Auteurs commençant par O-P-Q

 

Emmanuelle n’était qu’une traductrice de mauvaise littérature mais elle savait qu’un auteur passe son temps à se dissimuler derrière chacune des lignes qu’il écrit. Elle savait que les écrivains sont des exhibitionnistes qui se servent des mots pour maquiller leur impudeur, qu’ils cachent leur désir de dévoiler leur âme et leurs pensées profondes au plus grand nombre à coups de virgules et de passés simples. Elle savait que lire un livre est la meilleure et la plus sûre façon de rentrer à l’intérieur et sous la peau de celui qui l’a écrit, elle le savait parce que les traducteurs lisent mieux que personne. Un livre est un jeu de piste de l’auteur avec ses lecteurs mais d’abord et avant tout, avec lui-même. Tous les écrivains sont des pervers et tendent leurs livres comme on tend un miroir. Les rêveurs définitifs – Camille de Peretti

Auteurs commençant par O,P, Q catégorie littérature contemporaine

Camille de Peretti – Les rêveurs définitifs

vagabondageautourdesoi.com Camile de Peretti - Pour la rentrée littéraire 2021, Camille de Peretti propose avec Les rêveurs définitifs une réflexion sur les freins que chacun s’inventent pour ne pas se sentir bien dans son quotidien. A travers trois âges de la vie, la vie se décline aléatoire, incertaine et inquiétante alors le recours aux rêves éveillés, d’un ailleurs, d’une situation différente ou d’un avenir plus rose, est une manière pour supporter le quotidien.

Dans la famille Tence, il y a la mère, Emma, qui vit son rêve ou rêve sa vie. Puis vient le fils, Quentin, collégien ordinaire en troisième avec son avatar, Shrimp,  beaucoup plus débrouillard, beaucoup moins timide et terriblement plus expérimenté. Quentin rêve de scotcher ses profs avec des réparties à la « Shrimp » et de se délecter de leurs mines stupéfaites. Et, puis, il y a aussi la grand-mère, Martine, vingt ans en 68, sténodactylo devenue secrétaire de direction auprès de son avocat, Alain. Il lui aura fallu dix ans pour s’affirmer et arrêter cette relation adultère pour s’assumer en femme seule élevant son enfant.

Emma est traductrice de romances ou de romans Feel-Good. Seules les couleurs pastelles des couvertures changent…. Évidemment, Emma aimerait tellement écrire son premier roman et que ce soit un succès retentissant !

Normalement, Emma se débrouille malgré sa phobie administrative. Mais, là, les impôts se font pressants et lui réclame cinq mille euros ! Au fil de l’inquiétude et des tentatives d’Emma, Camille de Peretti déroule la vie de ses personnages : Quentin et ses compétences de hacker, Emma et son romantisme incorrigible et Martine avec ses peurs irrationnelles. La suite ici

Judith Perrignon – Là où nous dansions

Bernard Pivot …mais la vie continue

Laurent Petitmangin -Ce qu’il faut de nuit

Romain Puértolas – Sous le parapluie d’Adélaïde

La guerre est une ruse – Frédéric Paulin

Avant que j’oublie- Anne Pauly

A la ligne. Feuillets d’usine – Joseph Ponthus

Auteurs commençant par O,P, Q catégorie romans policiers

Michèle Pedinielli  La passion de l’immortelle 

vagabondageautourdesoi.com Avec La patience de l’immortelle, Michèle Pedinielli abandonne la tribu d’amis et le quartier du Vieux Nice habituel de Ghjulia Boccanera, sa détective, pour la transporter sur un meurtre dans l’île de Beauté.

Quelques mots de l’histoire

Letizia Paoli est une journaliste à France 3 de 26 ans, reconnue pour son professionnalisme et son charisme. Elle est aussi la nièce de Joseph Santucci, l’ex de Boccanera, commandant de police à Marseille. Lorsqu’on retrouve son corps, une balle dans la nuque, carbonisé dans le coffre d’une voiture, la stupéfaction et la douleur inonde la famille. Car le mode opératoire interroge : C’est un « barbecue marseillais » selon Jo et la police locale !

Dans l’impossibilité de pouvoir enquêter lui-même, Jo demande à Boccanera de trouver l’auteur de cet assassinat qui fait penser clairement à un règlement de compte.

James Patterson – Diamants de sang

Après les chiens – Michèle Pedinielli

 

Auteurs commençant par O,P, Q catégorie essais

Gilles Caron 1968 – Michel Poivert

 

Télérama

Classement par auteurs

Chroniques littéraires