Auteurs commençant par H-I-J-K

« Derrière chaque livre se trouve un nom, une personne. En ce cas, détruire un livre équivaut à la destruction d’une vie humaine ».
Marek Halter

Auteurs commençant par H.I.J.K de littérature générale

Matt Haig – La Bibliothèque de Minuit

Une bibliothèque de la vie sans fin, c’est ce que propose Matt Haig dans son nouveau roman La Bibliothèque de Minuit paru en cette rentrée littéraire 2022 d’hiver.

Nora Seed veut en finir avec la vie et organise son suicide. Mais entre vie et mort, elle découvre un espace possible pour revoir sa vie et savoir si sa décision est sûre et certaine, La Bibliothèque de Minuit. Dans cet espace, Nora retrouve Madame Elm, sa bibliothécaire de jeunesse. Elle peut, avec son aide, feuilleter les livres de sa vie. Mais celui qui pèse le plus lourd est celui des regrets. Des regrets d’avoir pris les mauvaises décisions, qui encombrent son quotidien de « Si j’avais su … »,etc.

Tous ce qui fait que de ruminations en ruminations, la dépression envahit le quotidien et entraîne inexorablement vers le suicide.  Matt Haig avoue avoir vécu il y a de nombreuses années ce genre de situation.

Cette bibliothèque extraordinaire donne l’occasion à Nora de reprendre des brins de sa vie avec des décisions légèrement différentes que celles réellement vécues. Mais dès qu’elle éprouve un regret, elle revient instantanément dans ce lieu particulier et retrouve son « moi racine ». Aussi, Nora a l’occasion de pouvoir effacer toutes ses erreurs et vivre toutes les vies qu’elle désire. La suite ici

Lou Kanche – Rien que le soleil

vagabondageautourdesoi.com Lou Kanche Premier roman de Lou Kanche, Rien que le soleil, titre extrait du Barbe Bleue de Perrault raconte une année scolaire de la vie d’une jeune femme confrontée à ses rêves inassouvis d’une vie différente et son quotidien devenu, au fil des mois, banal et routinier. Une voix littéraire se découvre certainement en cette rentrée littéraire !

Norah Baume est une jeune professeure de Lettres mutée à Garches lès Gonesse en banlieue parisienne. C’est la rentrée dans son lycée. Débarque en retard dans sa classe un adolescent sûr de son pouvoir attractif, avec une confiance décuplée de son charme et qui s’amuse du trouble croissant de son enseignante.

L’ennui et le costume trop étriqué du professeur font que Norah a de plus en plus de mal à tenir son rôle, surtout que l’image de l’adolescent commence à l’obséder. La routine ne suffit plus à effacer le vide de son existence, comparé à ce qu’elle avait imaginé. De plus, il y a six mois, son père est décédé.

Norah continue à proposer ses cours en perdant de plus en plus son enthousiasme. Ainsi, avec un extrait de la Chartreuse de Parme de Stendhal, elle bâtit sa séquence pédagogique autour de la modernité du personnage en littérature : Alors, le héros, Fabrice Del Dongo est subjugué par la beauté d’un valet. Il arrête son geste criminel pour ne pas ternir cette image parfaite. C’est une métaphore du trouble ressenti par l’enseignante qui découvre, en circulant dans les rangs, que le bel adolescent n’a pas son texte devant lui. Trahison instantanée, le dérapage approche ! La suite ici

Maylis de Kerangal – Canoës

vagabondageautourdesoi.comMaylis de Kerangal réunit huit nouvelles comme un roman particulier autour de l’expression de la voix humaine.

Maylis de Kerangal triture jusqu’à la démesure son langage, choisissant mots et expressions au plus juste de son envie de perfection, les malaxant pour faire éclore émotions et sensations, les agençant sur plusieurs pages sans respiration, le point intervenant longtemps après …

Lire la suite ici

Delphine Horvilleur – Vivre avec nos morts

Delphine Horvilleur raconte dans Vivre avec nos morts son travail d’accompagnant sur le chemin de la mort. De la présentation d’inconnus, comme sa meilleure amie, en personnes célèbres comme Marceline et Simone, « Les filles de Birkenau », ou la psy de Charlie, et tant d ‘autres, la rabbin explique son travail auprès des vivants et donne aussi des clés de réflexion pour apprivoiser la mort.

