Julien Guerville – Amanita

RENTRÉE LITTÉRAIRE JANVIER 2021

Présentation

vagabondageautourdesoi.com

Amanita est la première fiction de Julien Guerville aux accents de roman noir et social à la fois.

Cal, le narrateur, se trimballe, avec sa queue de cheval, de l’entreprise qui l’emploie comme chimiste la nuit au lotissement du quartier du Nutts son chien Job à ses côtés. L’odeur de plastique collée à ses vêtements, ses cheveux, sa peau, à jamais ! Il a hérité d’un mobile-home dans lequel il fabrique une drogue à partir d’un champignon venimeux. La vente lui assure un complément substantiel de revenu.

Lui  c’est un peu le minable devant son frère Tom qui est un écrivain connu. Mais lorsque la femme de ce dernier, Kimiyo est tabassée et se réfugie chez Calvin, la vie va en être bouleverser.

La mort du frère et une grève plus tard, la situation change. Enfin, Cal sort de son train-train… malheureusement on ne s’improvise ni dealer affirmé, ni syndicaliste expérimenté et encore moins amant aimé. Tout se dégrade lentement, irrémédiablement, malgré les efforts pour rester à flots.

Une écriture travaillée avec des phrases qui tonnent et un ensemble à la saveur morne, où le destin, jamais, ne pourra s’inverser malgré les rêves et tentatives de chacun. Et, une play-list, comme une lueur pour s’envoler vers les étoiles …

Du milieu ouvrier exploité aux tâches répétitives et dangereuses à la pollution qui abime la terre sans que personne ne lève seulement les yeux,  Amanita est roman fort à la limite de l’asphyxie. Car ni la famille, ni l’amour ne donne des couleurs gaies à ces vies abimées et irrémédiablement sacrifiées. Saisissant, poétique et à suivre, assurément !

Remerciements

Merci @Netgalley et @calmann_levy pour #Amanita par #JulienGuerville

Puis quelques extraits 

cite-56a4b9b45f9b58b7d0d8877b

Ces types grignotaient les chairs qui pendaient sous nos corps en riant à pleines dents.

– On y a passe des nuits et des jours entiers. Pour beaucoup, on y a laissé notre santé. (…) Nos maisons, nos peaux et nos âmes sentent le styrène et le polyéthylène. Quand on est là-dedans, on EST là-dedans. On en fait partie.

Ce campement était un bidon d’essence qui n’attendait qu’une mégot pour s’embrasser.

Ici en bref

D'habitude, je ne partage pas mes lectures lorsqu'elles ne m'ont pas plue ! Mais, là, c'est le livre qui se vend à plus

vagabondageautourdesoi.com
Julien Guerville 1
vagabondageautourdesoi.com
Extrait
vagabondageautourdesoi.com
Puis un dernier

Critiques

Pages des Libraires

D’autres blogs en parlent

Page après Pages 

Questions pratiques

Julien Guerville – Aminata

Éditeur : Calmann – Lévy

Parution : 6 janvier 2021

EAN : 9782702167540

Lecture : Janvier 2021

Chroniques littéraires

10 commentaires

    • Peut-être as-tu la possibilité comme à ma médiathèque de demander des livres que tu souhaites lire / C’est une démarche que j’apprécie beaucoup ! Bonne soirée

  1. Coucou
    Ce livre me fait envie, je l avais d ailleurs coché dans le dernière MC. Il a l air chouette. Bonne soirée

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.