Hiroshige Utagawa

Hiroshige Utagawa

Paysages célèbres des soixante provinces du Japon

vagabondageautourdesoi-

Lorsque le livre « Paysages célèbres des soixante provinces du Japon » paraît, Hiroshige Utagawa (1797 – 1858) s’inscrit dans un genre florissant dont il fut l’un des investigateurs.

Il semble que Hiroshige Utagawa fut invité à accompagner et illustrer une mission officielle pour le gouvernement. L’album illustre le voyage fait sur la route du Tolaïdo, menant d’Edo, la nouvelle capitale, et Kyoto, axe principal à l’époque. Le livre  représente, sous forme d’estampes, les soixante sites les plus célèbres du Japon.

« Paysages célèbres des soixante provinces du Japon » eut un extraordinaire succès. Si Hiroshige Utagawa, contemporain d’Hokuzaï   (1760 – 1848), utilise un dessin réalisé par quelqu’un d’autre, il le modifie avec subtilité.

Vivre uniquement le moment présent,

se livrer tout entier à la contemplation

de la lune, de la neige, de la fleur de cerisier

et de la fleur d’érable…Ne pas se laisser abattre

par la pauvreté et ne pas la laisser transparaître

sur son visage, mais dériver comme une calebasse

sur la rivière, c’est ce qu’on appelle ukiyo.

Poète Asai Ryoi (1612 -1691)

Dans l’art, cette vision du monde se traduit par la représentation des plaisirs éphémères de la fin du XVIII ème siècle d’une bourgeoisie urbaine et marchande très éloignée de l’aristocratie cultivée des siècles précédents.

+++++++++++++++++++++++++

Hiroshige Utagawa

Province de Yamashiro

Togetsukyo, le pont qui traverse la lune à Arasshiyama

vagabondageautourdesoi-

Le nom d’Arasshiyama (montagne de la tempête), l’un des sites les plus célèbrent à l’ouest de Kyoto, a accueilli de nombreux artistes pour ces cerisiers en fleurs (sakura) au printemps et les érables (momiji) à l’automne.

Bric à brac de culture

13 commentaires

    • Elles sont magnifques. J’aurais certainement l’occasion de vous en présenter d’autres… Bonne soirée

  1. C’est magnifique ! Les peintres d’estampes japonaises étaient de grands artistes. Il me semble qu’une expo avait été consacrée à Hiroshige il y a quelques années.
    Bonne journée Matatoune !

    • Oui c’était à la Pïnacothèque. A l’époque, ma « cop d’expo » m’y avait trainé…Je n’y connaissais rien. Depuis, j’avoue qu’elle m’a convaincue !

  2. Superbe ! La culture nipponne m’intéresse beaucoup également. Lisez « Les notes de chevet » de Sei Shonagon. Cette écrivaine était dame de compagnie de impératrice.(10ème et 11ème siècle ). Elle décrit toutes les situations de la journée et vous serez époustouflés de lire ce livre ! 🌞

    • Ses estampes sont de toute beauté et ça donne vraiment envie de découvrir le Japon 🙂 Bon week-end Renée

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.