Top 5 des Romans de l’année 2021

vagabondageautourdesoi.com Top 5

Pour inaugurer cette semaine de préparatifs des cadeaux et des fêtes de Noël, voici de nouvelles chroniques. Et, pour commencer, je vous présente mon Top 5 des romans de l’année 2021. Alors, bien sûr, je n’ai pas fini de lire des romans parus en 2021, mais déjà, mes coups de cœur sont déterminés.

Le choix fut extrêmement difficile, tant la production littéraire fut cette année dense et nombreuse. Néanmoins, pour moi, ce classement commence par :

Top 5.

vagabondageautourdesoi.com

Gaelle Josse  –  Ce matin-là

Les éditions noirs sur blanc -Collection Notabilia

Gaelle Josse a une écriture sensible qu’elle met ici au service d’un sujet délicat ! Rien d’autobiographique dans ce roman ! Juste, un sujet d’actualité pris à bras le corps par une écrivaine qui décide de décrire l’accumulation de frustrations qui conduit au point de non retour, le burn-out. Seulement, ce qui semble intéresser l’écrivaine dans Ce matin-là, et démontre bien son talent littéraire, c’est de montrer comment son héroïne sort de ce marasme psychologique pour se réinventer, certes différente, mais de nouveau ouverte à la vie ! La chronique de février ici

Top 4.

Jonathan Coe – Billy Wilder et moi

Gallimard

J’aime l’écriture de Jonathan Coe que j’ai découvert avec La Vie très privée de Mr Sim paru vers 2010. Avec Billy Winder et moi que j’ai lu en mai, les cinémas commençaient à rouvrir. Encore embourbé par la pandémie, le cinéma me manquait ! Jonathan Coe a réussi à me plonger dans cet univers hollywoodien qui a bercé mes goûts cinématographiques. Alors, certes il y a de la nostalgie dans ce roman magnifique mais aussi un immense hymne à la création pour réinventer cet art si important pour moi ! La chronique de mai ici

Top 3.

Édouard Louis  – Combats et métamorphoses d’une femme

Seuil

Dans le paysage littéraire français, Édouard Louis tient une place à côté de celle d’Annie Ernaux et tant d’autres, plus méconnus. Ils délaissent la fiction et utilisent leur vécu pour disséquer et rendre compte de la classe sociale à laquelle ils ont appartenu. Du coup, de leur individualité, ils touchent l’universel et livrent une enquête sociologique vécue. Dans Combats et métamorphoses d’une femme, Édouard Louis raconte le combat de sa mère pour sortir de son déterminisme social et conquérir sa liberté. Mais, l’écrivain confronte aussi son vécu et ses ressentis d’enfant aux souvenirs qu’ils analysent. Et, son texte est empreint d’émotions tendres d’une rare intensité. Mème si j’ai beaucoup aimé Changer : méthode, paru en octobre, celui-ci revêt une analyse sociologique réussie des femmes de ma génération. La chronique d’avril ici.

Top 2.

Clara Dupont-Monod – S’adapter

Éditions Stock

Au vu des prix reçus par ce roman (Landerneau – Fémina – Goncourt des lycéens), je ne suis pas seule à penser à la rareté d’une telle fiction et à son traitement aussi réussi. Car, même si Clara Dupond-Monod a révélé certains points autobiographique après sa sortie, S’adapter  est un roman rare. D’abord, prendre pour sujet de raconter la fratrie d’un enfant handicapé reste une entrée peu traitée en littérature. Et, comme ce sont les pierres de la maison qui racontent ces tranches de vie, vue par quatre positionnements tout à fait différents, le lecteur se sent investi du droit de regard de cet univers particulier. Donc, il s’y invite sans arrières pensées. Les attitudes sont différentes mais l’écrivaine démontre combien même si leurs attitudes sont différentes, ils forment « famille » et aide l’enfant différent à tenir sa place.  Aucune compassion, aucun sentimentalisme condescendant dans ce texte d’une justesse incroyable. La chronique d’août ici

Top 1.

