Myriam Brousse – Les mémoires du corps

RENTRÉE LITTÉRAIRE JANVIER 2021

Présentation

vagabondageautourdesoi.com

L’essai de Myriam Brousse présente ses recherches sur la mémoire cellulaire. L’autrice a fondé une école de mémoire cellulaire. Sa méthode prétend identifier les blessures et pouvoir les guérir.

Mais avant de développer sa théorie, Myriam Brousse se raconte. A 87 ans, l’autrice détaille tous les événements traumatisants qu’elle a subi, comme pour renforcer l’affirmation de la réussite de sa méthode.

Alors, en voici le résumé : Orpheline de mère à 2 ans, elle subit l’indifférence de son entourage et se réfugie dans la colère par manque d’amour, précise-t-elle. Après la mort de son fiancé, elle se sent maudite et rabâche  » tu es une méchante fillette et personne ne veut de toi et surtout pas la vie ». Après 5 années au Carmel, elle change radicalement et veut devenir une « wonder women » à laquelle personne n’a cru.

A 40 ans, elle constate que sa mère et sa grand-mère n’ont jamais passé ce cap. Se sentant coupable, elle développe un cancer des ovaires. Sa mort est imminente. Elle rencontre un moine tibétain qui lui demande si elle veut vivre.

Avec l’image de sa fille, elle s’en sort et réécrit son histoire. Devant les obstacles, elle se répète comme un mantra que son corps est son ami et son guide. Elle découvre que la guérison arrive si on guérit le souvenir du corps.

Et, puis Myriam Brousse se perd en citant Mirra Alfassa et Sri Aurobino et la cité expérimentale d’Auroville. Mais, je me suis lassée, je n’ai rien trouvé de nouveau dans le propos de Myriam Brousse et le regrette.

J’attendais un essai scientifique et je n’ai lu que propos très approximatifs. Avec des exemples qui ne révèlent pas de méthode. L’essai de Myriam Brousse ne s’inscrit pas dans une démarche scientifique mais plutôt vers de la magie et de l’empirique.

Pour aller plus loin

Pourtant, je pense sincèrement que la mémoire cellulaire existe puisque la psycho-neuro-endocrino-immulogie a révélé un lien entre pensées, émotions et réactions psychologiques. Ce qui pourrait expliquer l’apparition de maladies qui ne peuvent être soignées à long terme. Seulement, les méthodes de guérison pour l’instant relèvent plus de l’empirisme que du scientifique. Une véritable jungle de pseudo-scientifique prolifère. Et pour moi, cet essai en fait partie.

Remerciements

Merci @Netgalley et @EdduRocher pour #LesMémoiresDuCorps par #MyriamBrousse

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi.com
Un extrait
vagabondageautourdesoi.com
Un autre extrait

Critiques

Psychologies

D’autres blogs en parlent

La voie du papillon  –

En conclusion

Myriam Brousse – Les mémoires du corps

Se libérer de la répétition des traumatismes

Avec la collaboration de Sioux Berger

Éditeur : Les éditions du Rocher

Parution : 10 février 2021

EAN : 9782268104782

Lecture : Décembre 2020

Essais

 

8 commentaires

    • Tu me diras ! Tu auras peut-être un avis différent du mien. En tout cas, elle m’a « gonflée » un peu !:)

    • Oui, c’est évident sur corps et traumatisme, aussi !Mais essaye et je lirais ton avis !

  1. Merci pour ta présentation qui confirme l’impression que j’ai eu en voyant ce livre sur NG. Il ne m’a pas attirée, je présentais que ce serait une lecture énervante pour moi.
    C’est sûr que la médecine a encore beaucoup de progrès à faire. Bonne soirée

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.