Agnès Jaoui

vagabondageautourdesoi.com
Agnès Jaoui lit son texte à la table ronde du collectif 50/50

Une vie en six minutes. Agnès Jaoui a cinquante-six ans. Elle est comédienne, réalisatrice, scénariste, chanteuse …Quoi d’autres encore! On ne compte plus les distinctions.

« …mais dans ceux qui se déroulent en Afrique ou en Orient il peut être question de l’excision d’une enfant de 9 ans, ou de la mutilation d’une fille qui a eu le visage brûlé parce qu’elle ne portait pas le voile. Au Brésil, il faut savoir qu’une femme est assassinée toutes les deux heures. Dans certains endroits du monde, la question est donc réellement de sauver la vie des femmes. Alors il faut parler, et montrer des images, encore et encore »

Agnès Jaoui fait partie du collectif 50/50 qui lutte pour l’égalité des hommes et des femmes, la parité et la diversité dans le cinéma et l’audiovisuel. Elle participait ce mercredi 25 novembre à une table ronde et son discours revient sur sa carrière.

vagabondageautourdesoi.com
Palais des Festivals en mai 2018 à Cannes- France. Naissance du collectif

Je me suis mise à écrire sans réfléchir et l’ai rédigé d’une traite. Puis je l’ai lu à des amis proches, à Jean-Pierre Bacri, pour avoir leur ressenti puisque je livrais dans ce texte des choses que je n’avais jamais dites, comme les abus dont j’ai été victime. Je craignais qu’ils soient gênés. Au contraire, ils m’ont encouragée.

Un livre Blanc doit paraître. Il a « été pensé comme une aide concrète destinée à tou·te·s les professionnel·le·s du cinéma et de l’audiovisuel pour définir, sensibiliser, détecter, réagir ».

La suite

J’ai reçu beaucoup de messages à propos de mon texte, et tout le monde me faisait des suggestions sur la source de cette citation. En fait, il est fort probable qu’elle vienne de Mae West. Voilà une actrice hollywoodienne bien en chair, insolente, libre et… bien oubliée ! L’anti-Marilyn, mais qui jouait avec les mêmes codes. Elle était aussi autrice, réalisatrice, et a été en prison pour avoir écrit une pièce qui s’intitulait Sex. Je l’ignorais. Et j’imagine que je ne suis pas la seule.

Mae West sans maquillage et avec sa couleur naturelle. Loin, très loin du sex symbole dans lequel on l’a cantonnée.

Télérama.

Aurore

Place publique

9 commentaires

  1. Quel texte…..merci de nous le faire écouter c’est juste beau et, malheureusement encore trop d’actu. Bisous bisous doux weekend

    • Oui, un texte fort, courageux et sans colére ! Moi aussi, j’ai bcp aimé! Bonne fin de week-end !

  2. MERCI pour ce partage (une fois de plus!!!) j’ai réécouté ce texte avec autant de plaisir que la 1ere fois…
    j’aime profondément Agnès Jaoui depuis toujours je me sens proche d’elle faisant partie des nains de jardin un peu enrobés en éternel régime je comprends parfaitement et idem pour la sous- représentation des femmes dans le domaine de l’art mais aussi dans d’autres 🙂

    • Nain de jardin etc…m’a fait bcp rire. J’ai quand même l’impression que c’est commun à notre génération, ces régimes à vie et je sais de quoi je parle aussi . Très bonne soirée !

  3. Bonjour Matatoune. J’appréciais beaucoup Agnès Jaoui et encore plus maintenant après avoir vu cette vidéo. Elle a une sacrée force de caractère pour pouvoir parler ainsi des violences subies.

    • Oui, j’ai trouvé très intéressant de montrer cette prise de position courageuse. Bonne soirée

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.