Juan Carlos Méndez Guédez-La vague arrêtée

vagabondageautourdesoi.com - JuanCarlosMendezGuédez Les éditions Métailié proposent la traduction d’un second roman de Juan Carlos Méndez Guédez, écrivain vénézuelien, ici un polar, La Vague arrêtée.

Magdalena Yaracuy est connue pour être la sorcière détective, ou enquêtrice,  elle préfère ! Originaire du Vénézuela, elle vit actuellement à Madrid. Elle est contactée pour résoudre la disparition de la fille de l’homme aux yeux de huski, homme politique au pouvoir important en Espagne, Begona partie s’exiler au Vénézela.

Magdalena s’est fait connaître, notamment, en résolvant la mort de deux ados au Portugal en lisant dans le tabac du père des deux gamines. Personne ne voulait la croire. Et, encore moins, la police. Sauf que lorsqu’ils ont retrouvé les corps enterrés…

Et, s’il n’y avait que le tabac ! Magdalena invoque sa Reine, Maria Lionza, religion très répandue dans son pays, mélange de croyances africaines, catholiques et rites indigènes. D’ailleurs, une séance de purification y est décrite. Elle se « drogue » à la chicha morada, fume des cigarettes et ne refuse pas de fantasmer autour d’un corps, femme ou homme, même si elle ne mélange jamais le travail et le reste !

Juan Carlos Méndez Guédez dresse le portrait d’une enquêtrice haute en couleurs qui ne s’en laisse absolument pas compter. Il nous décrit son enquête dans un pays au bord de l’implosion, gangrénée par une violence immense.

Le Vénézuela actuel est trop peu présenté en littérature. Juan Carlos Méndez Guédez décrit un pays gouverné par des militaires qui ne respectent pas les lois, des services publics tous corrompus et des bandes ultra armées réglant leur compte en pleine rue aux yeux de tous et en toute impunité.  La capitale de Caracas est la ville la plus dangereuse du monde.

Juan Carlos Méndez Guédez instille dans l’enquête de Magdalena des réflexions philosophiques sur la vie, qui malgré tout se fondent dans ce personnage particulier.

Dépaysant et spéciale, voilà une détective qui évolue dans un monde que les lecteurs connaissent mal avec des méthodes peu orthodoxes, mais efficaces. De quoi avoir plaisir à la retrouver dans d’autres aventures !

Remerciements

@Babelio et @metailie pour #Lavaguearretee par #JuanCarlosMendezGuédez

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877bPuis quelques extraits

Nous , les Vénézuéliens, il nous arrive de temps à autre de nous emballer pour un type à cheval qui va nous sauver, et on se retrouve plus dans la merde qu’avant.

 

 

Et ce que tu dis est vrai, le Venezuela est une destination très logique pour des garçons qui aiment voir des drapeaux rouges et un type qui crie qu’ils doivent anéantir la bourgeoisie tout en portant une Rollex au poignet.

Magdalena eut l’intuition que les malheurs de Carlos étaient récents et qu’il n’était pas encore plongé dans ce désespoir qui rend inaccessibles ceux qui souffrent.

La vie était chiante,il fallait activer de temps en temps le rêve éveillé à l’intérieur des pages d’un roman à la saveur violette, un roman doux comme une décoction de maïs.

Ne crois pas que l’enlèvement au Venezuela soit un truc improvisé par des voleurs et des cambrioleurs. Non, c’est une industrie tout ce qu’il y a de plus professionnelle.

Oui elle aurait été ravie de partager ce moment ; un moment de sa mémoire au Venezuela, car là était la vraie fulgurance de l’amour, son instant véritable : ces instants où tu offrais ton passé comme un trésor qui revivifiait le temps présent.

Pour te faire une idée, si Lucky Luciano, Al Capone et Franck Lucas débarquaient à Caracas, ils auraient peur des généraux et des petits chefs de ce pays.

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi.com - Juan Carlos Méndez Guédez
Un premier extrait
vagabondageautourdesoi.com - Juan Carlos Méndez Guédez
Puis un second
vagabondageautourdesoi.com - Juan Carlos Méndez Guédez
Puis le dernier

Du côté des critiques

 

D’autres blog en parlent

DeslivresetsharonLa viduitéActu du noir

Questions pratiques

Juan Carlos Méndez Guédez-La vague arrêtée

Éditeur : Métailié

Twitter : @metailie   Instagram : @editionsmetailie

Parution : 14 octobre 2021

EAN : 9791022611619

Lecture : Novembre 2021

Romans policiers

Auteurs commençant par M

Chroniques littéraires

10 commentaires

  1. Bonjour Matatoune. La sorcière-enquêtrice a l’air très originale et je n’ai pas beaucoup de connaissances de la vie en Amérique du Sud, alors pourquoi pas ? Bonne journée

  2. je ne connais pas la littérature du Venezuela alors je le note pour le plaisir de la découverte et les citations me plaisent…

  3. Moi aussi j’ai envie de découvrir cet univers, c’est vrai que je connais peu la littérature d’Amérique du Sud, mais il y a tant de livres à connaître et les journées n’ont que 24 heures. Bonne journée

    • Moi ce fut une découverte car je n’avais jamais lu de polar vénézuélien! Bon week-end !

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :