Gaëlle Josse – La nuit des pères

RENTRÉE LITTÉRAIRE 2022

vagabondageautourdesoi.com- Gaelle Josse - Nouveau roman pour cette rentrée littéraire de Gaëlle Josse avec La nuit des pères ! Et, c’est une vrai réussite qui se lit en immersion, l’émotion au bord des yeux et le cœur chaviré !

Brins d’histoire

Isabelle Erard rejoint son frère, Olivier, pour rencontrer, peut-être la dernière fois, son père qui place « des petits cailloux en papier dans ses poches ». Elle n’est pas revenue depuis si longtemps pourtant elle se souvient de tout ce qui l’a poussée à fuir.

Les phrases qui ouvrent ce roman sont significatives de la difficulté de se construire après les affirmations paternelles  » Tu ne seras jamais aimée de personne » et « Tu vas rater ta vie » que son père. Pourtant, Isabelle porte en elle la force du combat et la fougue de la colère.

Comme sa mère, Olivier a senti viscéralement très tôt ce que cachait les mots haineux et l’attitude dédaigneuse de ce père sans en connaître véritablement leur nature. Le traumatisme vécu rejoint un pan de notre histoire, encore trop souvent passée sous silence.

Néanmoins, Olivier a accepté de revenir auprès de son père lors du décès de sa mère. Kiné, il s’est implanté dans le village de son enfance et a commencé à veiller sur son père laissant sa sœur conquérir le monde sous-marin avec ses documentaires.

Néanmoins, la maladie d’Alzheimer augmente l’urgence de se retrouver tous ensemble réunis.

Alors, …

Le talent pour la narration de Gaëlle Josse n’est plus à démontrer. L’écrivaine sait s’emparer d’un sujet et en restituer toute la complexité. Dans La nuit des pères, la compréhension du comportement paternel en constitue l’intrigue. Isabelle compare l’attitude de son père à l’illustration que Goya a faite avec son tableau « Saturne dévorant un des enfants ».

En interrogeant la relation très particulière de ce père à sa fille, Gaëlle Josse en démontre la valeur destructrice sans jamais prendre parti. Évidemment, ce n’est qu’à la fin que l’objet de cette violence sera révélée.

Là où dans ses autres romans, l’écrivaine semblait quelque fois en deçà de l’émotion suscitée par la description de la situation.  Pour La nuit des pères, Gaëlle Josse restitue avec brio la palette des ressentis d’isabelle, la froideur rude du père et les efforts faits par le frère pour permettre à cette relation filiale de retrouver une certaine harmonie.

Il y a dans ce roman des nuances d’authenticité qui rendent les situations justes véridiques au point que l’émotion submerge souvent.

En résumé,

Au désamour d’un père ressenti par sa fille, Gaëlle Josse oppose les tentatives de celle-ci pour continuer à avancer, se construire, aimer même si la vie a frappé encore sa culpabilité et s’investir dans un travail qui la remplit et la répare à la fois.

A la froideur paternelle, l’écrivaine oppose la beauté de la nature des documentaires réalisés par la fille. Les paroles méchantes et culpabilisantes d’un père sont annulées par la force de vie qui réussit à dépasser les barrages pour en faire des appuis.

Au nom de nos pères est un roman sur un secret qui perturbe toute une cellule familiale, et détruit à petit feu à la fois le porteur mais aussi l’entourage lorsque la parole ne peut être énoncée pour apaiser. Une formidable réussite au niveau de l’émotion suscitée. Un grand roman !

Pour aller plus loin

Gaëlle Josse – Ce matin-là

Puis quelques extraits

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

Ta fille qui porte la tempête est là, mais elle est lasse du vent, du grand vent qui gifle, qui tourmente et qui épuise.

C’est bien toi, ça. Lancer tes explosifs aux moments les plus inattendus et te désintéresser des dégâts.

Mais, grand frère, nous le savons tous les deux que ça ne veut rien dire, faire son deuil, que c’est une expression pour les magazines, on continue de marcher avec nos morts sur les épaules, avec nos ombres, et rien d’autre.

Alors, c’est vrai, mon père, c’est bien vrai, c’est donc ainsi ? Tu avances dans la pénombre et le chemin s’efface, tu te perds et tu sèmes de petits cailloux en papier pour retrouver tes propres traces.

Je vais mourir, Vincent, à mon tour, je vais m’écrouler si je n’avance pas.

Je réalise combien c’est facile de partir, de tout laisser en plan, de tout laisser aux autres.

On n’oublie jamais ce qui nous a terrorisé, on tente juste de fermer la boîte. et ça ne marche jamais.

La maladie de l’oubli est bien là, capricieuse, tapie, sournoise. Patiente et sûre de gagner, un jour où l’autre.

A la mort de maman, j’ai compris qu’il allait tomber, dévoré par ses montres, et qu’il fallait quelqu’un pour les tenir encore un peu à distance.

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi.com- Gaelle Josse -
Le prologue
vagabondageautourdesoi.com- Gaelle Josse -
Un premier extrait
vagabondageautourdesoi.com- Gaelle Josse -
Puis le dernier

Du côté des critiques

France Info

Du côté des blogs

Pamolico LittlePrettybooks  Tours et culture

Questions pratiques

Gaëlle Josse – La nuit des pères

Éditeur : Les éditions Noir sur Blanc

Twitter : @noirsurblanc Instagram : @editionsnoirsurblanc

Facebook

Parution : 18 août 2022

EAN : 9782882507488

Lecture : Septembre 2022

Littérature contemporaine

Littérature générale

Auteurs commençant par H, I, J, K

Chroniques littéraires

25 commentaires

  1. Je n’ai encore rien lu de cette auteure, mais pas sûr que ce sujet me convienne vraiment.Grâce à toi, on ne risque pas de manquer les perles de la rentrée. Bonne journée

    • Oh, terrible ..Difficile de se reconstruire après une relation si dévastatrice ….Bonne journée

    • Gaëlle Josse s’inspire beaucoup de faits d’actualité. Avant le burn-out, l’histoire de Vivian Maier ect….Ici est-ce la situation décrite, la virtuosité du style…je ne saurais précisément le dire, mais j’ai été touchée par ce roman 😍

    • J’ai été touchée par la façon dont Gaëlle Josse a su me faire ressentir l’émotion si fine d’Isabelle. 😉

    • Le style de Gaëlle Josse est toujours très fouillé et sa connaissance de la psychologie des situations étudiées très sûre. Pour celui-ci, elle m’a en plus touchée par la palette d’émotions que j’ai ressenti à sa lecture . 😉

    • Le marque page une passion d’il y a longtemps que je remets au goût du jour dans mes photos de livres en ce moment 😃

    • Autant pour le précédent, il m’avait semblé manquer d’un petit quelque chose, pour celui-ci je suis très enthousiasme du très bon moment de lecture passé. 😍

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.