Adèle Bréau – L’heure des femmes

RENTRÉE LITTÉRAIRE HIVER 2023

Prix du Maison de la Presse 2023

vagabondageautourdesoi.com - Adèle Bréau Le roman L’heure des femmes d’Adèle Bréau rend compte, à travers trois axes, de l’évolution des droits des femmes de la période des années 70 jusqu’à notre époque et dresse le portrait de la première personne qui a parlé de sexualité féminine sur les ondes françaises, Menie Grégoire.

La narratrice est journaliste. Rapidement, elle confie qu’elle est dans une période de rupture amoureuse mais aussi dans un creux professionnel qui l’accable. Alors, lorsqu’une ancienne connaissance lui propose une étude sur “La dame de cœur”, son surnom, elle part à la découverte de la femme qu’était Menie Grégoire.

La narratrice la cueille au moment où le magazine Elle lui propose d’être pigiste. Puis, rapidement, Philippe Labro, nouvellement nommé à la chaîne RTL, lui ouvre les portes d’une radio qui se veut différente.

Comprenant d’emblée le potentiel de cette femme, grande bourgeoise évoluant avec son mari dans les arcanes du pouvoir et de l’actualité, il lui propose d’être présente au moment du repas du midi pour rapporter la parole des femmes. Ce sont la fin des années 60. Personne n’osait parler des droits des femmes. Menie Grégoire s’y est plongée.

Parallèlement, la narratrice raconte le carcan dans lequel vit Mirelle : ménagère, mariée à Lucien, ouvrier, déjà six enfants dont les deux derniers sont encore au sein.

Trois axes qu’Adèle Bréau développe au fil des pages de ce roman qui dès qu’il est commencé ne peut être posé ! Ainsi, elle rend compte à la fois de la carrière de Menie Grégoire. Mais, aussi, elle montre, en situation, les avancées que ses propos, collant au vent de liberté qui entourait les femmes à ce moment-là, ont apportées dans la vie concrète de Mireille, puis après de Suzanne, sa sœur. Seulement, sa narratrice se confiant aussi au fil des pages, permet de mesurer le chemin qu’il y a encore à parcourir des mots au quotidien.

A L’heure des femmes, dans ce milieu d’après-midi, Menie Grégoire parle aux femmes. Par ses qualités d’écoute et d’empathie, elle revendique pour elles le plaisir féminin, la recherche de la sensualité, de l’avortement et de la contraception. Ce fut une révolution ! Nous écoutions, ma mère et moi, cette voix si agréable qui parlait de choses dont personne ne parlait ! Cette femme a permis au plaisir des femmes d’entrer dans les foyers ! Chacune, nous lui devons tellement !

Seulement, même si les avancées ont été considérables, elles sont encore à gagner à la sueur de notre volonté. Car, le vécu de la narratrice rappelle qu’il y a encore tellement à faire.

L’écriture d’Adèle Bréau est d’une limpidité surprenante. Très vite, elle s’oublie pour se plonger dans le destin des femmes qu’elle raconte. Bien sûr, Menie était la grand-mère d’Adèle Bréau. Alors, certes L’heure de vérité est un magnifique hommage.

Mais, ce roman est surtout une ode à toutes les femmes, à la capacité à nous écouter, à prendre soin de nous et du coup des autres. Car, le soutien et la capacité tournés vers les unes aux autres feront, peut-être, changer les choses, juste peut-être un peu !

Laissez-moi espérer !

Puis quelques extraits

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

Elle a fait tomber ces murs qui l’enfermer elle aussi dans sa petite vie.

Cette Beauvoir est bien gentille à fustiger le mariage, la famille, son aliénation. Mais, c’est une extrémiste ! Les femmes sont mariées, c’est une réalité. Tout le monde n’a pas le loisir de passer ses journées au Café de Flore. Elles élèvent leurs enfants et travaillent. Comment réussir tout ça en même temps ?

La violence des hommes surgit de n’importe où.

On édifie sagement ou on bataille contre les modèles de son enfance. Mais ces derniers restent pour toujours les fantômes de celles que nous devenons.

La psychanalyse gagne du terrain dans la vie des Français, en même temps que la religion perd de son pouvoir sur les foyers.

Peut-être fallait-il tout ça pour lui dire définitivement adieu et prendre enfin conscience que notre histoire n’était pas de l’amour. Ou alors un amour qui étouffait celui que j’aurais pu avoir pour moi.

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi.com - Adèle Bréau
Incipit
vagabondageautourdesoi.com - Adèle Bréau
Extrait
vagabondageautourdesoi.com - Adèle Bréau
Puis le dernier

Du côté des critiques

France Bleue

Du côté des blogs

   Une bonne nouvelle par jour    Tours et Culture Anouk Library petite_etoile_livresque

Questions pratiques

vagabondageautourdesoi.com - Adèle Bréau

Adèle Bréau – L’heure des femmes

Twitter : @TheAdele32  Instagram : @adelle.fr

Éditeur : JC Lattès

Twitter :@editionsLattes  Instagram :  @editionslattes

Facebook

Parution : 4 janvier 2023

EAN : 9782709669450

Lecture : Février 2023

Littérature contemporaine

Littérature générale

Auteurs commençant par B

Chroniques littéraires

26 commentaires

    • Voici le lien vers ta chronique :
      uvelleparjour.com/2023/03/un-tres-tres-gros-coup-de-coeur-l-heure-des-femmes-d-adele-breau.html

  1. Je me souviens moi aussi des émissions de Ménie Grégoire, même si j’étais jeune à l’époque. J’ai apprécié ta chronique. J’ai réservé le livre auprès de ma médiathèque.

    • J’espère qu’il te plaira. En tout cas, jirai lire ta chronique avec plaisir 🙂

  2. Elle a fait avancer les chose nul doute….Il reste pourtant encore tant a faire puisque le droit a l’avortement recule..Bisous bonne semaine

    • Je trouve justement que cela donne de la profondeur au récit en mettant en perspective le vécu de Mireille à l’epoque de Menie et celui de la narratrice, à la notre.

  3. Je n’écoutais pas Menie Grégoire à l’époque (j’étais un peu jeunette) mais elle a sûrement fait beaucoup de bien pour la cause des femmes ! Merci de nous l’avoir rappelé.

    • Le livre d’Adèle Breau situe bien ce qui a changé avec ses interventions radiophoniques !

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.