Dernier bal des Roumanov

Dernier bal des Roumanov

vagabondageautourdesoi.com
Nicholas II de Russie – Dernier empereur de Russie, Nicolas Il Romanov régna de 1894 à 1917 et fut exécuté en 1918

Au Palais d’hiver à Saint-Pétersbourg, nous sommes le 11 février 1903. La famille du Tsar Nicolhas II a décidé de convier 390 personnes à une fête qui doit durer deux jours. L’objectif est de fêter le bicentenaire de la fondation de la ville.

Les invités du dernier tsar Nicolas II, tenus de se présenter en costumes de l’ancienne Russie, sont parés avec un luxe inouï. Le 11 février, la fête est réservée à la famille impériale, mais elle est renouvelée le 13 : les représentants des pays étrangers et leurs proches ainsi que les plus grandes familles moscovites sont conviés. Plume d’histoire

En premier lieu, le règne de Nicholas II

Tout d’abord, son règne a commencé en 1894. Puis, le couronnement fut une fête très grandiose. Mais la désastreuse guerre de 1905 contre le Japon pour percer un accès vers l’océan pacifique fut un fiasco énorme. Pendant que le Tsar fait la guerre, l’influence de Raspoutine auprès de l’impératrice devient prépondérante.

Aussi, sans véritable intelligence politique, Nicholas II, de plus en plus déconnecté de son peuple, refuse une monarchie constitutionnelle. La répression intense fera le reste. Car, la colère est canalisée par le génie de l’orateur, Lénine. La suite est connue.

Impératrice Alexandra Feodorovna, femme de Nicholas II, dernière de Russie. Des problèmes de santé à répétition, liés à des troubles psychologiques et une anxiété permanente, aggravent son caractère déjà peu affable et intransigeant. Déprimée, elle sait que c’est elle qui a transmis l’hémophilie à son fils Alexis.Alors, elle est prête pour se laisser mener par Raspoutine, qui se présente comme mage.

Donc, ce fut le dernier bal des Roumanov…

Aussi le faste, la richesse, l’exubérance et de l’or et des diamants s’opposent aux meurtres, aux massacres et assassinats importants. Le Tsar a mis en place une autocratie.

L’implication de l’armée russe au coté des puissances alliées lors de la première guerre mondiale est fortement critiquée  par le peuple russe. En effet, l’armée est majoritairement composée de paysans. De plus, l’armée impériale dénombre beaucoup de morts au front.  Blog péda -ac Bordeaux

Mais, les paysans meurent de faim. L’insalubrité envahit tout. La mortalité au front et ailleurs devient énorme.

Dernier bal des Roumanov

Lors du premier jour, il y a la danse, de la musique et de la nourriture à foison. Le second jour, un bal masqué rassemble les invités avec alcool et excès de tous genres.

Tout le gotha russe prend très au sérieux la consigne du costume XVIIème siècle : on observe les portraits de l’ascendance Romanov et les gravures anciennes, on se rend dans les galeries de peinture, on visite les expositions consacrées aux étoffes et joyaux de l’ancienne Russie… Tout est bon pour trouver l’inspiration et coller au plus vrai de la réalité. Plume d’histoire

vagabondageautourdesoi.com
La princesse Zinaida Nikolayevna Yusupova ]était une noble impériale russe , la seule héritière de la plus grande fortune privée russe de son temps. Célèbre pour sa beauté et la générosité de son hospitalité, elle était une figure de proue de la société russe pré-révolutionnaire.

Malgré tout surnommé le « petit père », l’Église orthodoxe a soutenu la personne de Nicolhas II et a déclaré le sang de la dynastie comme sacré.

La preuve par la couleur sur le faste des tenues

Les photographies sont des témoignages importants de l’art et l’artisanat de ce début du siècle.

Varvara Dolgorouki, émerveillée,  décrit le costume national porté par les femmes : des letniks (costume aux manches très longues et très amples, ci-contre) ou des sarafans (robes droites et sans manches), agrémentées de traînes somptueuses portées par des chambellans et des manteaux d’apparat.

Sur la chevelure (cachée pour les femmes mariées, ramassée en deux longues tresses entrelacées de rubans et de perles pour les jeunes filles), est savamment posé le kokoshnik impérial : cette ancienne coiffe russe, en forme de grande auréole, ronde ou encore pointue, étincelante comme une tiare, est « richement brodée d’or et d’argent et sertie de pierres précieuses et joyaux de famille ».

Des vêtements somptueux, lourds et encombrants, souvent portés en Russie avant que Pierre le Grand n’occidentalise les coutumes et n’interdise le costume traditionnel ! Plume d’histoire

vagabondageautourdesoi.com
Dorothee Bibikow

Notamment pour le dernier bal de l’empire, les photographies colorisées rendent compte de la beauté des tenues.

Pour finir le travail de coloriste

vagabondageautourdesoi.com
olga-shirnina coloris la photo de la famille du Tzar

Ainsi, Olga Shirnina, spécialisée dans les photos de la première et seconde guerres mondiales, a choisi de coloriser ces superbes photos.

  La traductrice et coloriste amateur  Olga Shirnina , également connue sous le nom de Klimbim, a un talent incroyable pour transformer des photographies historiques en noir et blanc en images couleur. Elle travaille souvent pour insuffler une nouvelle vie aux photographies d’époque qui montrent l’histoire de la Russie, des portraits de la famille impériale Romanov aux femmes de l’Armée rouge en première ligne de la Seconde Guerre mondiale. Blog de la coloriste

vagabondageautourdesoi.com
Dernier bal des Roumanov

Le joailler de la cour, Carl Faberge, a choisi tous les bijoux.

vagabondageautourdesoi.com
S. A. S. le Prince Dmitri Galitzine, Chef de la Vénerie Imperiale
vagabondageautourdesoi.com
La Princesse Youssoupow

Sources :

Page Flickr d’Olga Shirnina –  Son projet sur les Roumanov   –  Compte Instagram :

color_by_klimbim

L’important  –   Plume d’histoire Blog Péda Ac Bordeaux

HISTOIRES EN VRAC

BRIC A BRAC DE CULTURE EN VRAC

25 commentaires

    • La colorisation permet de rendre compte du faste qui existait à l’époque. Néanmoins, le contraste avec le peuple était tellement criant que la révolution semblait prévisible !

    • Alors, il faut être une bonne couturière et brodeuse 🙂 Je ne m’y risquerai …plus !

  1. Quel faste on le voit bien sur la vidéo….C’est La princesse Zinaida Nikolayevna Yusupova est sa tenue que ej préfère de toute. Bisous

  2. Ces photos sont superbes et on imagine sans peine le faste de cette cour, si décalée des réalités du peuple et qui a fini par creuser sa propre tombe. Bonne journée

    • Oui, c’est phénoménal ! Et comme c’est une cour du 20 ème siècle, ça devient assez choquant !

    • Merci Franck de passer ici. J’avoue avoir été émerveillée par la beauté de ces costumes et du faste des coiffures et bijoux.

    • Oui, les photographies colorisées rendent parfaitement compte du faste de cette fête §

    • Je trouve magnifiques ces costumes ! Quelle belle idée que cette nouvelle technique. J’aurais certainement l’occasion d’en reparler. Merci et bonne soirée

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.