Toutânkhamon -Le passage -Halle de la Villette –

L’exposition « Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon » célèbre, à la Halle de la Villette, le centenaire de la découverte du tombeau royal de Toutânkhamon dans la Vallée des Rois par l’archéologue britannique Howard Carter, le 4 novembre 1922.

Si le gouvernement égyptien voulait encourager le retour du tourisme, il ne s’y prendrai pas autrement ! Imaginez plus de 60 œuvres qui pour la première fois quittent l’Égypte pour une exposition à l’étranger. Et, c’est vrai que le petit film qu’on vous projette en attendant l’entrée dans l’exposition ressemble tout à fait à un film publicitaire, montrant, entre autres, qu’on peut s’élever au dessus des sites en montgolfières… Qu’importe, et malgré la musique d’aéroport, la photo souvenir faite par un professionnel que vous découvrirez à la sortie, comme à Disney, la boutique de produits genre « Goodies au pays des Pyramides » et les courants d’air dans la salle d’attente, oui malgré tout cela, c’est merveilleux ! Les objets sont magnifiquement mis en valeur par des éclairages judicieux et des explications très savamment distillées .

La première partie traite de la mort de Toutânkhamon et de son passage dans l’au-delà. Puis, la seconde, sa renaissance. Et, la troisième, son immortalité.

Affiche à l’entrée de l’exposition

Toutânkhamon est un pharaon du Nouvel Empire qui est probablement fils d’Aménophis III et frère ou demi-frère d’Akhenaton, celui qui se nomme encore Toutânkhaton (image vivante d’Aton) épouse Ankhsenpaaton (future Ankhsenamon), la troisième fille d’Akhenaton et de Néfertiti.

Vers l’âge de neuf ans, il succède à son beau-père sur le trône d’Égypte. Sous l’influence de son tuteur Aÿ et du général des armées Horemheb, tous deux adorateurs du dieu Amon-Rê, il change son nom pour Toutânkhamon (image vivante d’Amon) et restaure les traditions religieuses polythéistes délaissées par son prédécesseur, Akhénaton, en particulier le culte d’Amon.

Sous son règne, la paix s’installe en Égypte tandis que le souverain déplace sa résidence à Thèbes, aux dépens de la capitale d’Akhenaton, Akhetaton. Vers 1343 avant notre ère, après neuf ans de règne, Toutânkhamon meurt (assassiné ou d’un accident de char). Il n’avait pas vingt ans. Bien que pharaon de second plan, il est inhumé selon le somptuaire des rites funéraires royaux.

Frise chronologique – Pass Éducation

Et, ce sont ces rites que l’exposition nous raconte en présentant 150 objets dont 60 ne sont jamais sortis des réserves des musées égyptiens. Après cette grande tournée mondiale, ils seront installés dans le nouveau Grand Musée Égyptien sur le plateau de Gizeh qui ouvrira ses portes prochainement.

Ô vous, portiers qui gardez vos portails, puissiez-vous guider Toutânkhamon et ouvrir les portails devant lui. Formule 127 – Livre des Morts


Amon protégeant Toutânkhamon – Musée du Louvre département de l’Égypte ancienne – 1326 /1336 Av.JC

C’est le visage intacte d’Amon qui donne une extrême valeur à cette sculpture. Selon la tradition égyptienne, le pharaon est l’évanescence du pouvoir divin. Les traits du Dieu sont ceux du pharaon.

« Rê a placé le roi sur la terre des vivants, pour toujours et à jamais, pour juger les hommes et satisfaire les dieux »

Détail – Amon protégeant Toutânkhamon

« Le roi de la Haute-et Basse- Égypte, le maître des deux terres, le maître des rites ré, le fils charnel de Ré, son bien-aimé, le maître des couronnes Toutânkhamon, aimé d’Amon -Ré, roi de tous les dieux, maître du ciel… »

Vue dorsale de la sculpture

La Vallée du Nil était entouré de déserts arides et sans fin, le lieu des morts gouvernés par des lions, des chacals et des serpents où le Dieu Seth habitait. Des formules magiques permettaient de s’y frayer un passage. Au Moyen-Empire et Nouvel-Empire, les pyramides n’étaient plus utilisés. La tombe souterraine appelée Hypogée est creusée dans le roc de la montagne désertique près de Thèbes et institue un lieu de culte du lieu de sépulture.

