Clara Dupont-Monod – S’adapter

Rentrée littéraire 2021

vvagabondageautourdesoi.com Clara Dupond-Monod Clara Dupont-Monod m’a happée avec son nouveau roman S’adapter paru chez Stock pour cette rentrée littéraire 2021. Je n’avais pas prévu de le lire tout de suite, un autre roman était prévu. Mais, dès que j’ai lu la première page, je n’ai pu reposer ma liseuse que lorsque je l’ai eu fini !

Rare sont les fictions qui se penchent sur une personne en situation de handicap ! Encore plus rare sont les romans qui se placent à hauteur de la fratrie ! Clara Dupont-Monod choisit de raconter en trois chapitres, les réactions des trois enfants afin de montrer le bouleversement de leur vie, les retentissements du handicap sur leur vécu et leurs comportements. Ainsi, nous suivons l’aîné, puis la cadette et enfin le petit dernier, né après !

Comme souvent, il y a d’abord l’inquiétude des parents : une maman, Elle, qui remarque en passant une orange devant les yeux de l’Enfant, que son regard ne bouge pas comme d’ailleurs, le reste de son corps. Il ne parle pas.  Il sourit. Il est silencieux la plupart du temps. « Abimé » « Inachevé » non « Inadapté » !

Il n’a pas de nom, c’est l’Enfant ! Les deux autres enfants réagissent chacun avec leur caractère, leur âge, leur personnalité, leur place dans la fratrie. Et chacun va évoluer dans ses réactions selon son vécu jusqu’à pouvoir s’inscrire dans leur vie d’adulte. A l’annonce de la cécité du bébé, le premier a arrêté d’emblée son enfance, arrêter de jouer, arrêter l’insouciance et appris à protéger et à éveiller. La seconde a gardé son enfance mais a nié l’enfant atypique pour évoluer vers la protection de l’ensemble de sa famille. Et, pour celui qui vient après, qui ne l’a pas connu, mais dont la vie toute entière sera marquée irrémédiablement par sa présence de son absence qu’il appellera « mon presque moi » et qui choisira de  consoler ses parents !

Clara Dupond- Monod choisit de bâtir son récit à partir du ressenti des pierres du mur de la cour du hameau qui abrite une vie devenue extra-ordinaire où chacun apprend de l’inaptitude à vivre dans la normalité !

S’adapter est un récit hors-norme où les enfants deviennent les soutiens d’une famille en pays cévenol, pays de fierté et de courage, pays aussi protestant où on s’adresse, depuis toujours, directement à Dieu, sans intermédiaire, pays de « loyauté, endurance et pudeur ».

Tout est résumé ! La loyauté car aucun, malgré les colères, n’abandonne le combat et défend l’union de cette famille. Endurance, car tous acceptent de perdre sa normalité lorsque l’anormal rentre dans la maison. Pudeur, car personne ne se plaint, chacun sert les poings et fait face, dans la solitude de son ressenti et le respect des autres.

Comme en soutien des efforts de chacun pour surnager, les pierres assistent et nous révèlent la réalité nue des enfants. Le style est haché. Les phrases sont courtes. Elles décrivent des faits, des attitudes, des comportements où les sentiments affleurent, envahissent, inondent, perturbent le lecteur dans sa soi-disant normalité.

Car, ceux qui comme moi n’auront pu résister à l’attraction d’un tel sujet, à cette façon de raconter, sans jugement, en toute honnêteté et respect, les difficultés, les différentes réactions trouveront dans S’adapter un apaisement, certainement, mais peut-être aussi réparation dans les mots énoncées souvent dans ce quotidien caché.

vagabondageautourdesoi.om Clara Dupont-Monod Merci  à @NetGalleyFrance et #EditionsStock  et #ClaraDupontMonod pour #sadapter  de m’avoir permis de découvrir ce roman .

#bonnesfeuilles #extrait #rl2021#Books #Reading #Lecture #Livres

Puis quelques extraits

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

(…) or l’ insouciance, perverses notion, ne se savoure qu’une fois éteinte, lorsqu’elle est devenue souvenir.

Sa voix fût douce pour un verdict sans appel.

Désormais tout ce qu’il s’apprêtaient à vivre les ferait souffrir, et tout ce qu’ils avaient vécu avant aussi, tant la nostalgie de l’ insouciance peut rendre fou.

