Emmanuel Lepage – L’île Vierge

Goulc`han Kervella – Ecrivain

Un phare dans les yeux

Prix du Livre produit en Bretagne 2022

vagabondageautourdesoi.com - Emmanuel Lepage -A l’occasion d’une farfouille dans une librairie bretonne, je suis tombée presque aimantée devant la beauté de la couverture d’Emmanuel Lepage sur son essai L’île Vierge, soutenu par l’écriture documentée et empathique de Goulc’han Kervella.

Le phare de l’île Vierge est le plus grand du monde. Situé entre Ouessant et Batz, et construit à la fin du XIXè siècle, il devait avoir une portée de 33 mètres au-dessus des plus hautes mers. Mais, à travers l’histoire de sa construction, les détails de son édification et les aventures qu’ont connu ses premiers gardiens, Goulc’chan Kervella nous renseigne sur les spécificités de ces bâtisses de la mer crées selon la volonté de Napoléon.

Les planches d’Emmanuel Lepage contiennent toute la sérénité du tempérament breton, sa ténacité devant les fureurs des éléments et le courage lorsqu’il s’agit à la fois de combattre la solitude mais aussi la promiscuité. Les vingt-et-une œuvres originales ont été exposées en 2021 à l’initiative de la communauté de communes du Pays des Abers. Et l’album rend compte de ce travail réussi. Alternant couleurs ou nuances de noir et blanc, elles nous racontent le passé, la nature et ce métier particulier de gardien.

Évidemment, la visite du phare de L’île Vierge s’imposerait après cette découverte. Mais, ce catalogue est plus qu’un guide ! La beauté du dessin d’Emmanuel Lepage et les mots de Goulc`han Kervella racontent ce que sont ses îlots de pierre à travers le monde dédiés à la protection des marins et à la signalisation d’une terre bien venue, mais aussi la présentation d’un travail artistique d’une grande qualité !

Puis quelques extraits

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

La lanterne contenant l’appareil de Fresnel est fabriquée par  » Barbier Bénard ». Elle sera présentée à l’Exposition universelle de Paris en 1900.

Avec ponctualité, assiduité, régularité, pour assurer un service public de qualité.

L’intempérance n’est pas rare au début, due à la solitude, à l’inactivité.

Et malgré toutes ces contraintes, le gardien qui remonte au phare, la nuit suivante, pense qu’il jouit d’une certaine liberté.

L’opaline est à l’époque le meilleur moyen d’assainir les parois intérieures des tours sujettes à condensation.

Il faut que le gardien occupe utilement le temps que le service laisse disponible, en un seul mot  » il faut attacher l’homme au sol. »

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi.com - Emmanuel Lepage -
Détail d’un dessin
vagabondageautourdesoi.com - Emmanuel Lepage -
Idem
vagabondageautourdesoi.com - Emmanuel Lepage -
Extrait

vagabondageautourdesoi.com - Emmanuel Lepage -

vagabondageautourdesoi.com - Emmanuel Lepage -
Pour rêver

Du côté des critiques

Le Télégramme

Pour aller plus loin

Pays Bigouden  – Juillet 2022

Questions pratiques

Goulc`han Kervella – L’île vierge

Emmanuel Lepage – Illustrateur

Un phare dans les yeux

Éditeur : Locus – Solus

ZA Run Ar Puñs

29150 Châteaulin

02 98 81 70 56

contact@locus-solus.fr

Twitter : @LocusSolusEd Instagram :  @locus.solus.edition

Facebook

Parution : 22 avril 2022

EAN : 9782368333785

Lecture : Juin 2022

Littérature contemporaine

Essais

Pays Bigouden – Juillet 2022

Auteurs commençant par L

Chroniques littéraires

14 commentaires

    • Oui, l’hitoire de ce phre est bien décrite et illustrée de façon si agréable ! Bonne soirée !

  1. Je trouve les phares fascinants. On en a un sur la montagne qui domine la ville, à plusieurs kilomètres du rivage, on voit ses éclats depuis n importe où sur le lac. En tout cas le livre dont tu parles me fait envie. Bonne soirée

    • Oui, ils sont assez réussis. Je ne connaissais pas ce dessinateur mais je vais le suivre 🙂

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.