Toutânkhamon – L’immortalité – Halle de la Villette –

L’exposition « Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon » célèbre, à la halle de la Villette, le centenaire de la découverte du tombeau royal de Toutânkhamon dans la Vallée des Rois par l’archéologue britannique Howard Carter, le 4 novembre 1922. Cette partie est consacrée à l‘immortalité du pharaon. La première partie traite de la mort de Toutânkhamon et de son passage dans l’au-delà. Puis, la seconde, sa renaissance. Et, la troisième, son immortalité.

La sépulture de Toutânkhamon
Statuette en bois doré de Toutânkhamon – harponneur

La croyance voulait que les images et les mots prissent vie dans l’au-delà. La proie de Toutânkhamon (l’hippopotame) représente Seth (divinité des orages et des tonnerres qui pouvait dans l’au-delà se saisir de l’âme des imprudents), trop dangereuse pour que son image soit montrée.

Statuette en tête de chacal (Douamoutef) en bois doré et une représentant Horus ancien

Devenant un Dieu à sa mort, le pharaon Toutânkhamon rencontre lui aussi les Dieux ainsi que ses ancêtres.

Statuette en bois doré de Tote (symbole de la fertilité, donc de la renaissance) sur son socle avec inscriptions
Statuette de Pitah en bois doré
Détail de la tête
Pied de la statuette avec hiéroglyphes signifiant Vie, Stabilité et Puissance

Osiris (fils de Geb, la terre, et de Nout, le ciel ) fut le tout premier pharaon d’Égypte. Il fut assassiné par son frère, par jalousie. Sa femme, Isis, s’est employée à lui redonner harmonie et puissance.

Tu apparaitra, portant la coiffe royale, le sceptre enserré dans sa main et la masse rivée dans ton poing.

Formule 412 – Textes des pyramides

Statue en bois du gardien du Ka du roi portant la coiffe Nemes
Détail de la tête
Détail de la statue

Puisses-tu te réveiller aux côtés d’Osiris et renaître en présence du seigneur des Dieux.

Rituel de l’ouverture de la bouche

Le rituel d’ouverture de la bouche pour un pharaon est un symbole de résurrection et de vie après la mort.
Tête d’albâtre qui constitue un des couvercles des vases canopes qui contiennent les viscères du pharaon. Elles sont inspirés par le visage de Toutânkhamon au moment de sa mort.

Pour que le pharaon puisse être fort, puissant, adorer lors de sa vie après la mort, il lui faut des parures.

Collier pectoral de Toutankhamon représente une barque en or et un disque lunaire en argent
Collier pectoral
Collier pectoral en or ajouré
Deux chouabtis

Les chouabtis sont des petites personnages magiques momifiés qui sont présents auprès du pharaon pour veiller à la production de sa nourriture au paradis.

Collier Ousekh

Les embaumeurs placés plusieurs colliers Ousekh entre les couches de bandelettes de la momie. Ces colliers étaient portés par tous.

Coupe de Toutânkhamon en forme de lotus ouvert avec 2 boutons de fleurs.
Naos : Coffre avec porte-statue
Des scènes d’intimité entre Toutânkhamon et sa femme

Photos de@vagabondageautourdesoi.com

Partie I : Toutânkhamon – Le passage

Partie II : Toutânkhamon – La renaissance

Sources :

Dossier pédagogique de l’exposition

Questions pratiques

Du 23 mars au 15 septembre 2019

Toutânkhamon-Le trésor du pharaon

Halle de la Villette – Paris

12 commentaires

  1. […] L’exposition « Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon » célèbre, à la halle de la Villette, le centenaire de la découverte du tombeau royal de Toutânkhamon dans la Vallée des Rois par l’archéologue britannique Howard Carter, le 4 novembre 1922. Cette partie est consacrée à la renaissance du pharaon après sa mort. La première racontait son passage et la dernière son immortalité. […]

  2. C’est impressionnant comme ils étaient enterrés et dire que maintenant on nous brûle et hop dans une petite boite! Bisous fabuleux reportage.

    • La petite boîte, c’est quand-même pas si mal car franchement, suis pas sûre que j’aurais été un pharaon ! 😉 Bisous, Renée !

Un petit mot ...