Le monde était devenu une bulle sonore, changeante, où il était possible de tout traduire par le bruit et la voix.

A enfant hors norme, savoir hors norme. pensait l’ aîné. Cet être n’apprendrait jamais rien et, refait, c’est lui qui aprendrait aux autres.

Il évita d’être seul alors qu’il était solitaire.

Depuis l’aîné à grandi sans se lier. Se lier, c c’est trop dangereux, pense-t-il . Les gens qu’on aime peuvent disparaître si facilement. C’est un adulte qui a associé la possibilité du bonheur à celle de la perte. Vents mauvais ou cadeaux, il ne laisse plus à la vie le bénéfice du doute. Il a perdu la paix. Il a rejoint ces êtres qui portent au cœur un instant arrêté, suspendu pour toujours. En lui quelque chose est devenu pierre, ce qui ne signifie pas insensible mais plutôt endurant. immobile, implacablement identique au gré des jours.

L’inquiétude a planté en.lui ses racines, germé comme le figuier des montagnes, coriace et résistant. Cela passera peut-être un jour. Peut-être pas.

Puis  encore

Se tenait devant elle, dans la salle de bains, l’original superbe et la réplique ratée, un dédoublement malheureux.

(..) la fragilité engendre la brutalité, comme si le vivant souhaitait punir ce qui ne l’ est pas assez.
En la cadette, s’implante la colère.

La grand-mère la hissait à la hauteur des autres. Elle lui offrait une normalité.

« Si un enfant va mal, il faut toujours avoir un outil sur les autres » (…) » Car les bien portants ne font pas de bruit, s’adaptent aux contours cisaillant de la vie qui s’offre, épousent la forme des peines sans rien réclamer. (…) Un sentiment de devoir les guide. Ils se tiendront là, vogues dans la nuit noire, se débrouilleront pour n’avoir ni froid ni peur. Or, n’avoir ni froid ni peur n’ est pas normal. Il faut venir vers eux. »

Sur la famille. la cadette battrait des contreforts.

Dira-t-on un jour l’agilité que développent ceux que la vie malmène, leur talent à trouver chaque fois un.nouvel équilibre. dira-t-on les funambules qui sont les éprouvés ?

Dernier eux palpitait la grande attente des parents blessés, unis en.une angoisse, celle d’abîmer la vue alors qu’ils souhaitent la donner.

C’était le dernier.
Il arrivait après les drames. Par conséquent, il n’ avait pas le droit d’en créer.

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi.com Clara Dupond-Monod
Le premier extrait concerne le chapitre L’aîné
vagabondageautourdesoi.om Clara Dupont-Monod
Le second concerne le chapitre La cadette
vagabondageautourdesoi.om Clara Dupont-Monod
Puis le dernier extrait, concerne le dernier de la fratrie

Fragments audio

Du côté des critiques

D’autres blog en parlent

Alex Mots à Mots

Questions pratiques

Clara Dupont-Monod – S’adapter

Éditeur : Éditions Stock

Twitter :   @EditionsStock Instagram : @editionsstock

Parution : 25 août 2021

EAN : 9782234089549

Lecture : Août 2021

Littérature contemporaine

Auteurs commençant par D

Chroniques littéraires

18 commentaires

  1. ta chronique me plaît beaucoup, et correspond tout à fait à mon ressenti… j’ai eu une immense coup de cœur pour ce roman 🙂

  2. j’ai juste survolé ta chronique car c’est une de mes prochaines lectures, j’aime bien retrouver la plume de l’auteure donc il devrait me plaire 🙂

  3. J’ai adoré ses récits sur Alienor d’Aquitaine, je ne suis par contre pas intéressé par ce thème, mais j’aime son écriture alors pourquoi pas…

    • Si le thème ne te « parle « pas …Peut-être ce n’est pas la peine 🙂

    • Oui, ici c’est l’arrivée d’un enfant « inadapté », on ne dit plus ce terme on dit « polyhandicapé », mais ça recouvre la mème réalité et le même tsunami pour l’entourage, comme pour le handicap physique, sensoriel ou psychique !

  4. Ta chronique me fait très envie. Travaillant dans le domaine du handicap ce livre me paraît vraiment intéressant, je file sur Netgaley le demander. On verra si je peux l’avoir. Il a de très bonnes critiques en plus. Bonne journée

    • je l’ai trouvé très juste dans l’analyse qu’il propose ! J’espère que tu vas l’avoir …

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.