Qatar, le lustre et l’orient

Emmanuel Picq

Victor Valentini

vagabondageautourdesoi.com - Qatar Le Qatar est entré dans nos vies par la grande porte de l’information. En organisant de façon controversée la Coupe du Monde de football, cette année, ce tout petit pays s’est placé dans la cours des grands en s’imposant comme un incontournable.

Emmanuel Picq et Victor Valentini choisissent de nous raconter en bande dessinée, non seulement l’histoire mais la géopolitique de cette terre de désert transformée en oasis de luxe pour et par la famille Al Thani.

De la chasse à la perle à l’empire du pétrole puis maintenant du gaz, la famille gouverne depuis cent cinquante ans un pays de la grandeur d’un département français, au PIB par habitant qui est l’un des plus élevés du monde.

Sous protectorat britannique jusqu’aux années 70 au siècle dernier, le Qatar a trouvé une place ambiguë entre ses voisins. Entre l’Arabie saoudite et l’Iran, ma politique du Qatar n’a cessé de créer un chemin particulier pour exister.

Reprenant l’ordre chronologique, Emmanuel Picq décrit comment cette monarchie autoritaire et despotique, avec son sens politique affûté et celui des affaires intraitable, s’est imposée au fil des années comme un incontournable mondial. Rien n’est laissé au hasard dans cette BD ! Ni même les liens sombres et ambigus avec l’État français.

Docteur en science politique, intervenant à Sciences Po Lyon, Victor Valentini est spécialiste des politiques étrangères dans la région du Golfe. Emmanuel Picq, illustrateur lyonnais, signe des ouvrages où sa technique du dessin est sûre et affirmée.

Avec Qatar, le lustre et l’orient, Emmanuel Picq aidé pour la justesse historique de Nicolas Valentini propose une façon simple et accessible de comprendre les enjeux économiques, politiques et sociaux qui sont actuellement en œuvre à la fois dans cette partie du monde et sur la scène internationale.

Puis quelques extraits

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

La répartition d’avantages matériels (habitat, eau électricité sont fournis par l’État), ainsi que des services publics gratuits renforcent la légitimité des Al Thani auprès des principales tribus du pays.

Depuis les années 1950, Washington apporte son soutien au régime du Chah d’Iran afin d’en faire un pilier stratégique dans la défense de ses intérêts au Moyen-Orient. Le deuxième pilier de sa doctrine est l’Arabie Saoudite qui, depuis le règne d’Ibn Saoud, est devenu un allié sûr des États-Unis.

Toutefois, les monarchies pétrolières du Golfe se sont émancipées de l’emprise des compagnies occidentales avec la création de l’OPEP en 1960. En une décennie, elles se sont réappropriés leurs ressources en les nationalisant et ont récupéré le contrôle de leur production.

Elles ont ainsi les mains libres pour utiliser l’arme pétrolière en 1973, lors de la guerre de Kippour qui oppose encore une fois Israël au monde musulman. Le soutien américain à l’État Hébreu soulève une salve d’indignation arabe qui aboutit à un embargo sélectif contre les puissances occidentales : le prix du baril monte en flèche.

Ce premier choc pétrolier révèle la dépendance des États-Unis et de l’Europe aux pétromonarchies : 75 % de la production est consommée dans les pays qui ne possèdent que 10 % des réserves mondiales de pétrole.

Et encore,

Quant au Qatar, il signe un accord de défense avec les États-Unis en 1992, qui fait suite à la coopération entre les deux nations durant cette guerre. Depuis plus d’un siècle. Les Qataris se sentent vulnérables. Après les Ottomans et les Anglais, ce sont donc les Américains qui vont jouer le rôle du grand frère costaud.

Il faut que le hasard renverse la fourmi pour qu’elle découvre le ciel…

Al Jazeera est lancé le 1er novembre 1996 et enthousiasme les journalistes et universitaires internationaux . Cette chaîne gratuite va rapidement s’imposer comme le média de référence dans le monde arabe.

Le Qatar se présente comme le parangon du journaliste arabe impartial. Al Jazeera est portant inféodée à l’Émirat et finance la quasi-totalité de ses frais de fonctionnement.

Afin de se démarquer des autres chaînes arabes, beaucoup de sujets politiques sensibles sont traités. La devise de la chaîne, l’opinion et son contraire, illustre l’ambition manifeste de proposer une tribune où la liberté d’expression est reine… Tant qu’il ne s’agit pas des affaires intérieures du Qatar.

Mais pour le Qatar, la richesse ne suffit pas à elle-même et surtout ne garantit pas sa sécurité. L’Émirat prévoit le tarissement du gisement North Done d’ici 2060 et donc doit diversifier ses investissements. En plaçant la fortune dans des secteurs à forte visibilité, le pays va appliquer la stratégie du tambour: faire du bruit pour attirer l’attention… et être ainsi protégé.

Contrairement aux apparences, l’importation de ces marqueurs culturels occidentaux n’ouvre pas la perspective d’une plus forte participation politique de la population, mais vient au contraire renforcer la position dominante de la famille régnante.

Et encore, encore

L’industrie sportive est une facette de plus de la politique de diversification du pays et les cachets des stars, des investissements à long terme.

Parmi elles se trouve la confrérie des Frères musulmans, fondée en Égypte en 1928. À l’époque la Confrérie naît de la contestation de l’ordre colonial laïque imposé par les Britanniques et milite pour l’instauration d’un état fondé sur les valeurs islamiques. Dans les années 1950, grâce à des dispensaires, des écoles, des mosquées, les frères répandent un Islam social qui les rend populaires auprès des classes pauvres et peu éduquées.

Tout le dilemme Qatari est là : le succès de la stratégie d’Hamad reposait sur des signaux extérieurs de modernité qui provoquent avec le temps une crispation identitaire nationale.

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi;com - Qatar -
Bulle extrait
vagabondageautourdesoi;com - Qatar -
Second extrait
vagabondageautourdesoi;com - Qatar -
Puis une dernière

Du côté des critiques

Tribune de Lyon

Questions pratiques

Qatar, le lustre et l’orient

Emmanuel Picq

Victor Valentini

 Instagram : @epicq.illustration

Éditeur : Delcourt

Twitter : @DelcourtBD Instagram : @delcourt_soleil_bd

Facebook

Parution : 12 octobre 2022

EAN : 9782413039969

Lecture : Novembre 2022

Littérature contemporaine

Bande dessinée

Auteurs commençant par O, P, Q

Chroniques littéraires

8 commentaires

    • Moi j’ai aimé cette BD pour la précision historique de ses références ! Une façon simple et accessible de connaître les enjeux historico-économique de la région. Bonne soirée

  1. Bonjour Matatoune, je viens te souhaiter un très beau et agréable mois de décembre tout en douceur.
    Bisous ♥

  2. Ce livre doit être passionnant sur ce sujet actuel. je ne connais pas bien cette région du monde en dehors des polémiques actuelles. Bonne soirée

    • C’est pour cette raison que j’ai choisi cette BD. Très bien et divertissante!

  3. très intéressant, j’en suis sûre, car il faut connaitre avant de critiquer

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.