Nombreux sont les objets ou actions que je dédie à mes morts comme autant de cailloux pour soutenir la vie. Alors autant dire que ce titre m’est parfaitement connu ! Et pourtant, quelle provocation de sortir ce livre dans la période actuelle ! La suite ici

Gérard Jugnot – C’est l’heure des contes

Oriane Jeancourt-Galignani – La femme-écrevisse

Ragnar Jónasson – Sigló

vagabondageautourdesoi-

Sixième enquête de l’inspecteur Ari Thór Arasson, Sigló permet à Ragnar Jónasson  de sortir de la trilogie de la Dame de Reykjavík  et de retrouver ce petit village du nord au nom imprononçable, Siglufjördur, pendant le long week-end de Pâques.

Alors, Ari Thór est particulièrement content de retrouver pour ce week-end particulier son fils Stefnir, trois ans, avec son ex-femme Kristin, émigrée en Suède pour reprendre ses études de médecine. La suite ici

Gaëlle Josse – Ce matin-là

vagabondageautourdesoi.com

Avec Ce matin-là, Gaëlle Josse présente la renaissance d’une femme confrontée à un burn-out et qui va devoir reconstruire sa vie pour en retrouver un goût renouvelé, peut-être un peu différent de celui d’avant.

Quelle merveilleuse idée de roman ! Gaëlle Josse prend dans ses bras son héroïne Clara, trente-cinq ans, victime du travail et détaille à la fois les raisons de sa dépression mais aussi les moyens de son réveil. La suite ici

Sérotonine – Michel Houellebecq

Baptêmes du feu – Danièle Henky

Je suis le genre de fille – Nathalie Kuperman

Auteurs commençant par H.I.J.K de romans policiers

Cai Jun – Comme hier

vagabondageauourdesoi.com - Cai Jun- Deuxième roman de Cai Jun traduit en France, Comme hier est un polar complétement immersif dans la Chine actuelle où les croyances ancestrales s’imbriquent à l’essor, économique et technologique, phénoménal actuel. Et de technologie, il en est question. Car le jeu électronique « Comme hier » développe la possibilité de revivre ses propres souvenirs mais aussi de ressentir ceux d’un lieu précis. Pour les différents protagonistes, les cauchemars ne sont pas loin, mais Cai Jun développe aussi un côté onirique particulier.

Suite à un incendie, on découvre un homme de trente-cinq ans, complétement carbonisé. C’est Jiao Keming, propriétaire de l’appartement, professeur d’informatique au Lycée Nanming. Néanmoins, après avoir pensé à un accident, les services de police s’orientent vers un assassinat, surtout lorsqu’ils découvrent à ses côtés, asphyxiés, sa femme, Cheng Lisha, et leur enfant en situation de handicap.

Son téléphone révèle très peu de contact, sauf la photo d’une jeune fille aux cheveux rouges et au pseudo, sur le réseau social chinois ‘Le Dieu de la mort et la jeune fille » dont la traduction serait « La jeune fille et la mort ». Est-ce une rencontre extraconjugale ou autre chose ?

Sheng Xia est une ancienne étudiante du lycée où enseignait le professeur, hackeuse expérimentée, excellente sportive en boxe thaï et surtout solitaire. Elle désire venger sa mort en découvrant son assassin. Son temps de vie est compté car une tumeur a envahit son cerveau. Elle va s’allier au flic, Ye Xiao,  qui s’occupe de l’enquête. Tous deux vont former un duo amour/ répulsion accompagné par un autre protagoniste bien mystérieux. La suite ici

Ragnar Jonasson-Dix âmes, pas plus

vagabondageautourdesoi.com -Ragnar JonassonRagnar Jonasson, le Simenon islandais comme le présente son éditeur, propose son nouveau polar Dix âmes, pas plus qui se situe au nord de son pays, dans le village de Skàlar. Sur la péninsule de Lang, c’est un lieu complétement paumé où l’obscurité en hiver ne semble pas quitter l’extérieur.

