La radio a 100 ans !

La radio a 100 ans ! Impossible de passer à côté de cet anniversaire sans se faire plaisir à évoquer des souvenirs.

Je ne sais pas quel âge j’avais ! Mais mon premier souvenir de radio est la « La famille Duraton » . Le silence se faisait et chez moi, tout le monde  écoutait…

La famille Duraton fut un feuilleton de Radio-Luxembourg qui avait été créé par Radio-Cité en 1937 et à laquelle participait à l’origine le comédien Noël-Noël.

Concept :
Cette histoire simple de Français moyens plongés dans des péripéties de la vie quotidienne a été le trait d’union entre des millions de foyers en France à une époque où la télévision était encore peu répandue, et où la radio constituait le divertissement familial du soir par excellence.

Les Duraton sont en général en situation à la table familiale où ils échangent quelques propos au cours du dîner.
C’est en France l’ancêtre du soap opera.

L’émission était d’ailleurs souvent précédée et suivie par des publicités pour des cosmétiques.

La série a commencé en 1937 sur Radio Cité pour se terminer en 1966 sur Radio Andorre, où elle passait à 19h40.  Skyrock

Je révise mon bac sur un bureau dans la salle à manger car je n’ai pas de chambre ! La radio est posée à côté de mes cahiers et livres. Et, j’attends l’émission de José Arthur sur France Inter…

J’y avais découvert la chanson de Robert Charlebois et Louise Forestier qui a l’époque était ma préférée…

Puis il y a eu l’impertinence de Gérard Klein ! Avant de devenir « L’Instit » dans un feuilleton télé, il y eu ses émissions de découvertes culturelles mais qui permettaient aussi aux gens ordinaires de s’exprimer souvent en direct sur des tas de sujets.

Après ou en même temps, il y a eu la voix de Pierre Bouteiller et cet indicatif à 9 h.

La radio, c’est quelqu’un qui parle à votre oreille !

Que choisir de la radio d’aujourd’hui que j’écoute, en direct ou en podcast. Car dès que je me réveille, la radio me parle à l’oreille. Et, souvent pour m’endormir, elle me chuchote des mots, encore et encore !

Bon anniversaire aux voix qui me parlent ! Bon anniversaire la radio qui a 100 ans.

Et, vous, quels sont vos meilleurs souvenirs de radio ?

Sources

France Inter

France Culture

HOMMAGES EN VRAC

BRIC A BRAC DE CULTURE

19 commentaires

  1. Je pensais que c’était plus récent en fait. J’ai assez peu de souvenir de la radio, les récits de Pierre Bellemare et les matchs de foot que mon père écoutait. Ado j’écoutais une émission de hit parade sur Europe 1 dont je ne me souviens pas du titre. Actuellement ça se limite au concert du nouvel an de la philarmonique de Vienne, vu que je n’ai pas de télé. Une de mes collègues écoute une station de son pays africain lorsqu’on veille ensemble et je trouve ça très dérangeant, même si je ne dis rien. J’ai toujours préféré la lecture aux sons. Bonne journée

    • Merci pour tes souvenirs que tu partages avec nous ! Le bruit ne me dérange pas pour lire …Bon week-end !

  2. Que de bons souvenirs que la radio de notre enfance !
    Pour moi aussi, ce fut « La famille Duraton », les devoirs avec Salut les Copains 😉 il y avait un autre feuilleton « L’homme à la voiture rouge ». Chez mes grands-parents également, on écoutait RTL et je découvrais les chansons de ma jeunesse !
    Depuis quelques années, j’ai arrêté d’écouter la radio, trop de blabla pour moi…

  3. Idem pour moi, on a eu la TV assez tard mais le poste de radio trônait il avait même sa petite table (comme les TV plus tard!) que de souvenirs avec des émissions cultes Radioscopie et Jacques Chancel,le jeu des 1000 francs et l’époque bénie de Salut les copains…. Entre autres … Époque magique ô combien, et pas de pubs…
    la belle voix grave d’Eve Ruggieri

    • Évidemment Jacques Chancel a 17 h et son générique si particulier ! Le jeu des 1000 francs avec Lucien Jeunesse et son « A demain, si le voulez bien ! » 🙂

  4. C’est chouette d’avoir rédigé cet article !
    Il n’y avait pas de télévision chez moi, alors la radio tournait toute la journée. Ma mère l’écoutait en faisant son ménage, nous écoutions les jeux du midi puis les histoires de Pierre Bellemare dont la voix reste gravée dans mon oreille… (et m’a donné envie d’écouter des livres audios…) et puis, à l’adolescence, c’était le Top 50 et le soir j’enchaînais sur une autre station avec une émission de musique dont le nom m’échappe… sans compter les commentaires des matchs de foot (écoutés avec mon père), avec la verve d’Eugène Saccomano… Toute une époque 🤗
    La radio reste un média de choix, que j’utilise chaque jour, qui me réveille, qui m’accompagne en voiture, qui m’informe et me divertit au cours de mes activités 😉

    • Oui, moi aussi, c’est vraiment des voix qui m’accompagnent partout, pour tout, et pour tellement de choses. Merci bcp

    • Oui c’était la voix de l’extérieur, du monde autour de nous, bien que le journal en était une autre !

  5. Je me souviens des voix de Pierre Bellemare et d’Eve Ruggieri, qui ont bercé mon enfance. Je ne sais pas si j’aimais leurs émissions, pas sûr, mais ils faisaient partie de mon univers.

    • Oui, bien sûr, Pierre Bellemare et Eve Rugierri Oh combien leurs voix étaient présentes chez moi aussi !

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.