Alain Rémond – Ma mère avait ce geste

vagabondageautourdesoi.com Alain RémondRentrée littéraire 2021

Alain Rémond raconte comme si nous étions assis, ensemble, dans des fauteuils confortables devant un feu qui crépite et que la nuit avance, son cancer, son espoir et son combat. Et, voilà que celui de sa mère s’invite dans cet univers feutré. Et lui à vingt-cinq ans espère qu’elle ne peut être vraiment malade, au point d’en mourir. Ce n’est qu’après que la peur dévore celui qui y pense !

Alors, Alain Rémond décide de reprendre son enfance pour aller chercher loin en lui, les moments de bonheur qui lui sont attachés. Et, Trans, son village, sa maison, ses frères et sœurs se révèlent. N’allez surtout pas, comme une de ses lectrices ou les copains de ses dix ans, y faire un tour car, comme eux, vous serez déçu ! Dans Ma mère avait ce geste c’est le village coloré par ses bulles d’amour et d’émotions que nous découvrons !

Évidemment, dans ces pages, il y a forcément une partie de nous, de nos souvenirs et de nos amours. J’y ai découvert pourquoi j’avais passé un examen pour entrer en 6ème et pourquoi on mangeait tant de beefsteak de cheval !

Mais, dans Ma mère avait ce geste, c’est d’une nostalgie heureuse, apaisée et sereine qui nous est présentée. Car, ici, on a fait le tri entre le passé, les ressentiments et les aigreurs pour ne retenir que la douceur et la tendresse des situations et de l’amour. Alain Rémond est capable de raconter la honte sans la ressentir à nouveau, capable de raconter les cris, sans avoir peur de les entendre. Ce texte est d’une grande sensibilité, d’une grande tendresse et d’admiration pour cette femme dévouée à sa famille et à chacun de ses enfants.

Le geste de sa mère est le geste universel des mères qui sont inquiètes et qui affrontent les rigueurs de la vie pour préserver et protéger, coûte que coûte, leurs enfants. Car, il faut beaucoup de tendresse pour avoir l’impression qu’il ne manque rien grâce au dévouement d’une mère qui s’occupe de tout.

Il m’a fallu du temps pour découvrir ses mots, pour les lire avec le cœur. Les larmes de bonheur envahissent souvent, avec la vieillesse, lorsque le bonheur est trop brut, trop fort pour le gamin (ou la gamine) qui a pleuré souvent des larmes de chagrin et de tristesse. Et, il y a dans ce texte beaucoup de larmes de bonheur.

Pour conclure

Alain Rémond m’a tellement accompagnée avec ses chroniques dans Télérama, que j’ai l’impression de le connaître, vraiment. Dans la confrérie des enfants de femme de ménage où l’on rencontre Camus, on se reconnaît à la fierté du « Ce n’est pas parce-que on a rien, qu’il faut se laisser marcher sur les pieds ». Et Dans ma mère avait ce geste, Alain Rémond nous confie la confiance que sa mère a eu en lui, cette force qu’elle a su lui insuffler malgré la rudesse d’une famille de dix enfants et d’un père cantonnier, qu’il a eu tant de mal à appeler papa. Un récit pour la douceur du souvenir et la tendresse sans nostalgie !

Merci à Delphine des @EditionsPlon pour #Mamèreavaitcegeste de @AlainRémond  de m’avoir permis de découvrir ce roman.

#bonnesfeuilles #extrait #rl2021#Books #Reading #Lecture #Livres

Puis quelques extraits

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

Je suis prêt à la croire et en même temps je suis inquiet. Ma mère ne se plaint jamais, ne parle jamais, ne parle pas de ses soucis de santé, c’est ma mère, solide, inébranlable, qui n’est jamais malade (…)

Je ne marche plus, le cœur cognant dans ma poitrine, dans la terreur d’être à jamais perdu.

Et moi je ne savais rien de lui. Je n’ai jamais vraiment parlé avec lui . Jamais. La vérité c’était qu’il me faisais honte. J’avais honte de mon père. Mon père, qui était tellement aimé des cantonniers.

Nous remettions nos pas de jeunes adultes dans nos pas d’enfants, pour essayer de retrouver des sensations, des bouffées d’émotions, comme si ce temps ne s’était pas écoulé. Mais c’était loin tellement loin déjà. Nous courions après une chimère.

Je suis parti de Trans, j’ai dû partir de Trans. Mais sans cesse en pensée, j’y reviens. Pour ne jamais oublié qui je suis.

Oui, j’ai été heureux à Trans, incroyablement, presque insupportablement heureux, malgré la guerre qui reprenait le soir, quand mon père rentrait en mobylette.

Nous feignons tous le plaisir et la joie de tous nous retrouver, nous sommes les acteurs d’une triste comédie, nous savons tous qu’elle va mourir et nous nous forçons à rire, à plaisanter, comme nous savons si bien le faire dans la famille Remond.

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi.com Alain Rémond
Un premier extrait
vagabondageautourdesoi.com Alain Rémond
Puis un second
vagabondageautourdesoi.com Alain Rémond
Puis le dernier

Fragment audio

Du côté des critiques

Page des Libraires

D’autres blog en parlent

Questions pratiques

Alain Rémond – Ma mère avait ce geste

Éditeur : Plon

Twitter : @EditionsPlon Instagram : @editionsplon

Parution : 2 septembre 2021

EAN : 9782259307062

Lecture : Septembre  2021

Littérature contemporaine

Auteurs commençant par R

Chroniques littéraires

11 commentaires

    • Oui, c’est quelqu’un de profondément sensible, qui semble simple et abordable. Comme il est dans ce livre !

    • Surtout, je me régale ! Et, maintenant que sortent les premières sélections des prix, je suis contente d’y trouver des romans que j’ai bcp aimé 🙂

  1. Comme toi j’appréciais beaucoup ses chroniques dans Télérama. Une bonne raison de découvrir son livre que tu as si bien présenté.

    • J’ai pris bcp de plaisir à lire son roman mais surtout beaucoup d’émotions !

  2. Tu me donnes très envie de découvrir ce livre qui a l’air plein d’émotion et de profondeur, dommage que les journées n’aient que 24 heures. Bonne soirée

    • Ça oui, le temps passe toujours trop vite lorsqu’on fait quelque chose qui plaît !

  3. Je crois que j’aimerai beaucoup ce livre si je le lis et qu’il me fera pleurer. Mon grand-père maternel a eu 8 enfants et était cantonnier. Bonne journée

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.