Les roches rouges – Olivier Adam

Au cours d’un dimanche triste et morne, Leïla écrit sur son petit carnet offert en cachette par son nouvel amour. Leïla est toute jeune, mais déjà mère d’un petit Gaby, un petit bout de trois ans complétement craquant. Elle a aussi un mari mais là, c’est vraiment pas un cadeau ! Son Alex a treize ans de plus qu’elle. Ça en soit, c’est pas important, sauf qu’il l’a séduite alors qu’elle avait  quatorze ans. Un autre problème c’est son canapé, ses bières, ses amis et les coups qu’il aime lui donner.

Antoine est un jeune adulte de tout juste dix-huit ans même s’il aime à se vieillir. Il habite en Ile de France, en zone 4, avec ses parents qui sont un couple âgé. Lui, il est « sorti de ses rails » depuis bientôt deux ans. Il boit, se drogue et a arrêté le lycée. Sa vie part à la dérive.

Pourtant, leurs vie s’éclairent tous les deux lorsqu’ils se retrouvent. Et, de là Leïla et Antoine vont ensemble faire tout pour infléchir leurs vies

Olivier Adam signe avec « les roches rouges «  son second roman pour jeunes adultes. Écrit de façon choral entre le journal de Leïla et le récit d’Antoine, il aborde le début de vies d’adultes quand ceux-ci n’ont pas toutes les chances de leurs côtés. Ce n’est pas un roman à l’eau de rose car Olivier Adam décrit des réalités difficiles avec des choix à faire au milieu de la violence, du désespoir et de la dépression. 

Mais, ce roman démontre aux jeunes lecteurs, l’importance de la parole et la nécessité d’assumer la responsabilité de ses actes et même ses égarements pour éviter d’être dans la spirale de la destruction.

Roman sombre, comme toujours, mais avec en toile de fond la résilience des personnages, Olivier Adam offre un récit construit autour d’une écriture maîtrisée qui emmène le lecteur vers un monde adulte et assumé.

Merci @Netgalleyfrance et @robert_laffont et  pour #Lesrochesrouges @OlivierAdam18

Chanson de la ville silencieuse – Olivier Adam

Une partie de badminton – Olivier Adam

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

 

Bienvenue en zone 4. Sainte patrie du métro boulot dodo. Capitale de l’ennui. Métropole de la zone eu bas des cages d’escalier, des tours de vélo sur les parkings de supermarché et des clopes à la chaîne sur les bancs du parc. Mais le dimanche, c’est le pire. Dans ma rue il n’y a pas âme qui vive, et autour, c’est pas mieux.

Il faut bien agir, dans certaines circonstances. On préférerait pas mais des fois, on n’a pas le choix.

Les familles sont tellement pleines de mystères. Si opaques. De loin, tout paraît simple mais quand on s’approche, c’est gorgé de secrets dégueulasses, de silences qui cachent des trucs pas clairs, inavouables.

J’ai rien à dire, moi. J’ai rien sur quoi écrire. Et lui il répétait : pour écrire, il faut déjà écrire. Écrivez et vous verrez que vous avez quelque chose à écrire. Quelque chose d’unique.

Peut-être qu’il faut juste avancer au jour le jour. Même dans le brouillard. Même sans savoir où on va.

J’en veux à mon cerveau d’être capable de me jouer ce genre de tour. Ne pas voir, ne pas accepter l’évidence. La nier. L’oublier. La contredire.

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

Les roches rouges – Olivier Adam

Éditeur : R- Jeunes adultes chez Robert Laffont

Parution : 28 mai 2020

EAN : 9782221247143

Lecture : Mai 2020

11 commentaires

  1. j’ai attendu de l’avoir terminer pour lire ta chronique et je vois que tu l’as apprécié aussi…
    Pessimiste comme toujours mais l’histoire est tellement belle et pour tout public 🙂

    • Oui, je ne sais pourquoi il a été estampillé jeune adulte…Il a même eu un article élogieux dans Le Monde des livres de cette semaine …. /°

    • Tu as raison mais attention, Olivier Adam est du genre un peu pessimiste et la fin ne sera peut-être pas celle qu’on aimerait …Bonne soirée

    • Oui, Olivier Adam écrit sur les gens dits « premiers de corvée » et j’aime sa façon de voir le monde. Bon week-end Gwenn

  2. Coucou
    Merci pour ta chronique qui me fait découvrir un peu plus ce roman que je n ai pas reçu, mais bon j ai de quoi faire

    • Oui,je crois! Je suis toujours très étonnée par ta rapidité de lecture! Bravo …

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.