Hélène Frappat – Trois femmes

… disparaissent

RENTRÉE LITTÉRAIRE HIVER 2023

vagabondageautourdesoi.com - Hélène Frappat - Critique cinématographique et romancière, Hélène Frappat propose une enquête sur la similitude du destin de trois femmes, de la grand-mère à la petite fille, qui ont été comme effacées de la mémoire cinématographique par la prédation d’un homme.

La scène des Oiseaux est dans toutes les mémoires. Tippi Hedren interprète la scène finale avec beaucoup de réalisme. En effet, Alfred Hitchcock a remplacé les oiseaux mécaniques par des vrais pour affirmer son pouvoir sur son actrice qu’il a façonnée et qui lui résiste !

À partir de ce fait, la détective de Hélène Frappat, sorte de Miss Marple au pays d’Hollywwod, ouvre une enquête. Elle confronte la vie de Tippi Hedren avec celle de sa fille Mélanie Griffith, qui se présente comme une bimbo à la voix enfantine, puis celle de sa petite fille Dakota Johnson, révélée par l’adaptation du livre Cinquante nuances de Grey, dans lequel elle signe un contrat de non-existence avec un mâle prédateur.

Hélène Frappat n’explique rien. Sa détective cherche, énonce les faits, les remet en perspective, décortique les interviews, les interventions et les mémoires de ces femmes et rappelle l’invisibilité dans laquelle elles sont tombées lorsqu’elles ont refusé d’être le jouet de leur prédateur.

J’avoue que je me doutais que le grand cinéaste, Hitchcock, n’était peut-être pas aussi sympathique qu’il m’apparaissait à la télévision lorsqu’il présentait ses films. Mais Truffaut, alors critique, avait célébré son talent. Alors… Pourquoi chercher plus loin ?

Cette enquête cinématographique est fouillée et largement documentée. J’ai eu besoin d’aller confirmer les éléments pour en comprendre l’importance. La répétition de l’impossibilité des mères à protéger leur fille est sidérante par des femmes sensées et intelligentes.

Ces femmes qui ont choisi d’apparaître en grand sur l’écran de cinéma, se font effacer par la volonté d’un homme. Obligées de disparaître pour rompre le circuit de la victime. Mais, en difficulté pour protéger leur enfant des mêmes griffes.

Ce récit se lit très facilement. C’est un vrai plaisir de fouiller avec Hélène Frappat sur moins de soixante ans les archives de cinéma et d’exhumer le parcours de ces femmes qui ont résisté.

Des épreuves des Oiseaux (1963) aux points de suture de Roar (1981) pour qu’enfin dans Suspiria (2018), Dakota Johnson venge les femmes de sa lignée, même si elle se fait très mal !

À travers sa détective, Hélène Frappat utilise sa colère pour dénicher la vengeance d’une petite fille. Comme elle le dit à la fin, rangeons l’imperméable de Colombo et remettons nos lunettes pour voir le grand écran, mais restons vigilants sur ce qu’il veut nous faire voir !

Puis quelques extraits

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

Cinq ans, c’est l’anniversaire de Mélanie Griffith, à qui Alfred Hitchcock offre une petite boîte en sapin en forme de cercueil contenant une poupée qui reproduit, dans le moindre détail, coiffure comprise, le corps miniaturisé de sa mère vêtue du tailleur vert amande des Oiseaux.

« Rien du tout ! dit la dame au sac en alligator.
’’ Rien du tout ! ’, le viol, et le meurtre.

Une actrice doit-elle fuir pour ne pas choisir ?
Pour ne pas mourir?

La détective ne veut pas rapetisser l’âme des femmes que leur profession contraint à se voir en grand. Car la seule différence entre le visage d’une femme et celui d’une actrice, c’est l’agrandissement.

Mélanie Griffin sait-elle que presque trente ans auparavant, sa mère a fui la limousine de son patron ?

La proie doit tout savoir du prédateur. Lui peut tout s’ignorer de la proie.
Pour survivre, la proie doit-elle devenir le prédateur qu’elle a fui ?

Les Grecs racontent que le Cyclope naît dans la cavité du cœur humain, bouillonnante de fureur. L’œil mort de Colombo est une grotte où le flic aux chaussures sales, à l’imperméable froissé, à l’antique bagnole, dissimule sa rage contre les puissants qu’il finit toujours par enfermer.

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi.com - Hélène Frappat -
Incipit
vagabondageautourdesoi.com - Hélène Frappat -
Suite incipit
vagabondageautourdesoi.com - Hélène Frappat -
Vrai incipit

Du côté des critiques

Les Inrockuptibles

Questions pratiques

vagabondageautourdesoi.com - Hélène Frappat -

Hélène Frappat – Trois femmes disparaissent

Éditeur : Actes Sud

Twitter : @ActesSud  Instagram : @actessud

Facebook

Parution : 4 janvier 2023

EAN : 9782330174125

Lecture : Janvier 2023

Littérature contemporaine

Littérature générale

Auteurs commençant par F

Chroniques littéraires

11 commentaires

    • Je ne savais pas non plus. Même si, après coup, la relation que le réalisateur avait avec ses actrices m’a toujours semblée trouble. Mais de-là à imaginer une vraie relation toxique … Et, ça continue sur trois générations …

    • Oui, je connaissais très peu de choses sur l’interprète des oiseaux et des deux autres femmes !

    • C’est vrai, tu as raison, un peu déroutant par sa forme mais passionnant tant Hélène Frappat connait son sujet. Bonne soirée 🙂

    • C’est tout une époque du cinéma américain que Hélène Frappat raconte à travers ces trois femmes ! Bonne soirée !

  1. Ce livre a l’air très intéressant. Je ne suis pas étonnée que les prédateurs rôdent à Hollywood, je pense que seule une toute petite minorité s’est fait prendre et encore très récemment. Avant c’était considéré comme normal de la part de ces « grands » hommes. Bonne journée

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.