « OK  » moins enthousiaste- ou recevait une simple signature.

J’ai juste retenu et compris que pour susciter l’intérêt, il faut broder, bonimenter. Tricoter une histoire,créer un personnage…

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi.com Georgia O'Keeffe
Un premier extrait

vagabondageautourdesoi.com Georgia O'Keeffe

vagabondageautourdesoi.com Georgia O'Keeffe
Puis encore un autre
vagabondageautourdesoi.com Georgia O'Keeffe
Au cœur de l’œuvre
vagabondageautourdesoi.com Georgia O'Keeffe
Un extrait du texte
vagabondageautourdesoi.com Georgia O'Keeffe
Puis un autre
vagabondageautourdesoi.com Georgia O'Keeffe
Puis le dernier extrait du texte

Du côté des critiques

Causette

D’autres blog en parlent

Lunettes rouges

Questions pratiques

Catherine Guennec – sous le ciel immense

Éditeur : Éditions Ateliers Henry Dougier 

Twitter : @AteliersHD Instagram : @ateliershenrydougier

Parution : 26 août 2021

EAN : 9791031202853

Lecture : Septembre 2021

Essais

Auteurs commençant par G

Chroniques littéraires

11 commentaires

  1. J’irai sûrement voir cette rétrospective au Centre Pompidou, c’est une artiste américaine très importante. En plus, je n’ai jamais vu ses tableaux en vrai, ce sera l’occasion. Merci Matatoune !

    • Oui c’est des grand format et c’est vrai que de visu cela va être une expérience importante !

    • Je vais avoir plaisir à présenter bientôt cette rétrospective 🙂 Bonne journée

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.