Michaël Serfaty

Michaël Serfaty

@vagabondageautourdesoi

Aujourd’hui, je vous présente un photographe que j’ai découvert grâce au blog de Fabien Ribery L’Intervalle. Son nouveau livre de témoignages-photographies parait cette fin d’année. Son travail fera l’objet d’une exposition à l’Hôtel de Sauroy (Paris) au Printemps 2021.

vagabondageautourdesoi.com
Je manque juste de baisers – @michaelserfaty

Né en 1959 au Maroc, Michaël Serfaty vit et travaille comme gynécologue à Aix et à Marseille.

Parti du Maroc à l’âge de 13 ans, il garde en lui les traces de l’exil, de l’ailleurs, de l’enfance. Il est devenu gourmet de la vie, de toutes ses saveurs, et en accepte même les plus amères comme autant d’enrichissements. Il les collecte dans les images qu’il nous offre, et nous propose un dialogue, un échange et une possible introspection. Olivier Bourgoin Site Web de l’artiste

vagabondageautourdesoi.com
C’est comme si j’avais la bouche dans le gorge – Michaël Serfaty

Mickaël Serfaty pratique la photographie depuis longtemps et expose ses travaux qu’il publie régulièrement. Son livre  « Je vous écris avec la chair des mots » témoigne de paroles de femmes mise en situation dans des photographies où des connaissances de Michaël Serfaty ont posé pour leur donner valeur.

vagabondageautourdesoi.com
Les pages de nos vies sont vides – Michaël Serfaty

​Note de l’éditeur : Arnaud Bizalion

vagabondageautourdesoi.comMichaël Serfaty est gynécologue. Depuis 30 ans, il accueille des femmes dans son cabinet. Il est également photographe. Au fil des années, il a recueilli les mots des femmes, des phrases de peine, de tristesse, de souffrance, dans leur corps, dans leur vie, dans leur cœur. Des phrases qui le bouleversaient. Il a ouvert un cahier et y a deposé ces mots pour en faire des images, avec ses photographies, mais aussi avec de l’encre, du fil, de la peinture… Le cahier est devenu un objet énorme, gonflé de secrets, de hontes et de blessures. Impossible à tenir, ni à parcourir. Il lui avait échappé. Michaël Serfaty ne trahit pas, il témoigne, il ne réveille pas, il s’insurge, il ne dévoile pas, il crie « je vous écris avec la chair des mots » ;

Michaël Serfaty ne trahit pas, il témoigne, il ne révèle pas, il s’insurge, il ne dévoile pas, il crie : «Je vous écris avec la chair des mots »

@vagabondageautourdesoi
J’aimerais qu’un jour quelqu’un me regarde comme ça – Michaël Serfaty

«J’aurais aimé être une artiste», et comme Michaël, faire des fragments de vie, de chair et de sang que les patientes nous confient de magnifiques uppercuts. Mais le talent ne se décide pas, alors pour me consoler j’ai fait une petite maison.
Toute ma gratitude à Michaël qui a choisi de l’aider à grandir . Ghada Hatem-Gantzer  Médecin-cheffe de la Maison des Femmes

 

 

Photos en vrac

Bric à brac en vrac

8 commentaires

    • Oui très particulier, singulier mais vraiment édifiant ! Bonne fin de journée

    • Oui , j’ai trouvé ces créations toutes à fait singulières. Bonne fin de semaine

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.