JOURNÉE DES DROITS DES FEMMES

Impossible aujourd’hui de passer à côté de cet événement qui est la Journée internationale des droits des femmes. De l’Asie à l’Amérique, en passant par l’Océanie, l’Afrique et bien sûr l’Europe, ce 8 mai est un moment où on s’interroge sur les droits d’une partie de l’humanité.

vagabondageautourdesoi.com

@2x
clara-zetkin@2x

En 1910, Clara Zetkin est une militante socialiste et féministe allemande. C’est la première à parler de l’idée d’une journée consacrée aux droits des femmes. Ce fut lors d’une réunion de l’Internationale Socialiste des Femmes à Copenhague. Le principe est acté, mais pas la date.

Puis dès 1913, en Russie, des femmes réclament du pain, mais aussi de la paix. Le 8 mai en 1917 est inventé comme le symbole du combat pour la libération des femmes, suite à la grève des ouvrières de Saint-Pétersbourg.

En 1977, l’ONU officialise la date et appelle tous les États membres à instaurer, le 8 mars, la « Journée internationale des femmes » . En France, c’est François Mitterrand qui proclamera, en 1982, la journée des femmes suite aux revendications du mouvement de libération des femmes (MLF)

@2x
clara-zetkin@2x

♀️ Journée internationale des droits des femmes 2021

Voici le Doodle annuel de Google pour la Journée internationale de la femme. Il parcourt une série de premières dans l’histoire des femmes. Et, il met en lumière les pionnières qui ont défié le statu quo. Mais aussi, il rappelle les ouvertures dans les domaines de l’éducation, des droits civils, de la science, de l’art et bien plus encore. Ainsi la vidéo Doodle rend hommage à ces héros. Il met en scène les mains qui ont ouvert les portes à des générations de femmes. Alors que certaines premières réalisent quelque chose de spectaculairement nouveau, d’autres reçoivent une reconnaissance ou un droit qui se fait attendre depuis longtemps.

Sources

Journal internationale des femmes – ONU

Compte Twitter @catherinedehaas du collectif @NousToutesOrg  et sur Instagram @noustoutesorg

Nous toutes Org

Google Entreprise   #JournéeDeLaFemme #Doodle #08Mars2021

https://www.service-public.fr/cmi

Amnesty International

HUMEUR EN VRAC

BRIC A BRAC DE CULTURE EN VRAC

16 commentaires

  1. Enfin c’en est fini de la « Journée de la Femme » ou mieux « des femmes » les droits des femmes cela veut dire quelque chose a acter et à defndre

  2. Merci pour ces informations, on ne les rappelera jamais assez !
    En lisant le livre de Caroline De Haas j’ai été frappée par la manière dont on minimise les violences dans notre langage. Quand on parle de « baisers volés » ou « gestes déplacés » pour désigner des agressions sexuelles, ce n’est pas anodin. C’est incroyable de voir que notre société est encore en plein déni…

    • Oui et je l’a rejoint lorsqu’elle affirme pur dire les bons mots. Le langage est la première reconnaissance et c’est vrai qu’on est tellement habitué à minimiser, à se culpabiliser, etc. Il faut faire passer toutes ses informations pour qu’enfin les choses changent…

  3. rappel plus que nécessaire… Parfois on se demande si cela fait avancer le schmilblick 🙂
    c’est très bien de rappeler les bons termes pour désigner les faits…

    • Oui je crois comme Catherine De Haas et le collectif qu’il faut toujours bien désigné les choses …

  4. Un combat sans fin on dirait. En Iran une femme est en prison pour avoir osé s’insurger contre le port du voile intégral. Ici, hier, notre peuple a interdit ce type de vêtements… et certains journalistes s’insurgent contre des « vexations » imposées aux musulmans, le monde a l’envers. Bonne journée

    • Oui j’ai suivis l’adoption de cette mesure . Les choses avancent et parce qu’elles avancent on essaye toujours de les entraver ! Tellement longtemps que cela dure …

  5. C’est bien joli de faire une journée de la femme mais il faudrait aussi que lesdites ne soient plus bafouée, battues et qu’elles soient surtout respectées de partout et par tous!

  6. Merci pour ce rappel tellement nécessaire. Le combat des femmes est chaque jour à reprendre et sans cesse à poursuivre
    A ce propos je te conseille vivement de lire « Le mythe de la virilité » d’Olivia Gazalé, un essai passionnant et lumineux qui démontre comment ce mythe autorise le mépris de la femme et de l’homme délivré de ce mythe

    • Merci pour le conseil ! Un combat qu’il faut mener sans relâche pour ne pas voir les droits reculés

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.