Una n’a pu faire médecine comme son père. Alors elle est devenue enseignante. Seulement, son salaire d’enseignante ne suffit plus à lui assurer un petit confort. Elle doit sans cesse se restreindre chaque jour un peu plus. Ses relations sociales semblent être elles aussi en régression.

Alors, lorsque Sarah a connaissance  qu’on cherche dans le nord une enseignante, elle pousse son amie, Una, à participer pour un an à cette expérience, pour se changer les idées, pour enfin connaître d’autres choses. La suite ici

La rivière de l’oubli – Cai Jun

Le tricycle rouge – Vincent Hauuy

La dent du serpent- Craig Johnson

Auteurs commençant par H.I.J.K autres

Eric Halphen – Le faussaire de la famille

vagabondageautourdesoi.com - Eric Halphen - A la fois magistrat, homme politique et auteur de polar, Eric Halphen rajoute encore une corde à son talent : celui d’écrire un essai sur l’art du XIXè siècle à partir de l’histoire du petit fils du peintre Jean-François Millet qui se fit faussaire assez talentueux pour vendre beaucoup avant qu’on ne l’arrête.

La façon de se détendre de Eric Halphen était de se perdre sur Ebay enchères à la recherche de dessins. Lorsqu’un jour, il tombe sur un dessin signé jean-Charles Millet, il s’interroge et découvre que ce peintre était de la famille du grand peintre, mais surtout qu’il était devenu son faussaire !

Peintre majeur du XIXè siècle, le talent de Jean-François Millet a impressionné Van Gogh, mais aussi Dali, le photographe Walter Evans et encore Terence Malik dans les Moissons du ciel et même Banksy qui en détourne son fameux tableau Les glaneuses en dessinant une pause cigarette pour l’une d’entre elles !  Très apprécié en Amérique et au Japon, il reste peu connu en France. La suite ici

chemins sans issue selon Van Gogh

vagabondageautourdesoi.com David Haziot Sur Van Gogh,  il y a tant déjà… Des documents, des essais et tant d’expositions. Malgré tout, en une centaine de pages, les Éditions Ateliers Henry Dougier relèvent le défi avec chemins sans issue de David Haziot et propose une biographie qui raconte notamment les derniers jours de sa vie avec la réalisation du tableau Champ de blé aux corbeaux. 

Vincent Van Gogh s’est installé à l’Auberge Ravoux à Auvers-sur-Oise en cet été 1890. Les moissons n’ont toujours pas commencé et les blés illuminent les champs autour du village. Vincent Van Gogh est pris d’une urgence à créer tout en reprenant le fil de sa vie. Au cours d’un week-end, pour aider Théo et sa femme à déménager, Vincent retrouve ses angoisses, replonge dans sa folie, se sent coupable et s’enfonce dans la solitude. La misère lui broie les nerfs. Sa culpabilité aussi.

La collection Le roman d’un chef d’œuvre souhaite immerger le lecteur au cœur d’une œuvre pour découvrir un artiste. Rendre accessible l’art est un de ses objectifs. Les deux volumes que je viens de découvrir remplissent parfaitement cette fonction. J’ai apprécié en fin de volume la mini biographie avec les dates les plus importantes ainsi que la liste complète des œuvres citées. A noter, un format qui se place facilement dans une poche et se lit n »importe où ! La suite ici

Janvier 2015 LE PROCÈS – Yannick Haenel – François Boucq

En camping-car – Ivan Jablonka

Une farouche liberté – Gisèle Halimi

Télérama

Classement par auteurs

Chroniques littéraires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
%d blogueurs aiment cette page :