Les Quincados – Serge Guérin

Quel est le point commun entre Antoine De Caunes, 65 ans, Sophie Davant, 56 ans, Sharon Stone, 60 ans ou même Harrison Ford, 73 ans ? Ils sont tous « Les Quincados« , à la manière dont les définit Serge Guérin dans son nouvel essai paru aux éditions Calmann- Lévy au printemps 2019.

Un quincado (ou plutôt une car elles sont largement majoritaires) est une personne cinquantenaire qui, loin de refuser de vieillir en accepte les inconvénients, souhaite vivre en poursuivant ses désirs et ses envies en toute liberté !

Est-ce que cela vous ressemble ? Un test en fin de volume vous permet de vous déterminer « quincado pop », « quincado artiste, « sénior traditionnel »ou « vieux jeune »…

Après avoir été une ménagère de plus de 50 ans, me voici une une quicado, plutôt sexagénaire, car je ne vois pas le vieillissement comme une fatalité (pas trop …mais quand-même, un peu !) mais comme une ouverture vers plus de liberté pour profiter de chaque moment. Cette notion est en fait une contraction entre quinquagénaire et adolescent.

Sociologue devenu spécialiste des questions autour du vieillissement et enseignant à l’INSEEC et directeur de la formation des directeurs de santé, Serge Guérin pose la définition du concept, en décrit les contours, dégage certaines caractéristiques par les origines sociales et culturelles, le mode de vie, la personnalité à travers différents portraits. Il montre aussi la capacité de cette tranche de la population à innover et à bousculer les idées reçues pour continuer à participer à la société alors que les institutions tendent à opposer les générations et à mettre à l’index une partie de la population qui n’a plus de reconnaissance économique classique. C’est un véritable enjeu de société que nous traversons: la faculté de prouver notre aptitude à faire lien de solidarité dans une société hétérogène et plurielle.

Cet essai, très facile à découvrir, est agréable à lire. Les portraits décrits sont plaisants et réalistes. Ce concept, introduit par l’auteur en 2015, y est présenté avec bienveillance, sans condescendance ni jugement, révélant ainsi sa capacité d’ouverture à percevoir les évolutions d’une société complexe pour rester chaleureuse.

Merci à #NetGalleyFrance et #CalmannLévy  pour #LesQuincados

Ce livre m’a été offert en service de presse par Netgalleyfrance. Remerciements aux éditions Calmann-Lévy. Ceci est mon avis en toute honnêteté et sans pression, comme d’habitude.

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

 

D’une certaine manière, bien vieillir c est être chez soi, au sens d être respecté dans son autonomie et ses choix. Les quincados s’inscrivent parfaitement dans cette optique.

En fait le véritable quincado ne se refuse pas de vieillir, il récuse les conséquences et les images associées à la prise d âge.

Lorsque l’on dispose sans effort du nécessaire, le superflu a besoin de raconter une histoire.

Le lien entre les générations se tisse à partir d un univers poétique et ouvert sur le monde, et non en fonction de l’âge.

Les quincados participent de cette rébellion des âges , de cette révolte contre une quelconque date de péremption qui nous serais imposée.

Car être un quincado, ce n est pas nécessairement vivre avec des plus jeunes, mais plutôt vivre à sa manière et se donner le droit d’expérimenter, de désirer, d’aimer.

 » Tu n’as pas changé » est une formule passe-partout qui se veut positive et gentille. Mais quelle bêtise! Si nous n’ avons pas changé, c ‘est que nous n’avons rien dit, rien fait, rien vu, rien compris, rien appris…

 

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

Les Quincados – Serge Guérin

Éditions : Calmann-Lévy

Parution: 3 avril 2019

ISBN : 2702163262

Lecture: Juin 2019

 

5 commentaires

  1. C’est vraiment la chanson de Zazie  » speed  » 😌.. Constat intéressant et réel.. mais attention à ne pas être  » ridicule ». Certains artistes nommés le frôlent ce ridicule, inutile d’essayer, les 20 ans se sont éloignés 🤗😅🤩. Merci Mata 🍃🎐

    • Oui, Zazie est une vraie Quincado ! Alors, la frontière est quand même assez mince et variable selon chacun …Peut-être, que l’important c’est d’être en accord avec soi-même …Car, franchement, à nos âges nous pourrions nous libérer de ces diktats du bien-pensant et du bien-disant ….Même si je reste en fait très conformiste ! Mais, bon, voilà! C’est la liberté de chacun ! Plus facile à dire qu’à faire …Comme toujours! Belle fin de semaine où vous avez la chance de ne pas être trop touchée par la canicule française !

    • C’est vrai que le ton est assez humoristique et peut permettre une lecture genre »sérieuse » en plein soleil sur la plage ! Bonne fin de semaine !

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.