Les frontières du Douanier Rousseau

 BD

Mathieu Siam

Thibaut Lambert

vagabondageautourdesoi.com - Les frontières du Douanier Rousseau - Attirée par la vie de Henri Rousseau dit Douanier Rousseau (1844-1910) que je connaissais très peu, j’ai été contente de recevoir par Babelio et sa Masse Critique cette bande dessinée en échange d’une chronique.

Les frontières du Douanier Rousseau raconte une journée du procès que le peintre a vécu à la fin de sa vie après quelques jours d’emprisonnement. Accusé de vol, escroqueries et abus de confiance, Mathieu Siam et Thibaut Lambert choisissent de nous présenter un vieil homme de soixante-quatre ans, usé, complétement déphasé ne comprenant rien à ce qu’on lui reproche. Le procès est représenté avec une absence de couleurs autour de bulle avec des nuances de marron, blanc et noir.

Un brin d’histoire

En faisant intervenir le témoignage de quatre personnes, le passé du Douanier Rousseau est évoqué. Tout d’abord, ce sont ces activités de douanier à l’Octroi qu’ils racontent. La personnalité du Douanier Rousseau est décrite comme naïve, rêveuse et décalée. Et pourtant, son ami reconnait son influence dans le groupe d’amis en amenant la beauté. Une formidable double page évoque la luxuriance du Mexique, en guerre avec la France, par le dessin de la serre du jardin des plantes où le talent de l’artiste semble être recréer.

Puis, le procès fouille dans sa vie d’étudiant pour ressortir un ancien délit avec le témoignage du fils du directeur de l’Octroi. On y découvre l’amour de jeunesse du Douanier Rousseau, une belle polonaise Yadurgha. Mais, aussi, que son père autoritaire est incapable de reconnaître les qualités de son fils.

Suit alors le témoignage du loueur de l’atelier du Douanier Rousseau. C’est ainsi tout l’entourage du peintre qui s’invite dans la BD. Y est montré la générosité du peintre qui héberge le poète et romancier Alfred Jarry. On apprend que Marie Laurencin n’était pas satisfaite de son portrait qui ne lui plaisait absolument pas alors que le peintre le trouve très réussi. Mais surtout, est reproduit l’éloge de Guillaume Apollinaire, son ami, qui, plus tard, sur sa tombe fera graver par Brancusi un si bel hommage !

Le dernier témoignage concerne la reconnaissance du talent du Douanier Rousseau. Il fut tellement décrié, et Mathieu Siam et Thibaut Lambert restituent bien le mépris de beaucoup, que même les hommes de loi au procès le déconsidèrent.

Sonia et Robert Delaunay qui forment aussi son cercle d’amis acceptent son côté fantasque et le présentent à un marchand d’art qui deviendra son principal vendeur.

Pour conclure,

Mathieu Siam explicite, à la fin des Frontières du Douanier Rousseau, son choix pour ce peintre, le travail avec Thibaut Lambert et ses recherches. Le travail documentaire qu’il présente permet de considérer cette bande dessinée comme un véritable essai décrivant plus que la vie du peintre, sa façon d’être, son comportement avec son entourage et sa passion dévorante pour l’art. Ainsi, la bande dessinée n’est pas seulement un divertissement mais aussi une façon d’en apprendre plus sur ce sujet particulier.

Les frontières du Douanier Rousseau rendent particulièrement bien compte de la personnalité étrange mais si attachante d’un peintre longtemps déprécié mais qui a su imposer, au fil des années, sa conception du monde. Mathieu Siam et Thibaut Lambert ont réussi à recréer ce personnage dans toute sa complexité et son talent. Leur travail, délicat tout en respectant les faits historiques, est un soutien à la compréhension de cet artiste, admiré par les avant-gardistes du XXè siècle et dont on reconnait l’importance aujourd’hui. Une découverte très appréciée !

Remerciement

@Babelio et sa Masse critique pour #LesfrontièresduDouanierRousseau de #MathieuSiam et #Thibautlambert

Puis quelques extraits

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

Les douaniers et les peintres font la même chose de leur journée, Monsieur l’avocat, ils cherchent.

Vous êtes sans cœur. Le jugement me semble bien sévère par rapport aux faits, alors que certains notables évoluent parfois dans l’impunité. Vous savez ce que disait Voltaire ?
« Si les lois pouvaient parler, elles se plaindraient d’abord des gens de loi. »

Tu n’as jamais rien su faire de tes mains, ça ne va pas commencer le jour de ton départ. On verra si tu arrive à faire un bon larbin chez Fillon.

Eugène eut la main un peu lourde et soutira plus de 1000 francs au notaire. Moi 26 francs. Rousseau, quelques timbres.

Que tu sois un bon à rien n’engage que toi, mais que tu déshonores notre nom, je m’y oppose. Il ne saura pas dit qu’un Rousseau soit en prison.

« Les tableaux que tu peins,

tu les vis au Mexique :

Un soleil rouge ornait le front des bananiers.

Et, valeureux soldat, tu troqueras ta tunique contre le dolman bleu des braves douaniers.

Le malheur s’acharna sur ta progéniture.

Tu perdis tes enfants et tes femmes aussi.

Tu te remarias avec la peinture pour faire tes tableaux, enfants de ton esprit ». Guillaume Apollinaire

L’œuvre incarne l’implication complète de l’artiste qui a surmonté ses faiblesses et ses erreurs par des conseils, du travail et une croyance indéfectible en son art.

Rousseau nous offre une vision singulière et indiscutable du monde. Les motifs, les ponts, les fauves ont bien peu d’importance dans ses tableaux, car ce que nous montre Rousseau, c’est l’émerveillement.

Une vision exacerbée comme seuls peuvent en avoir les enfants. La beauté des premiers printemps, les odeurs de la pluie, les peurs innés et l’Amour.

A travers ses œuvres, nous replongeons dans ces sensations de notre jeunesse, enfouies au plus profond de nous.

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi.com - Les frontières du Douanier Rousseau -
Le métier du Douanier Rousseau
vagabondageautourdesoi.com - Les frontières du Douanier Rousseau -
Quelle magnifique double page à la manière du Douanier Rousseau !
vagabondageautourdesoi.com - Les frontières du Douanier Rousseau -
Des scènes du procès
vagabondageautourdesoi.com - Les frontières du Douanier Rousseau -
Un des tableaux du Douanier Rousseau revu par le auteurs
vagabondageautourdesoi.com - Les frontières du Douanier Rousseau -
Un Paris naïf à la manière de …

Du côté des critiques

 

Du côté des autres blogs

Le blog de Krol

Questions pratiques

Les frontières du Douanier Rousseau – Mathieu Siam -Thibaut Lambert

Éditeur : Michel Lafon

Twitter : @michellafon Instagram : @editionsmichellafon

Facebook

Mathieu Siam : Facebook  Instagram : @mathieusiam

Parution : 24 mars 2022

EAN : 9782749947006

Lecture : Juin 2022

Littérature contemporaine

Bande dessinée

Auteurs commençant par S

Chroniques littéraires

8 commentaires

    • C’est vrai que la BD permet d’en apprendre plus sur sa vie et sa conception de l’art. Bon dimanche 😉

    • Oh, j’ai appris bcp de choses et le dessin est comme ses peintures avec un trait naïf qui m’a bcp plu. Bonne soirée !

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.