Donna Leon – En eaux dangereuses

vagabondageautourdesoi.com - Donna Leon Donna Leon avec sa Venise, sa « laguna », ses « vaporettos » et dans En eaux dangereuses, sa chaleur, sacrée  » calore », que le « Commissario » Brunetti va devoir supporter tout au long du roman !  Heureusement, la « Commissario » Griffoni l’accompagne, napolitaine intransigeante venue s’échouer à la « Questura » de la Sérénissime avec sa blondeur et ses yeux bleus.

D’ailleurs, c’est elle qui tiendra la main de ,la encore jeune mais terriblement affectée, Benedetta Toso qui préfère parler à la police plutôt que de faire venir un prêtre lors de ses dernières volontés. Et, voilà que devant ces révélations, Brunetti s’engage et promet de faire tout son possible !

L’ambiance de Donna Leon

Donna Leon est depuis longtemps préoccupée par l’environnement et dénonce à travers ses polars vénitiens les actions d’une mafia installée qui souvent détourne les aides financières avec la complicité des municipalités. Ici, l’environnement est toujours au cœur de ses préoccupations même si la grande muette a disparu au profit des intérêts individuels.

Soyons clairs, on ne lit pas les polars de Donna Leon pour la qualité de l’intrigue ! Non, on s’y plonge comme avec la madeleine de Proust pour y retrouver une ambiance.

Car dans la Venise de Donna Leon les délinquants s’arrêtent au débarcadère avant de débarquer. Les policiers ont le temps de déguster en terrasse leur café avec leur verre d’eau, même si à regret elle constate que maintenant on le fait payer.

Guido Brunetti, le commissaire, assiste chaque soir au diner préparé par sa femme Paola. Nulle urgence, pas de rendez-vous au beau milieu de la nuit  Il peut tranquillement le matin s’interroger s’il va porter sa veste en lin ou non, vu la chaleur, clin d’œil appuyé au réchauffement climatique.

Signora Elettra Zorci, l’assistante de Pattra, le « questore », sait craquer tous les verrous informatiques avec un sourire et une élégance à laquelle le commissaire est extrêmement sensible !

Mais, sa femme sait le retenir par sa gourmandise légendaire. Car, sa cuisine est un condensé de saveurs et d’odeurs aux noms qui évoquent le soleil. Et lorsqu’il ne peut déjeuner chez lui, il commande un assortiment de « Tramezzinis » où on trouve de la »radicchio » et de la « ruccola ».

Il y a bien deux voleuses mineures qui titillent la réputation de cette province si tranquille. Alors, on les envoie ailleurs. Mais, comme le monde change, même chez Donna Leon, leur avocat casse le stratège. Alors, elles reviennent tranquillement au bord du Grand Canal.

En conclusion,

Alors, oui, le monde ne change pas chez Donna Leon. C’est ce qui m’a attirée vers « En eaux dangereuses »! Seulement, voilà, c’est moi qui ait changé et j’ai trouvé longues, très longues ses déambulations dans une ville rêvée même si l’écrivaine ne nous cache pas sa noirceur environnementale.

A regret, j’ai quitté Brunetti, Elettra et Paola et ses enfants, comme quand on quitte des gens qu’on aime mais qu’on sait que malgré les promesses mensongères, on ne verra plus de sitôt ! Dommage, je prendrais bien un « expresso » à la terrasse d’une « trattoria » avec un « cornetto » à regarder le monde passer !

Remerciements

@NetGalleyFrance et  @calmann_levy pour #Eneauxdangereuses  #DonnaLeon

Puis quelques extraits

 

 

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

C’était comme si. elle avait payé son dû et qu,’on lui avait restitué son apparence.

Les gens n’aiment pas les prêches, même s’ils sont d’accord avec les prêcheurs.

Et en ces temps de gravissime crise économique, qui irait mettre son poste en péril en dénonçant les abus ou harcèlement d’un collègue, voire d’un supérieur ? Faire profil bas, surtout faire profil bas. Et attendre.

La discrétion était une qualité aussi rigoureusement ancrée en lui que les compartiments étanches d’un navire. Ces cloisons devaient exister, sinon les liquides risquaient de passer d’un secteur à l’autre, et de ne créer que contamination et ruine autour d’eux .

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi.com - Donna Leon
Un premier extrait
vagabondageautourdesoi.com - Donna Leon
Puis un second
vagabondageautourdesoi.com Donna Leon
Puis le dernier

 

Du côté des critiques

Le Télégramme 

D’autres blog en parlent

Tours et cultureEbook4all

Pour aller plus loin

Venise – Guido Brunetti – Une ville / Un flic de polar

Questions pratiques

Donna Léon – En eaux dangereuses

Éditeur : Calmann Lévy

Twitter :  @calmann_levy Instagram : @calmann.levy

Parution : 15 septembre 2021

EAN : 9782702182734

Lecture : Octobre 2021

Romans policiers

Auteurs commençant par L

Chroniques littéraires

21 commentaires

  1. Cela fait un très long moment que je n’ai pas lu Donna Leon. Je me disais que peut-être, avec celui-ci, j’allais renouer avec elle. Finalement, à te lire, je crois que je vais m’abstenir.

    • Cela reste mon impression du moment. Mais, c’est vrai que c’est edt un peu plan plan 😉

    • Oh, je crois qu’il n’y aurait pas assez de rebondissements. Bonne soirée !

  2. je n’ai lu que le 1er opus de Donna Leon dont j’avais trouvé le rythme trop lent à mon goût mais celui-ci a beaucoup les faveurs des lecteurs alors rien que pour le plaisir de retourner à Venise 🙂

  3. j’aime bien ces polars longs, inhabituel, pas violent… mais si vous déconseillez, j’en lirais un autre de la série

    • Oh, pas un avis négatif ! Mais, je n’aurais jamais du le lire après La Saignée ! Le contraste était trop important 🙂

  4. J’en ai lu pas mal de Donna Leon et j’y reviens, oui, pour l’ambiance vénitienne, la cuisine italienne de Paola, plus que pour l’intrigue… 😉

    • Oui, voilà pour le plaisir de déambuler auprès de Brunetti dans cette belle venize !

  5. Je n en ai lu que 2 de cette série et ça remonte à un bon moment, mais tu ne me donnes pas envie de découvrir celui ci. Je vais écouter ton avis. Bon début de semaine

    • Désolée, ce n’est pas un avis négatif mais un peu mitigé ! Bonne soirée

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :