Automne en baie de Somme

Philippe Pelaez – Alexis Chabert

vagabondageautourdesoi.com - Automne en Baie de Somme Ce roman graphique, Automne en baie de Somme, m’a tout de suite conquise ! Non seulement,  les dessins sont magnifiques mais la Belle-Époque qu’il évoque plonge le lecteur dans une enquête policière à résoudre.

Alexandre de Breucq est retrouvé sur une goélette, échouée en Baie de Somme. Riche industriel, le poison administré a du rendre son agonie pénible et surtout longue, m’étant le mobile de la vengeance au premier plan ! Malgré tout, la victime a tracé un énigmatique  266 qui devrait bien être utile à l’Inspecteur Amaury Broyan, policier renommé même si depuis le décès de sa fille…

Bien sûr, il cherche à qui profite le crime ? Assurément, sa veuve, Marthe de Breucq ! Surtout qu’elle revendique au Conseil d’administration rapidement la direction de l’entreprise, Les Fonderies de Breucq. Bien sûr, il y a aussi sa maîtresse, Axelle Valencourt, une magnifique jeune femme qui pose pour les peintres, et notamment Mucha pour ces célèbres Quatre Saisons. Mais, quel serait son mobile, elle qui perd avec son amant sa subsistance financière ?

Chaque chapitre est introduit par un texte de Nelly Roussel (1878-1922), première femme à revendiquer le droit des femmes à disposer de leurs corps et à réclamer une politique de contrôle de naissance en parlant de contraception. Du coup, même dans cette fiction immergée dans la Belle-Époque, la liberté et le combat des femmes est au cœur du sujet !

En conclusion,

Mais, ce sont les dessins de Alexis Chabert aux couleurs tendres et aux finitions très précises, qui attirent. Évidemment, les motifs floraux, les cernes foncées englobantes et l’élégance longiligne des  personnages y abondent. Une ambiance art-nouveau réussie !Philippe Pelaez y ajoute son texte, lui aussi documentée, qui présente une intrigue sur le mode polar.

Automne en Baie de Somme de Philippe Pelaez et d’Alexis Chabert nous transporte à la Belle -Époque pour résoudre une enquête policière sur fond de droit des femmes ! Magnifique !

Puis quelques extraits

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

Elle n’était ni mère, ni fille. Elle était une saison qui sait que le temps lui est compté, un jardin qui fleuronne la nuit, et dont les fleurs se fanent au matin.

Et le maquis s’étendait là, tel un radeau sordide et misérable dans un océan d’insuffisance, comme un balconnet en dentelle sale enveloppant le sein de la Butte Montmartre.

Jaurès l’a dit : On recrute dans le crime pour surveiller le crime, dans la misère de quoi surveiller la misère… et dans l’anarchie de quoi surveiller l’anarchie.

Vous ne saisissez pas ce qu’est le pouvoir, le vrai pouvoir, celui qui se permet tout, qui s’autorise tous les excès sans jamais être menacé.

Vous songerez à celles qui vont, par les nuits froides, leur dernier né entre les bras, guetter, anxieuses, affamées, la sortie des cabarets où le « seigneur et maître » boit le pain de la nichée.

Vous songerez à celles qui vont, par les nuits froides, leur dernier né entre les bras, guetter, anxieuses, affamées, la sortie des cabarets où le « seigneur et maître » boit le pain de la nichée.

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi.com - Automne en Baie de Somme
Beaucoup de douceurs dans ces pastels bleues et rosées !
vagabondageautourdesoi.com - Automne en Baie de Somme
Une pleine page magnifique !
vagabondageautourdesoi.com - Automne en Baie de Somme
Des lignes filiformes cernées de foncé.

Du côté des critiques

Courrier Picard

Du côté des autres blogs

Light and SmellSAMBA BD Global Mélange

Questions pratiques

Automne en baie de Somme –  Philippe Pelaez – Alexis Chabert

Éditeur :  Bamboo Édition

Twitter :   @bamboo_edition  Instagram : @bamboo_edition

Facebook

Grand Angle

Twitter : @grand_angle     Instagram @grandangle_editions

Facebook

Parution : 25 mai 2022

EAN : 9782818979204

Lecture : Juillet 2022

Littérature contemporaine

Bande dessinée

Auteurs commençant par C

Chroniques littéraires

8 commentaires

    • Oui, j’ai bcp aimé le dessin, les couleurs, et évidemment l’enquête pour trouver le coupable. Bonne soirée 🙂

    • Oui un magnifique trait de dessin et des couleurs tendres à souhait. Bonne soirée

  1. Je n aime pas les BD mais celui ci doit être magnifie. J aime beaucoup les romans qui se passent à la belle époque. Bonne journée

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.