Pierre Adrian – Que reviennent …

RENTRÉE LITTÉRAIRE 2022

Que reviennent ceux qui sont loin

Prix Première plume – Furet du Nord – Décitre – 2022

vagabondageautourdesoi.com - Pierre Adrian- Avec Que reviennent ceux qui sont loin, Pierre Adrian raconte le moment dans une vie où l’enfance avec ses magies s’enfuit définitivement pour laisser la place à l’adulte, raisonnable et responsable.  Un roman d’une subtile nostalgie qui dépeint le monde qui passe, se prélasse dans son Pays de Léon au cœur de la Bretagne et plus précisément dans la Maison Blanche au bord de la plage.

Brins d’histoire

Cette plage devient au cœur de l’été un lieu de sociabilité improvisée et d’échanges comptés. La vie y déambule dans les yeux d’un homme d’une trentaine d’année, le narrateur, qui regarde son enfance et le monde qu’il a cru immuable dans cette grande maison accueillant la famille élargie chaque année. Néanmoins, il l’a déserté pendant dix ans avec un temps de vacances compté, de ces quelques jours en juillet jusqu’au milieu d’août.

A côtoyer le petit Jean, six ans, le narrateur s’aperçoit vite que le temps de ses peurs enfantines deviennent irraisonnables à l’épreuve de la réalité de l’adolescence puis l’adulte qui lui est devenu.

Mais, aussi, c’est la vie qui passe auprès des aînés et sa fragilité qui affleure à la conscience du jeune homme. Les sillons des rides sur leurs visages, leur vitalité et les absences à eux-même que Pierre Adrian interroge.

De visites des aînés en rencontres des voisins, c’est le temps qui défile avec ce lien, obscur mais indéfectible, avec cette terre ancestrale où cohabitent les signes familiaux vivants mais aussi morts.

Des les premiers paragraphes, les mots interrogent par leurs précisions faisant naître par leur proximité des agencements ancestrales. Et, pourtant, la tendresse et la poésie qu’ils véhiculent envahissent à chaque page comme une photo sépia avec un amour perdu mais retrouvé sur ce support de papier.

Pour conclure,

De la découverte des mots de Pierre Adrian, apparait au fil des pages le souvenir de quelque chose ou de quelqu’un qui nous plonge au cœur de notre passé.

En partageant ce qui est immuable, mais aussi ce qui bouleversera le ressenti de chacun, Pierre Adrian nous propose un moment poétique et tendre sur le temps qui passe où l’enfance est partie inexorablement. Et, puis, ce roman est une ode à la Bretagne, cette terre que la mer ne cesse de harceler !  Un excellent moment de lecture !

Puis quelques extraits

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

Et moi j’aurais pu lui répondre que je devinais bien ce qu’elle avait : elle avait l’extrême vieillesse, bientôt un siècle, l’immense fatigue de la vie.

Plus personne ne voulait orner sa cuisine américaine d’assiette à motifs, son salon scandinave d’un meuble en merisier.

La colère des doux est comme l’alcool chez ceux qui ne boivent pas. elle est rare et dure mais ils deviennent possédés.

Si certains prétendent qu’aux plus âgés les journées semblent longues, elle disait au contraire que les jours pour elle étaient trop courts. (…) Chaque soir, un jour de plus s’éteignait qu’elle avait à peine consommé.

A chaque âge de l’enfance, naissait une crainte qui disait mon hostilité au monde.

Le temps ne passait sans rançon.

Ce pays de prêtre en était devenu orphelin. Ce pays de fidèles les voyait disparaître ; Il s’était pourtant tassé en foule, les femmes d’un côté, les hommes de l’autre, sur les bancs en bois aujourd’hui clairsemés.

Il en était de la grande maison comme de ceux qu’on chérit, elle avait besoin qu’on lui dise haut et fort qu’on l’aime, qu’on ne peut pas vivre sans elle.

Sans doute était-ce cela une famille, un enchevêtrement, une tour en Kapla dont l’équilibre précaire tient, coûte que coûte, grâce à la solidité des uns et malgré la fébrilité des autres.

La souffrance d’un enfant est une énigme.

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi.com - Pierre Adrian-

vagabondageautourdesoi.com - Pierre Adrian-
Un autre extrait

vagabondageautourdesoi.com - Pierre Adrian-

Du côté des critiques

Télérama

Du côté des blogs

La culture dans Tous Ses EtatsMangeurs de livresLectures de rêvesJoelleBooksHorizons de PatriciaLa lecture de Maman nature

Questions pratiques

vagabondageautourdesoi.com - Pierre Adrian-

Pierre Adrian – Que reviennent ceux qui sont loin

Éditeur : Gallimard

Twitter : @Gallimard Instagram : @editionsgallimard

Facebook

Parution : 25 août 2022

EAN : 9782072989681

Lecture : Octobre 2022

Littérature contemporaine

Littérature générale

Auteurs commençant par A

Chroniques littéraires

16 commentaires

    • Oui, ça c’est sûr ..Il manque du temps pour faire tout ce qu’on voudrait 🙂 Bonne fin de journée !

    • Oui cela peut-être ça, en fait ! Un entre deux, comme le décrit cet écrivain !

    • Oui c’est une tendre nostalgie qui montre le temps qui passe de l’enfance à l’adolescence jusqu’à l’âge où on découvre qu’on est devenu adulte. Bonne continuation !

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.