vagabondageautourdesoi.com Sorj Chalandon Sorj Chalandon – Enfant de salaud

Grasset

Depuis plusieurs romans, Sorj Chalandon interroge sa position de fils devant un père marqué par la mythomanie. J’ai découvert cet écrivain en 2008 avec Mon traître. Ici, il clôt l’interrogation de toute sa vie. Décortiquée cette relation particulière, comprendre comment on se construit face à un père qui n’incarne pas la figure de sécurité, qui est aussi fantasque qu’un enfant et qui invente mille histoires à l’heure. Et, là dans cette période troublée qu’est la seconde guerre mondiale, il découvre que la réalité est encore plus irréelle que la fiction. Et même si il a porté l’infamie de l’injure « Enfant de salaud » toute son enfance, le salaud c’est Barbie dans son box qui se dérobe à reconnaître la vérité. Du coup, l’écrivain a hérité de cette compétence d’inventer des histoires car son père s’en est rendu malade de les inventer et de devoir y croire ! La chronique  d’août ici

Et, vous, votre Top 5 ?

vagabondageautourdesoi.com Top 5

Et, encore

Le top 5 des polars

Le top 5 des essais

Mes lectures en 2021

Chroniques littéraires

30 commentaires

  1. Beau bilan ! J’ai également adoré le Sorj Chalando, son meilleur d’après moi !
    Bonne année 2022 !

    • Merci d’être passé ici. Oui, je pense quassi que c’est son meilleur 🙂 Bonne année aussi

    • J’aime bcp ces deux écrivains ! Très bonnes fêtes de Noêl pour toi et ta famille 🙂

    • Moi j’ai aimé cette auteur dans ce registre de pure fiction qui illustre avec ce roman la descente d’une femme vers la dépression !

  2. Le Jonathan Coe me tente énormément. Et le Chalandon (auteur dont j’ai beaucoup aimé certains romans), je l’ai rendu à la bibliothèque avant de le lire… Je le réemprunterai… S’adapter, fait aussi partie des livres que je veux lire (je l’ai offert en revanche à quelqu’un qui l’a beaucoup aimé). Quant aux deux autres, ce sont deux auteurs qui ne me touchent pas…

  3. mon top 5 littéraire : Apeirogon, le Bouquiniste Mendel (Zweig), Retour à Lempberg (Sands) Paradise (abdulraz Gurnahak ) Les jango Abdelaziz Baraka Sakin, Poussière dans le vent (Padura)..et tant d’autres

    • Oui il faudrait que je lise plus d’étrangers mais le temps n’est pas extensible 🙂

  4. J’en ai lu un et 2 autres sont dans ma Pal. Très difficile de désigner mes 5 livres préférés parmi tous ceux que j’ai lu. Je dirais:
    1) Chevreuse de Patrick Modiano
    2) Retour à Martha’s Vineyard, de Richard Russo
    3) L’ivresse des flammes , de Fabio Benoît
    4) Vivre avec nos morts, de Delphine Horwileur (essai et pas roman)
    5) Sur l’autre rive d’Emmanuel Grand

    • Le Hortwileur sera dans mon top 5 essais, aussi; Oui, j’ai raté le Emmanuel Gand pour mon top polars…. Bravo car cet exercice m’a été moins aisé que toi ! Bonne journée

  5. j’en ai lu 3 et 2 sont dans mon top 10 : S’adapter et Enfant de salaud
    je suis plongée dans mon bilan 2021 tout en essayant de rédiger mes chroniques en retard et il reste si peu de temps 🙂
    Apeirogon est en bonne place ainsi que « La carte postale » le choix va être difficile 🙂

  6. merci pour ce top dont je n’ai lu aucun…je serais bien incapable de dire quoi mettre dans un tel top. Bisous

  7. Je n’ai lu que le livre de Sorj Chalandon et les autres me tentent tous. 2021 a été une belle année littéraire.
    Mon top 5
    5 – Le chat, le général et la corneille – Nino Haratischwili – Belfond
    4 – La rose des carcasses — Wilhelmina Wilder – Librinova
    3 – La carte postale — Anne Berest – Grasset
    2 – Le passeur – Stéphanie Coste – Gallimard
    1 – La plus secrète mémoire des hommes — Mohamed Mbougar Sarr – Coédition Philippe Rey/Jimsaan

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.