Charles Dantzig-Proust Océan

Prix des Écrivains du Sud 2022

vagabondageautourdesoi.com - Charles Dantzig -Charles Dantzig signe avec Proust Océan une déclaration d’amour littéraire à Marcel Proust. Au moment où bientôt sera fêté (le 18 novembre 2022) le centenaire de sa disparition, l’écrivain nous replonge dans son œuvre, admiratif de cet homme qui a consacré sa vie à l’acte d’écrire.

Proust Océan est implacablement documenté avec son ton exalté qui relie La recherche du temps perdu aux grands noms de la littérature. C’est singulier !

Le lecteur est assailli de citations avec lesquelles il surnage mais se noie aussi quelque fois ! Alors, il faut reprendre sa respiration, puis survoler les phrases précédentes pour mieux s’y replonger. Ainsi, l’idée poursuivie par le paragraphe découvert peut s’apprécier.

N’empêche qu’il faut poursuivre car de tous les éléments découverts ce sont les arguments de l’écrivain qui nous importent et ses saillies deviennent limpides, d’une intelligence fine, d’une culture phénoménale.

Reste que cette explication de texte de plus de 300 pages m’a laissée un sentiment d’immense admiration concernant la connaissance de l’œuvre et de l’écrivain. Même si trop foisonnant, le texte de Charles Dantzig pourrait y perdre son lecteur.

Ce blog l’atteste, je suis férue de cet écrivain hors pair et de son œuvre étonnante, plurielle et encore très moderne.

Seulement le format, ebook, m’a gênée.  Avec cette impossibilité de feuilleter en arrière lorsque l’esprit s’évade. Avec la difficulté d’avancer pour mieux y revenir. J’apprécie Charles Dantzig dans ses émissions, elles aussi si singulières.

De tous les essais précédemment lus sur Marcel Proust, Proust Océan de Charles Dantzig est celui qui restera, pour moi, un océan qu’il faut prendre le temps de traverser sereinement !

Remerciements

@@EditionsGrasset  @NetgalleyFrance pour #ProustOcean de #CharlesDantzig

Puis quelques extraits

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

Je ne pense pas qu’il existe une chose nommée expérience qui nous apprenne des choses, et un très jeune homme peut être aussi subtil qu’un romancier de quarante-sept ou quarante-huit ans (âge où Proust a écrit ce volume) mais, vu son éducation convenable, ce jeune Narrateur me paraît bien savant dans une affaire sexuelle. Et parfois c’est le contraire.

Ce qui montre bien qu’elle ne l’a pas lu ( Zola) et festonne l’idée reçue qui fait glousser son entourage dans un unisson de sottise heureuse: Zola est exactement le contraire de cela, preuve que pour prendre, la calomnie ne doit avoir aucun rapport avec la réalité.

Me méfiant de la mémoire, cette affabulatrice que nous laissons sortir sans permission, je soupçonne que ce que je dis de ces premières lectures a été élaboré par la mienne, suivant un phénomène de modestie que je ne tiens pas de Proust et de sa tactique de ne pas avoir l’air trop intelligent, mais d’une enfance toute de spontanéité accueillie par des haines.

Dans ce milieu où l’on trouve volontiers un dessert divin, on se contente de trouver volontiers un dessert divin, on se contente de dire d’un grand artiste qu’il est amusant. Cette modestie-ci procède bien sûr du complexe de supériorité.

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi.com - Charles Dantzig -
Incipit
vagabondageautourdesoi.com - Charles Dantzig -
Premier extrait
vagabondageautourdesoi.com - Charles Dantzig -
Dernier extrait

Du côté des critiques

Télérama

Du côté des blogs

Alex Mot à Mots

Questions pratiques

Charles Dantzig – Proust Océan

Instagram : @cdantzig

Éditeur : Grasset

Twitter : @EditionsGrasset Instagram : @editionsgrasset

Facebook

Parution : 21 septembre 2022

EAN : 9791036001253

Lecture : Octobre 2022

Littérature contemporaine

Littérature générale

Auteurs commençant par D

Chroniques littéraires

14 commentaires

    • Sinon il y a la bande dessinée de Stéphane Heuet remarquable et plus facile d’accès. En tout cas, bon we

  1. Je n’ai jamais osé me lancer dans la lecture réputée ardue de La recherche. C’est vrai que pour les ouvrages de fond, la liseuse n’est pas adaptée.

    • Non, il faut que je modère mes envies, car NG c’est bien car moins de dépenses, mais, revers de la médaille ….

  2. je n’ai jamais essayé la liseuse. Mais ce qu’il me manque c’est de lire en entier la recherche. J’ai beaucoup aimé « du côté de chez Swann » il me reste tous les autres volumes. Hum…

  3. Bonsoir,
    Je suis incapable de lire sur écran ! J’aime le Dictionnaire égoïste de la littérature française de Charles Dantzig, que je feuillette régulièrement ! Mais Proust sans papier, impossible pour moi !
    Anne

    • C’est parfaitement vrai…Pour les essais, il faut vraiment être vigilante 🙂

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.