Repose-pieds et fauteuil en bois incrustés d’ébène et d’ivoire pour l’enfant-roi

Le pharaon est le maître des terres d’Égypte. Il est considéré comme immortel, un dieu parmi les hommes, un roi tout puissant, très respecté. C’est aussi un roi guerrier, qui mène l’armée au combat. Lors de son couronnement, le pharaon reçoit les symboles de sa puissance : la double couronne, qui symbolise l’union de la Haute et de la Basse-Égypte, la barbe postiche, symbole de l’immortalité, la crosse et le fouet. De nombreux fonctionnaires gouvernent au nom du pharaon, veillent aux finances de l’État, administrent les provinces. Le vizir est le principal ministre du pharaon. Les scribes administrent les domaines du roi et les temples. Ils perçoivent les impôts, gèrent les réserves de grains et redéfinissent les limites des champs après chaque crue du Nil.

Dossier pédagogique de l’exposition

Les matériaux utilisés pour les meubles du jeune pharaon montre l’étendue de l’empire d’Egypte qui sera stable pendant plusieurs siècles.

Entrée

«Face à la porte, du côté opposé, se trouvait le plus beau monument que j’ai jamais vu – sa beauté était telle que j’en étais muet d’étonnement et d’admiration. La partie centrale était constituée par un grand coffre en forme de châsse complètement recouvert d’or et surmonté d’une corniche de cobras sacrés. Autour se tenaient des statues en ronde-bosse des quatre déesses tutélaires des morts – gracieuses figures aux bras protecteurs étendus, dans une attitude si naturelle et si vivante, avec une expression de pitié et de compassion si vraie sur leur visage qu’on avait l’impression de commettre un sacrilège en les regardant. »Howard Carter, La Fabuleuse Découverte de la tombe de Toutânkhamon

Réplique du tombeau de Toutânkhamon – Blog Histoire géo
Vase en calcite sur socle avec cartouche sur Toutânkahamon et Ankhésenamon, sa demi-sœur qu’il a épousé.

Plus de cinquante boîtes et coffres-forts ont été retrouvés.Ils étaient faits de papyrus, de bois, de calcite, d’ivoire et d’obsidienne et remplis d’articles précieux: des vêtements d’apparat, du linge, de la nourriture, de l’huile, des amulettes de protection, des bijoux et même des gants de lin.

Coffre en Calcite
Détail du coffre
Boîte et couvercle en demi-lune en bois rouge avec incrustations en ébène et ivoire et cartouche de Toutânkhamon

« On n’enlèvera pas à Osiris sa tête, on ne m’enlèvera pas ma tête. » Chapitre 43 – Livres des Morts

Le cœur était la partie la plus importante du corps car le centre de la mémoire, de l’intelligence et de la personnalité. La tête était le centre des cinq sens et arrivait en seconde partie. La décapitation était réservée à ceux qui provoquait la colère des Dieux. C’était le pire des châtiment.

Appui-tête en faïence avec inscriptions

« Selon les croyances égyptiennes, l’être humain n’est pas un être unitaire mais une composition de plusieurs éléments spirituels : le Ka, « force vitale », le Ba,« âme itinérante, capable d’action matérielle », l’Akh, « puissance invisible » ainsi que d’autres éléments comme l’ombre et le nom. Après la mort, l’Akh trouve sa place dans le ciel tandis que le Ka et le Ba ont encore besoin du corps (le djet) pour y retourner chaque nuit. C’est la raison pour laquelle ce dernier devait être bien conservé après la mort. « 
Dossier pédagogique de l’exposition

La structure en ébène du lit est recouvert de feuilles d’or. La sécurité du pharaon était assurée par les figures gravées sur la tête de lit : Bès, le Dieu protecteur des nouveau-nés et Taouret, la déesse hippopotame. Les défunts n’étaient qu’endormis. Et, au moment de leur renaissance, ils s’éveillaient. D’ailleurs, le sommeil était ressenti comme proche de la mort. D’où coup, le fait de se réveiller chaque matin ressemblait ainsi à une renaissance.

Lit funéraire en bois doré

Photos de@vagabondageautourdesoi.com

Partie II : Toutânkhamon – La renaissance

Partie III : Toutânkhamon – L’immortalité

Sources

Blog Histoire Géo

Dossier pédagogique de l’exposition

Questions pratiques

Du 23 mars au 15 septembre 2019

Toutânkhamon-Le trésor du pharaon

Grande Halle de la Villette – Paris

11 commentaires

  1. Bonjour Matatoune. Merci de nous présenter cette belle exposition. J’ai lu plusieurs ouvrages sur Howard Carter et visité une partie de l’Egypte… Bonne journée

    • Ah, tu en as de la chance. Moi, je ne connais pas l’Égypte et j’avoue ne pas être enthousiasme à la visiter en ce moment…. Bonne semaine !

  2. Vous m’avez devancé pour cette incroyable exposition 🙂 J’en parlerai demain … En tous les cas merci de l’avoir si bien évoquée – Belle journée Tatoune

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.