La Joconde nue – Chantilly

 

vagabondageautourdesoi.com
            Peintre anonyme- D’après La Joconde – Léonard de Vinci – 1503/1506-1509

Francesco del Giocondo a commandé à Léonard de Vinci, la star du moment, un tableau de sa femme, Lisa Gherardini, pour la remercier de lui avoir donné deux beaux enfants (1503). Seulement, le commanditaire n’a jamais accepté ce tableau à cause du sourire et du décor à l’arrière. Léonard de Vinci emporte le tableau à la cour de François 1er. A sa mort, le tableau intègre la collection royale.

Le Prince de Condé, Duc d’Aumale, acquiert en 1862  un grand dessin surnommé « La Joconde nue » qui représente une femme nue qu’on attribue depuis des siècles à Léonard de Vinci. Il y a deux ans, Le Domaine de Chantilly a engagé un laboratoire spécialisé pour authentifier le dessin qui vint de rendre ses conclusions…

L’exposition présentée au Jeu de Paume du Domaine de Chantilly retrace la place de ce dessin dans l’histoire de l’Art.

Cette Joconde nue ne ressemble pas à la Joconde et pourtant elle a bénéficié d’un grand attrait comme une soi-disant œuvre de Léonard de Vinci.

Elle ressemble à la Joconde par les dimensions qui sont sensiblement les mêmes. Mais, la Joconde nue louche. Sa posture bien qu’accoudée à une sorte de parapet semble improbable. Elle est à la fois homme et femme dans son allure. Alors, quel est ce dessin ? D’où vient-il ? Par qui a-t-il été fait? Etc.

A la fin du XVè siècle, à Florence et à Venise, un nouveau genre de peinture apparait « La bella done« . Il s’agit de célébrer le Divin en montrant la beauté pour se rapprocher de Dieu, une beauté sensuelle, nue mais idéalisée.

vagabondageautourdesoi.com
Portrait allégorique d’une jeune fille – Sandro Boticelli – (Atelier) -Florence – 1445 / 1510
vagabondageautourdesoi.com
Portrait de Simonetta Vespucci – Piero di Cosimo -vers 1480

Simonetta Vespucci était, dit-on, l’une des plus belles femmes de Florence au milieu du XVe siècle, elle a notamment servi de modèle à Botticelli. Si le portrait est une ode à la beauté, il est aussi un hommage posthume. Simonetta Vespucci décède en effet précocement à l’âge de vingt-trois ans, de la tuberculose. En souvenir de la jeune femme, Julien de Médicis, frère de Laurent le Magnifique, commande alors le tableau à Piero de Cosimo (1462- 1521). La symbolique, avec le serpent de l’éternel recommencement et les arbres morts d’un côté et vifs de l’autre, évoque la brève destinée du modèle et le cycle de la vie. Extrait du site

vagabondageautourdesoi.com
Portrait idéalisé d’une courtisane en flore – Bartholomeo Veneto – 1502 / 1531

Ce portrait est un portrait idéalisée de la déesse Flore, symbole du printemps, de la fertilité et de l’amour. Elle porte la myrte, symbole de Vénus, mais aussi une croix et un voile, symbole de Dieu. A la fois représentation symbolique et portrait érotique, ces tableaux annoncent quelque peu la Joconde nue. Car, celle-ci fut conçue dans la même perspective.

vagabondageautourdesoi.comLe dessin de la Joconde nue est un carton préparatoire à un tableau de la même dimension, comme ceux utilisés en maternelle pour aider à la motricité, qui a été conçu après la Joconde et certainement à Rome (1513/1515). Il s’agissait, donc, de mettre en place un « gabarit » que l’on pouvait reproduire selon l’envie sur une toile ou un dessin. Et, c’est ce qui s’est passé : de nombreux tableaux dont deux exposés ci dessous ont été conçus avec de petites variantes.

vagabondageautourdesoi.com
Femme nue, Vénus ? dite Joconde nue Vers1515/1525 – Ermitage Saint-Pétersbourg

vagabondageautourdesoi.com

Au jeu des différences, combien en avez vous trouvé ?

vagabondageautourdesoi.com

vagabondageautourdesoi.com

vagabondageautourdesoi.com
  Détail de la Joconde nue

 

vagabondageautourdesoi.com

Est-ce que celui qui a peint ce dessin s’est inspiré de la coiffure d’une Vénus antique comme celle exposée ?

 Le domaine de Chantilly a demandé à un laboratoire de renommée internationale (Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France -C2RMF) d’expertiser ce dessin. Les recherches se sont déroulés durant deux ans.

Plusieurs éléments confirment que le carton La Joconde nue a du être confectionnée dans l’atelier de Léonard de Vinci, et peut-être par Léonard lui même, sans qu’on puisse en être sûr. .

