Raymond Depardon -New York Aller et Retour

vagabondageautourdesoi.com Raymond Depardon - Un beau-livre au format d’un poche, les éditions Points l’ont réalisé en rassemblant des photographies de Raymond Depardon sur la ville de New York.

Comme l’explique la préface du biographe, Philippe Séclier, la ville de New York est un lieu emblématique dans l’œuvre de Raymond Depardon. Lieu de passage lorsque le journaliste reporter couvrait les différentes guerres du globe, New York est devenue la ville qui l’a fait naitre à la Street Photography.

Après la mort d’un ami journaliste au Vietnam et le départ de Gilles Caron, le photographe en autres de Mai 68, il a peur d’être le prochain et recherche une autre façon exercer son talent. Admiratif d’un Garry Winogrand et d’un Walter Evans, en passant par une Susan Meiselas, Raymond Depardon se cherche une écriture ou « un regard » dit Philippe Séclier. Les photos de New York Aller et retour témoignent des déambulations d’un homme décidé à changer d’expression, presque de métier.

Soixante-cinq photos sont présentées en noir et blanc le plus souvent sur double page. La plupart rendent compte d’habitants surpris dans la rue, souvent isolés dans la ville de la démesure. Raymond Depardon scrute les différences, les solitudes et les paradoxes. Le cadrage retravaillé à l’impression insiste sur la volonté du photographe de pointer et d’accentuer les contrastes. Mais, la plupart raconte l’histoire des failles que cette société du dernier tiers du XXè siècle met en scène.

Par exemple, un homme d’âge mûr, certainement un cadre, blanc imper costume cravate, sort de son bureau, situé certainement dans un des buildings derrière lui. Tout semble indiquer sa réussite. Et pourtant, un pansement sur son nez pervertit cette impression. Une bagarre ? Une porte prise en pleine face ? Tout est possible pour expliquer le détail qui contredit l’impression de l’ensemble.

La ville y est présentée en marche avec ses habitants si dissemblables et pourtant exprimant cet ensemble mythique d’une époque où voitures paquebot, lavabos doubles s’offrant une vue sur Manhattan et tags du métro racontent la violence, la dureté à survivre mais aussi la liberté de s’y promener torse nu, de côtoyer lumières crues et noirceur saturée.

Ici, le parti-pris de départ  est de supprimer les légendes originales du photographe et les dates de prises de vues. Assez dommageable en fait ! Car, du coup, le talent spécifique de Raymond Depardon y apparaît un peu tronqué au profit de sa quête de l’humain.

Comme la photo de couverture montrant un homme au bord de la rue, levant la tête vers les lumières des publicités, Raymond Depardon invite son lecteur en embarquer dans son univers où chaque photo raconte une histoire à inventer pour redécouvrir le mythe de la ville de New York qu’on aime et qui nous manque tant !

Merci à @Babelio et sa masse critique et aux éditions Points pour #NewYorkAlleretRetour de @raymond depardon

Puis quelques extraits

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

Ce dernier, « l’ami américain », se souvient parfaitement de cette période charnière pour Raymond Depardon, à l’aube de ses quarante ans : « L’expérience douloureuse de la scission de Gamma lui avait d’abord permis de remettre en perspective son métier. New York lui donne l’occasion d’analyser sa position de photographe dans un registre plus personnel, donc plus subjectif aussi. C’est une curiosité existentielle qui le saisit à ce moment crucial de sa carrière. La photographie devient un moyen de s’interroger non seulement sur le monde, bien sûr, mais aussi et surtout sur lui-même. » Entretien avec l’auteur. Philippe Séclier,

« Je connaissais Raymond, sa manière de penser, sa manière d’être qui le rendait différent de tout le monde. Cette façon d’écrire ses légendes et de photographier correspond à sa façon de parler. Ses univers ne sont pas distincts. Celui du photographe, d’homme amoureux, d’observateur de la rue et des gens ce sont les mêmes.  » Entretien avec l’auteur; Philippe Séclier

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi.com Raymond Depardon -
La première
vagabondageautourdesoi.com Raymond Depardon -
Puis une seconde

vagabondageautourdesoi.com Raymond Depardon -

vagabondageautourdesoi.com Raymond Depardon -
Et la dernière

Du côté des critiques

France inter

Petit aperçu vidéo

Questions pratiques

Raymond Depardon – New York Aller et Retour

Préface : Philippe Séclier

Éditeur : Points

Twitter :  @EditionsPoints Instagram : @editionspoints

Parution : 28 octobre 2021

EAN : 9782757889473

Lecture : Décembre 2021

Essais

Auteurs commençant par D

Chroniques littéraires

14 commentaires

    • C’est grâce à la masse critique de Babelio que j’ai découvert ce petit beau livre qui tient dans la main ! Bonne continuation

    • Oui cette formule de poche avec des photos de grandes qualités est une très bonne idée. Bonne soirée !

    • Oui, on y retrouve cette Amérique plus rêvée que réelle qui nous fascine ! Bonne soirée !

  1. J’aime bien ces photos de New York et je me souviens d’avoir entendu des interviews de Depardon où il paraissait très sympathique et surtout intéressant.

    • C’est un monsieur qui a tellement plus rien à prouver qu’il est d’une simplicité confondante ! Un grand … Notre Sabine Weiss nous a quitté la semaine dernière. Il reste le dernier de cette génération. Heureusement, il y a des jeunes qui reprennent le flambeau !

  2. je trouve que le format poche est bien aussi, car il permet un accès moins cher, populariser davantage.

  3. Nul doute que ce doit être un beau livre mais je préfère lire a regarder dans un livre…Bisous et bonne semaine

    • J’ai aimé ce livre simple mais où les photographies restent de grandes qualités ! Bonne soirée

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.