Fabrice Caro – Broadway

RENTRÉE LITTÉRAIRE 2020

Présentation

vagabondageautourdesoi.com
Couverture

Auteur de bandes dessinées et de romans, Fabrice Caro, surnommé Fabcaro, a publié pour la rentrée littéraire de septembre 2020 son dernier roman Broadway.

Dès le début de la lecture, le rire est présent et même le fou rire. C’est drôle et ça fait du bien. Le point de départ de cette construction burlesque est la réception un matin de la superbe enveloppe bleue de la Cpam que toutes personnes de plus de 50 ans connaissent, celle du dépistage du cancer colorectale. Seulement le narrateur n’a que 46 ans…

En dénonçant par l’humour nos travers, nos représentations et nos obsessions, c’est la nature de notre quotidien que Fabrice Caro essaye d’embellir. Car quoi de plus exaspérant que d’attendre en ligne que quelqu’un réponde. Mais lorsqu’on imagine Cathy parlant à Caro au central, ça devient drôle, hilarant même.

Bien sûr son narrateur est égocentrique, légèrement parano et immature. Et, puis névrosé, comme tout le monde. Il laisse souvent les autres le porter, incapable de décider. Du coup, il se retrouve à faire du Paddle à Biarritz ou à écouter son collègue lui parler sans cesse de la même chose sans jamais l’arrêter.

Il est inapte aussi à prendre sa vie en mains et il subit. Son voisin, mais aussi les visites à l’église et les conseils du prof de son fils Tristan. Celui-ci a dessiné cette prof prise en levrette. Évidemment, c’est de la « free Loose », un vrai parti pris artistique comme le rappelle Fabrice Caro. Car, ce personnage nous ressemble tellement. Ne dit-on pas « C’est parfait » alors qu’on pense l’exacte contraire !

Alors, évidemment, c’est drôle !  Car ce perdant magnifique triture la vie par le bout de sa lorgnette. Tout est prétexte à inventer une histoire pour sortir de ce quotidien trop normal. Mais bien sûr lorsqu’il se cogne au réel…

Mais le propos devient de plus sérieux et la philosophie de vie de Fabrice Caro transparait de plus en plus.

Une belle découverte et un auteur que j’aurais plaisir à retrouver !

Puis quelques extraits 

La journée, il est Axel , un employé discret et sans histoires, mais quand arrive la nuit, il devient …Urinor ! 

La plastifieuse a constitué pour les professeurs des écoles une découverte qui est l’équivalent de ce qu’à pu être là découverte du feu pour nos ancêtres .

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

La plastifieuse a constitué pour les professeurs des écoles une découverte qui est l’équivalent de ce qu’à pu être là découverte du feu pour nos ancêtres .

Quand on habite un fantasme, la moindre des politesses est d’avoir un bagage adéquat, il faut entrer dans un rêve comme on fait du tourisme : en respectant les us et coutumes du pays, humble et polymorphe.

Ici en bref,

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi.com
Et un autre
vagabondageautourdesoi.com
Puis un autre
vagabondageautourdesoi.com
Un extrait

Critiques

Les Inrockuptibles

D’autres blogs en parlent

Agathe the bookA livre ouvertEbook4all –   Joelle BookLire en buvant un caféMes petits lus – Miss Book –

En conclusion

Fabrice Caro – Broadway

Éditeur : Gallimard Sygne

Parution : 20 août 2020

EAN : 9782072907210

Lecture : Décembre 2020

Littérature contemporaine 

7 commentaires

    • Oui j’ai découvert sa façon d’écrire ver j’ai aimé . Bonne soirée à toi

  1. Merci beaucoup, j’ai découvert Fabcaro il y a peu de temps et j’ai énormément apprécié et Broadway tel que vous en parlez donne envie de le lire… 🙂 Et très bonnes fêtes

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.