  1.  Le visage où on retrouve la technique du sfumato : estompes des traits pour fondre les détails autour de la bouche, des yeux et même sur le bras.vagabondageautourdesoi.com
  2. Le rendu des ombres avec des hachures sur le bras serait effectué par un gaucher. Et, on sait que Léonard de Vinci était gaucher !
  3. Le dessin du visage de face démontre une grande dextérité.
  4. C’est un prototype exécuté à la Renaissance à la même période que Léonard De Vinci avec du charbon de bois

La Joconde nue va continuer à inspirer en développant ce genre pictural: femme au buste nu de face, au dessus d’un balcon ou autre et avec un décor autour. 

vagabondageautourdesoi.com

Gabrielle d’Estrées au bain, école française de la fin du XVIe siècle (1598-1599)

Trois tableaux qui représentent Gabrielle d’Estrées au bain (rare à l’époque où l’eau était considérée comme porteuse de maladie). Celui-ci dessus, la représente avec sa sœur Julienne. Gabrielle est de face le buste nu et appuyée sur le rebord de la baignoire comme La Joconde nue. Elle porte une bague symbolisant le couple formé avec Henri IV. Sa sœur lui pince le sein pour exprimer qu’elle est enceinte et bientôt allaitera.

vagabondageautourdesoi.com

Sur ce tableau, l’enfant est né. Il est représenté à l’arrière plan. Elle porte le collier de perles que Henri IV lui a offert pour lui avoir donné un fils.

vagabondageautourdesoi.com

Gabrielle d’Estrées au bain, école française de la fin du XVIe siècle (1598-1599)

Localisation : La Galerie de Peinture du Domaine de Chantilly

La composition est tirée du tableau de Clouet Diane de Poitiers au bain, mais il s’agit ici de la maîtresse du roi Henri IV avec ses fils, César et Alexandre dans les bras de sa nourrice. Les fleurs et les fruits symbolisent la beauté et la fécondité de la jeune femme. Celle qui était surnommée la « presque reine » incarnait l’idéal de beauté au XVIe siècle, habillée d’un simple voile transparent qui révèle les lignes de son corps, elle se détache sur le fond rouge d’un lourd rideau théâtral. Les roses et les perles, attributs de Vénus, associent la jeune femme à la déesse de l’Amour et de la Beauté. Extrait du site

Ce troisième tableau montre toujours Gabrielle d’Estrées, plus âgée mais toujours aussi belle, portant les mêmes boucles d’oreilles et le collier, avec sa fille qui vient de naître dans les bras de sa nourrice. Les bracelets sont-ils aussi un cadeau de naissance?

vagabondageautourdesoi.com
Sabrina Poppaea – Anonyme- Artiste actif à la fin du XVIè s – 1841

Ce tableau représente l’Impératrice Sabrina, seconde épouse de Néron. Elle incarne comme La Joconde nue une femme à la beauté idéale et légendaire qui renvoit à l’Antiquité.

vagabondageautourdesoi.com
La femme entre deux âges – 1580/1585

Dans celui-ci, toujours une jeune femme moins dénudée que dans les tableaux précédents qui doit choisir entre deux hommes. En fait, elle choisit le jeune en redonnant les lunettes au plus âgé.

vagabondageautourdesoi.com
La femme entre deux âges – variante –

vagabondageautourdesoi.com

Photos de @vagabondageautourdesoi.com

Sources :

Les incontournables du château de Chantilly.

Scribe accroupi

Questions pratiques :

Exposition La Joconde nue

Commissariat

Mathieu Deldicque, Conservateur du Patrimoine au musée Condé

Vincent Delieuvin, Conservateur en chef du Patrimoine au département des peintures, musée du Louvre

Guillaume Kazerouni, Responsable des collections anciennes, musée des Beaux-Arts de Rennes

14 commentaires

  1. Bonjour Matatoune. Une superbe présentation, très bien documentée de cette exposition. J’admire Léonard de Vinci, mais pas pour la Joconde, et encore moins pour cette Joconde nue. Les autres toiles me plaisent plus. Bonne journée

    • Merci beaucoup Brigitte. Léonard de Vinci était un homme complet tel que la Renaissance les à encouragé : inventeur, architecte, peintre, etc. L’ exposition du Louvre cet automne devrait nous en fournir un bel aperçu. ..A suivre! Bon dimanche.

    • Comme je le disais à Pat 0212 du blog L’île aux 30 polars, j’ai la chance d’habiter la région parisienne et ainsi je partage mes coups de cœur pour les expositions qui m’ont attirée. Bon dimanche, Renée

  2. Ton article est très intéressant et donne envie d’aller voir cette exposition, dommage que ce soit si loin. Bon week end

    • C’est une des raisons de ce blog: partager mes découvertes. J’ai la chance d’habiter en banlieue parisienne et peut ainsi rendre compte de visites d’expositions que j’ai particulièrement aimées. Bonne soirée

  3. J’ai trouvé cette exposition originale et très intéressante, les tableaux magnifiques – Votre article est fort bien expliqué et argumenté par les tableaux magnifiques que l’on peut y admirer . Une exposition qui, si je puis dire,  » valait le détour « , parce que justement certains d’entre eux sont rarement accrochés. Merci Tatoune 🙂

    • Tout à fait, le domaine de chantilly a bénéficié de collaboration de grands musées pour rassembler dans cette exposition de véritables joyaux ! C’est vrai aussi que la Galerie de peinture de Chantilly a aussi de beaux tableaux ! Bon dimanche

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.