16. Écrire au temps du Covid – 19

C’était sa boîte. Son univers privé se réduisait aux dimensions 20x17x30. Juste le numéro lui garantissait son espace. On avait le droit d’installer un cadenas. Personne ne le faisait depuis que des petits malins les avaient fracturés de façon systématique les mois précédents. Il pouvait y mettre ses affaires avant et les reprendre après. A l’époque, le carré noir permettait d’y apposer une plaque. Là encore, ce détail était devenu superflu. On avait bien pensé à les repeindre, mais voilà, le temps était passé et ça n’avait jamais été fait. Alors quand chaque année, il le retrouvait, c’était le plaisir qui s’invitait. Il aimait l’odeur des différents papiers. Il y collectionnait les différentes couleurs des outils achetés. De plus, dans la boîte s’invitait tous les petits objets confisqués. Deux semaines qu’il ne l’avait pas vu. En quatrième vitesse, il avait fallu tout vider. Depuis, il mélangeait vie professionnelle et privée, passait plus de temps qu’avant à faire son métier. Il était même obligé de rappeler à tous les jeunes qu’il n’avait pas de secrétaire devant l’abondance de leur demande d’aide. Heureusement, les vacances, c’était pour vendredi. Il allait pouvoir lever le pied et s’occuper de ses propres bambins à temps plein. Finis cours et soutiens. Juste copies et devoirs à corriger. Alors, il ne sait pas quand il la retrouvera sa veille boite mais ce qui est sûr c’est qu’il aura un grand plaisir à les voir assis dans sa salle tranquillement à leurs places prêts à chahuter et à ne pas écouter. Pas sûr qu’il ne sera pas non plus un peu ému et peut-être plus, tant il a l’impression de mieux les avoir accompagné. Une expérience qu’il n’est pas prêt d’oublier.  Il a hâte que tout ça soit derrière lui.

Jour 15. Sur son blog, Alexandra Koszelyk anime des ateliers d’écriture et propose d’écrire chaque jour de ce confinement à partir d’une photo. Je partage mon texte sur son blog et, avec son accord, ici. 

 

2 commentaires

Un petit mot ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.