John Hamon

L’inconnu le plus connu de Paris

@john_hamon

Ainsi, cela fait déjà plus de vingt ans que John Hamon inonde les murs de Paris d’un portrait d’un même jeune homme photographié comme lors d’une photographie d’un lycéen et le met en situation.

@john_hamon 2

« C’est une photo d’identité scolaire, vous savez, ces portraits qui étaient faits dans certaines écoles. Elle a été prise lorsque j’avais 17 ans. Une photo d’identité, photocopiée des centaines de fois. » France Inter

Car en affichant le même portrait avec son nom, John Hamon, même si la photographie n’est pas sa représentation, a un ego disproportionné. L’artiste vante depuis vingt ans le même visage associé au même nom, comme une marque dont il fait la promotion unique sans d’autres choses. Il appelle cela de l’art promotionnel.

Projection sur la Tour Eillel

Au tout début, sa démarche était de dénoncer la promotion mercantile qui envahit l’art. Du coup, il a voulu revenir à un degré zéro et fait la promotion de l’artiste.

@john_hamon

« C’est la promotion qui fait l’artiste ou le degré zéro de l’art » John Hamon.

Depuis, il projette cette image sur les bâtiments emblématiques de la ville. Il utilise aussi les applications d’Instagram pour inclure son portrait dans certaines peintures connues.

Sa propre monnaie

Il s’est même invité à une exposition inventé au Centre Pompidou pour dénoncer l’entre-soi qui règne dans l’univers de l’art moderne.

Sources

France Inter

Son site

Son compte Instagram : @john_hamon

 

STREET-ART EN VRAC

BRIC A BRAC DE CULTURE

10 commentaires

  1. illustre inconnu pour moi, dans ma lointaine campagne (ce n’est pas toujours simple, on est tranquille mais côté art…)
    j’aime bien la Joconde et le billet de banque 🙂
    et si en plus il en vit et confortablement tant mieux pour lui c’est tellement rare en ce moment 🙂

    • Peut-être qu’en ce moment précisément, il est en difficulté comme tous ceux qui gravitent autour de la culture. Mais, c’est vrai qu’il en vivait !

    • Oui si c’est lui jeune, c’est assez bizarre comme une reconnaissance sans aller jusqu’au bout, puisqu’il ne vieillit jamais ! Comme un rêve …

  2. Ah bah merci beaucoup pour cet article qui lève un voile sur ce John Hamon dont je vois la tête partout au point de ne plus du tout pouvoir la supporter et surtout de ne plus la voir ! J’ai croisé un homme qui collait ses affiches, il était payé m’a-t-il expliqué, d’où la question subsidiaire : d’où vient tout ce pognon ? (surtout s’il sévit depuis 20 ans)

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.